article(s) dans votre panier VOIR

Comment rompre une période d'essai

  • Vidéo 7 sur 16
  • 1h23 de formation
  • 16 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Rompre la période d'essai
00:00 / 03:39
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
39,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Accès uniquement à cette formation

Détails de la formation

Dans ce tutoriel vidéo pour maitriser la rédaction d’un contrat de travail, la formatrice vous apprend comment rompre la période d’essai. Cette formation en ligne a pour objectif de connaitre le déroulement de la période d’essai. Pour l’employeur, la période d’essai permet d’apprécier la compétence professionnelle du salarié. Pour le salarié, cela lui permet de vérifier que l’entreprise et le poste occupé lui convient. Durant cette période chacune des parties peut rompre le contrat sans motif et sans indemnité. Par contre, ils doivent respecter un délai de prévenance qui est fixé par la loi ou par la convention collective. Il faut savoir que la période peut être également rompue verbalement. Pour preuve, il est nécessaire de faire une rupture écrite afin de préciser que la période d’essai est bien rompue. Pour l’employeur, vous devez également demander à votre salarié d’effectuer une lettre de rupture. En tant qu’employeur vous devez établir un solde tout compte pour le salarié. En revanche, si aucune indemnité n’est due au salarié, un délai de prévenance doit être respecté. Pour l’employeur, ce délai de prévenance est de 24 heures pour une durée de travail en dessous de 8 jours et 48 heures entre 8 jours et 1 mois de présence. Pour conclure, le contrat d’essai peut donc être rompu à tout moment par le salarié ou par l’employeur.