article(s) dans votre panier VOIR

Qu’est-ce qu’une réverbération à convolution ?

  • Vidéo 28 sur 57
  • 5h13 de formation
  • 57 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Qu’est-ce qu’une réverbération à convolution ?
00:00 / 09:37
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
49,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Ce nouveau chapitre de la formation sur l’effet reverb en audio est consacré à la réverbération à convolution et à la manière de bien la paramétrer. Avec la réverbération à convolution, on va pouvoir utiliser une signature acoustique, la brancher, la connecter à l’intérieur d'une reverb pour pouvoir appliquer les différents caractéristiques acoustique de cette espace à n’importe quel signal entrant avec en plus un très haut degré de réalisme. Une des caractéristiques de la réverbération à convolution par rapport à la reverb algorithmique est son très haut degré de réalisme pour tous ce qui simulation d’espace acoustique naturel. La réverbération à convolution ne s’arrête pas forcément à la reproduction d’espace acoustique réel. Pour bien comprendre le phénomène de reverb à convolution, il faut l’imaginer comme une chambre à écho. On diffuse le son dans un espace, on met des micros dans cet espace, on capte le signal qui va être coloré par la salle. La réverbération à convolution fait ça de manière un peu virtuelle. Les réverbérations à convolution sont plus limitées au niveau du paramétrage puisque l’on a déjà un algorithme déjà définie par la réponse impulsionnelle et du coup on se retrouve avec une quantité de réglages disponibles bien moindre qu’une réverbération algorithmique. Par exemple, on n’a pas les possibilités de modulation que l’on a sur les reverbs algorithmique permettant de rendre le son "Lexicon".