article(s) dans votre panier VOIR

Utiliser la notion de table pour la méthode Merise

  • Vidéo 9 sur 13
  • 58:11 de formation
  • 13 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
La notion de table
00:00 / 03:32
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
19,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Accès uniquement à cette formation

Détails de la formation

Les personnes ayant déjà utilisé un outil de gestion tel qu'Access, ont déjà entendu parler du mot « table ». Une table n'est ni plus ni moins qu'une base de données. Une base de données, c'est un objet qui permet de stocker de façon structurée les données qui décrivent un objet. D'un point de vue logique, toute association non-hiérarchique devient également une table. La nomenclature standardisée veut que l'on précède le nom des tables du texte «t_ » pour se rappeler que nous parlons bien d'un objet de type table. De plus, avec la méthode Merise, le nom d'une table est suivi de () contenant les champs de la table. C'est qu'il faut maintenant, c'est voir comment celui qui a vu l'intérêt de l'entité stage et celui qui n'en a pas vu vont agir au niveau logique.