article(s) dans votre panier VOIR

L'utilisation des cardinalité dans le modèle conceptuel avec Merise

  • Vidéo 7 sur 13
  • 58:11 de formation
  • 13 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
La cardinalité dans le modèle conceptuel
00:00 / 08:56
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
19,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Accès uniquement à cette formation

Détails de la formation

Le visuel affiché à l'écran présente l'entité « étudiant, entreprise et stage » mais l'entité stage est dans une couleur différente parce qu'elle n'est pas obligatoirement visible par tout le monde. Mesurer la dépendance dans le langage Merise, c'est exprimer les cardinalités. La cardinalité s'exprime par une valeur à la gauche d'une virgule et une autre valeur à la droite de cette virgule. La valeur de gauche est la cardinalité minimale et celle de droite, la cardinalité maximum. Les valeurs pouvant être utilisées sont : « 0, 1 et n ». Ce qu'il faut retenir est que la valeur « n » ne peut jamais être à gauche de la virgule, au même titre que la valeur 0 ne peut jamais être à droite de la virgule. Les cardinalités doivent obligatoirement s'exprimer sur chaque branche de l'association pour montrer l'interdépendance entre les bases de données. Prenons maintenant l'hypothèse de celui qui a vu l'intérêt de l'entité stage. Pour relier l'étudiant au stage, on va utiliser une association « Effectue » et pour relier l'entreprise au stage, on va utiliser l'association « Propose ». On voit bien ici la notion de dépendance. Cette schématisation montre que le stage ne peut pas exister sans étudiant.