article(s) dans votre panier VOIR

Mot de la fin

  • Vidéo 32 sur 32
  • 1h47 de formation
  • 32 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Mot de la fin
00:00 / 03:45
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
49,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Avec cette vidéo en ligne, André Bertrand vous présente la conclusion de la formation pour maîtriser la propriété intellectuelle. Le but consiste à développer les avantages économiques des droits d'auteur. Pour ce faire, il est nécessaire de développer un cas concret. En 1993, une femme du nom de Joane K. Rowling est contrainte de faire face à un divorce tout en assumant son statut de mère célibataire. Mis à part cela, elle se retrouve à la rue. A l'issue de cette situation, elle écrit un livre. L'édition de ce dernier connaît de nombreuses péripéties. Toutefois, à sa sortie, ce livre est devenu populaire. Il s'agit en effet du premier volume de la saga Harry Potter. A cette issue, les premières copies du livre sont distribuées le 30 juin 1997. A partir de cette date, ce livre admet un succès fulgurant si bien qu'il propose plusieurs versions linguistiques. De plus, il est adapté dans une production cinématographique. Grâce à cette popularité, J. K. Rowling bénéficie d'une fortune estimée à plusieurs centaines de millions d'euros. Elle devient alors l'une des personnes les plus riches du Royaume-Uni. Cette fortune permet à cette femme de sortir d'une vie régie par les aides sociales. D'autre part, cette auteure bénéficie d'un revenu supplémentaire. En effet, elle touche une somme considérable à partir des droits d'auteur affiliés à son œuvre. Il est à noter que le montant correspond est reçu durant toute la vie de l'auteur. En cas de mort de ce dernier, ses descendants sont bénéficiaires de la même somme pour une durée de 70 ans. Ce concept relève des droits patrimoniaux. Après ce délai de protection postmortem, l'œuvre passe alors vers le domaine public. Avant cette affectation, l'œuvre en question génère encore un revenu profitable en vue des différentes rééditions éventuelles ainsi que des exploitations dans le domaine audiovisuel. En conclusion, la propriété intellectuelle et les droits d'auteur sont sources de profits considérables.