article(s) dans votre panier VOIR

Décomposition temporelle de la réponse impulsionnelle (RI) : Son direct et réflexion précoce

  • Vidéo 10 sur 57
  • 5h13 de formation
  • 57 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Décomposition temporelle de la réponse impulsionnelle (RI) : Son direct et réflexion précoce
00:00 / 06:12
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
49,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

On s’approche petit à petit de la fin de ce premier chapitre assez théorique de la formation sur l’effet de reverb audio. Le formateur vous invite vraiment à faire cet effort théorique au début. La réponse impulsionnelle se décompose en trois phases distinctes. Le son direct, les réflexions précoces et le champ diffus. Le son direct ne dépend que de la distance entre la source et les récepteurs, la salle elle-même n’intervient pas. Les réflexions précoces comme leur nom l’indique sont celles qui vont se produire après la production du son direct. On dit habituellement que c’est dans les premières 80 à 120 milli seconde qui suivent le son direct. On peut distinguer les réflexions précoces du champ diffus à leur distribution temporelle, c’est-à-dire à la manière dont elles sont structurées dans le temps puisque les réponses précoces sont moins denses et hétérogène contrairement aux champs diffus. Le temps qui sépare la perception du son direct, de la première réflexion est un des indices les plus importants de la dimension d’une salle. Entre le moment où le son est émis et le moment où vous allez avoir la première réflexion, plus les dimensions de la salle sont importantes plus le délai va être important, c’est ce que l’on appelle le pré-délai ou délai initial. Si l’écho est distinct du son direct, on va pouvoir conclure que la salle est de grande dimension mais aussi que la surface est plutôt rigide et plate. Si cet écho est plus diffus, ça va suggérer une surface plus irrégulière car la première réflexion aura été décomposée, déstructurée par la surface irrégulière.