article(s) dans votre panier VOIR

Préciser des estimations et l'approche probabiliste

  • Vidéo 14 sur 14
  • 1h24 de formation
  • 14 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Préciser des estimations et l'approche probabiliste
00:00 / 07:41
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
29,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Accès uniquement à cette formation

Détails de la formation

Dans cette vidéo concernant les fondamentaux de la méthode PMI, le formateur vous explique comment préciser les estimations avec l’approche probabiliste. L’objectif est d’estimer les coûts dans un projet au début de sa réalisation. Les estimations se font en général en tenant compte des orientations. Au moment de l’établissement de la charte projet, vous évaluez les coûts à 50% de plus et de moins que ce qui a été prévu. Cela en tenant compte des orientations des standards en vigueur, des nombres de pratique de l’institut de management de projet et de l’association des ingénieurs de coût. Par ailleurs, au moment de la structuration du projet, lors du découpage des tâches, ce coût va aller dans les 25% de plus et de moins que ce qui a été prévu, et à la fin 10% de plus et de moins. A ce stade, le périmètre est déjà déterminé. Il reste à mettre en place le plan projet. Une fois le plan projet et le référentiel comportant les lots de tâches créés, vous établissez toujours une fourchette d’estimation en 5% de plus et de moins. Il est donc clair qu’au fur et à mesure que vous avancez dans le projet, l’estimation se précise de plus en plus. Il faut souligner que lorsque vous disposez d’une base historique fiable, vous pouvez faire des estimations beaucoup plus précises. Quant à la fourchette entre ce qui serait souhaitable et ce qui ne le serait pas, elle doit être large et se réduit en fonction des informations dont on dispose. Pour continuer, ces estimations vous permettent d’envisager trois possibilités à savoir une estimation minimum, moyenne et maximum. De plus, les relations que vont avoir les employeurs avec les salariés vont varier selon quel type d’estimation de durée ils vont convenir, c’est-à-dire que si vous convenez une durée minimum vous allez engager votre responsabilité en cas de risque. Ceci est souvent le cas dans un contrat en régie. Par contre, si vous laissez la durée maximum alors il sera de la responsabilité du salarier ou du fournisseur de faire en sorte que le livrable soit prêt à temps, c’est le cas du contrat forfaitaire. En conclusion, plus le projet progresse plus les estimations deviennent précises.