Maîtriser la Vitesse des Clips Vidéo avec Première Pro

Découverte de la vitesse, des ralentis fluides et arrêts sur image
Vidéo non disponible ! Réessayez plus tard
Cette vidéo fait partie de la formation
Maîtriser Adobe Premiere Pro 2021
Revoir le teaser Je m'abonne
4,6
Transcription

99,00€ Je commande

À partir de
27€ /mois
Je m'abonne à Elephorm

Description Programme Avis
4,6
99,00€ Je commande

À partir de
27€ /mois
Je m'abonne à Elephorm

Les objectifs de cette vidéo sont :

  • Comprendre l'usage des outils de vitesse dans Première Pro
  • Savoir régler la vitesse constante et variable d'un clip
  • Être capable d'utiliser les interpolations temporelles pour des ralentis fluides

Apprenez comment ajuster la vitesse de vos clips vidéo dans Première Pro pour dynamiser vos montages et surprendre votre audience.

Jouer sur la vitesse de nos clips est aujourd'hui une technique très utilisée pour dynamiser notre montage. Nous allons donc jouer sur la dynamique de chaque clip et ainsi surprendre ou interpeller le spectateur.

Première Pro dispose de plusieurs outils qui vont nous permettre d'intervenir sur cette vitesse. Nous avons des outils qui vont nous permettre de régler la vitesse constante, c'est-à-dire que tout le clip sera lu à la même vitesse. Ensuite, on a des outils qui vont nous permettre de travailler une vitesse variable, c'est-à-dire de faire évoluer la vitesse au sein d'un même clip.

Dans cette leçon, nous couvrons les éléments suivants :

  • Comment régler la vitesse constante d'un clip
  • Comment appliquer une vitesse variable à une séquence
  • L'utilisation des interpolations temporelles pour fluidifier les mouvements
  • Comment inverser la vitesse d'un clip
  • Les techniques pour créer des arrêts sur image

Avec ces techniques, vous pourrez non seulement manipuler la vitesse de vos vidéos pour des effets créatifs mais aussi pour ajuster vos séquences à la durée souhaitée sans perdre en qualité.

Voir plus
Questions réponses
Comment ajuster la vitesse constante d'un clip dans Première Pro ?
Vous pouvez ajuster la vitesse constante d'un clip en effectuant un clic droit sur le clip dans la séquence et en sélectionnant 'Vitesse/Durée'.
Qu'est-ce que l'interpolation temporelle et comment l'utiliser ?
L'interpolation temporelle permet de créer des images intermédiaires pour un rendu fluide des ralentissements. Utilisez le 'Flux optique' ou ‘Interpolation’ selon le type de mouvement.
Quelle est la différence entre vitesse constante et vitesse variable d'un clip ?
La vitesse constante applique la même vitesse sur tout le clip, tandis que la vitesse variable permet de modifier la vitesse d'un clip à différents moments de la séquence.
Jouer sur la vitesse de nos clips est aujourd'hui une technique très utilisée pour dynamiser notre montage. Nous allons donc jouer sur la dynamique de chaque clip et ainsi surprendre ou interpeller le spectateur. Première Pro dispose de plusieurs outils qui vont nous permettre d'intervenir sur cette vitesse. Nous avons des outils qui vont nous permettre de régler la vitesse constante, c'est-à-dire que tout le clip sera lu à la même vitesse. C'est d'abord les premiers outils à manipuler car ce sont les plus simples, pour bien comprendre comment on agit sur la vitesse de nos vidéos. Ensuite, on a des outils qui vont nous permettre de travailler une vitesse variable, c'est-à-dire de faire évoluer la vitesse au sein d'un même clip. J'ai ici dans ma table de montage un petit montage de diaporama, où j'ai donc aménagé des espaces où je prévois de placer des vidéos. J'ai donc importé ces vidéos dans mon projet, que je retrouve dans ma fenêtre en bas à gauche. Je vais donc déplier mon menu, mon petit dossier vidéo, et j'ai à l'intérieur trois vidéos que je vais donc vouloir appliquer dans mon montage. Alors, vous vous doutez que ces vidéos, évidemment, ne font pas forcément la bonne durée par rapport aux espaces dans mon montage. Avant de tout de suite commencer à les appliquer directement dans ce montage, nous allons d'abord nous placer un petit peu plus loin dans notre table de montage, et venir manipuler une première fois ces outils de vitesse. Alors, premier exemple, je vais donc double-cliquer sur mon clip dans mon projet, il s'ouvre alors dans ma fenêtre source, et je peux donc, dans l'image, cliquer pour le faire descendre dans ma table de montage. Donc, j'ai une séquence où je vais naviguer dans un tunnel, dans la rame de métro, donc j'avance dans le tunnel, voilà, j'ai une petite animation graphique au milieu, et je vais donc jusqu'à la station, à la fin, pour arriver. Voilà. Donc, si je souhaite modifier la vitesse de ce clip, je n'ai qu'à faire un clic droit sur le clip en question dans la séquence, et aller dans le sous-menu sur vitesse durée. J'ai alors la petite fenêtre vitesse durée de l'élément qui apparaît, avec le réglage actuel qui est à 100%. Donc, quand je glisse une séquence dans ma table de montage et que je n'ai pas touché à sa vitesse, elle est à 100%, c'est-à-dire à sa vitesse de tournage. Je vais donc ici pouvoir directement rentrer une nouvelle valeur en termes de pourcentage, donc si je veux que ma vidéo aille deux fois plus vite, je vais rentrer 200%. Donc en dessous, j'ai une indication de durée, elle fait 1 minute, 4 secondes et 2 images. Donc si je rentre ma valeur 200%, je vois que maintenant, elle va faire 32 secondes et 1 image, et je n'ai donc qu'à cocher sur OK pour appliquer ce changement de vitesse. Alors, regardez en même temps dans la table de montage, vous allez voir que le clip en question va donc tout d'un coup devenir deux fois plus court. Voilà, comme ceci. Alors, si je me replace donc ma tête de lecture par-dessus, j'appuie sur la barre d'espace pour lancer la lecture, je vois donc mon image accélérer deux fois. J'ai donc également mon animation graphique accélérée deux fois, et tout a été accéléré. Alors, vous allez remarquer que lorsqu'on accélère un son, on joue sur la fréquence de son et donc il est tout d'un coup beaucoup plus aigu. Alors, vous avez une fonction dans votre fenêtre de vitesse justement, donc je vais refaire un clic droit sur le clip, puis vitesse durée, et vous voyez que dans votre petite fenêtre de dialogue, on a un endroit conserver la hauteur du son. Donc si je clique sur ce bouton et que je valide après, il va y avoir un traitement audio qui va me permettre de garder la tonalité de mon son, c'est-à-dire ne pas le jouer plus aigu ou plus grave si j'avais ralenti. Par contre, évidemment, sa durée va quand même être modifiée, c'est-à-dire que le mot va être prononcé deux fois plus rapidement quand on est à 200%. Écoutons un petit calcul de son, parce qu'il y a un effet de son. Voilà, donc on entend bien que la tonalité de la voix n'a pas été trop altérée, mais que le mot est prononcé plus rapidement. Alors, il y a une autre fonction très utile dans cette petite fenêtre vitesse durée, donc de nouveau clic droit, je retourne sur vitesse durée, et ce coup-ci, je vais cocher la case inverser la vitesse. Donc inverser la vitesse, ça va vous permettre de retourner la lecture de votre plan. On va donc commencer par la fin, et nous devrions donc aller à reculons, ou avoir l'impression d'être dans le wagon de queue du métro. Donc je valide de nouveau, vous voyez que mon image à ce moment-là a changé, au niveau de ma tête de lecture, je vais revenir au début, et on va pouvoir... Alors, de nouveau rendu audio, car j'ai gardé la tonalité, mais là, ce coup-ci, le mot est prononcé à l'envers, donc c'est compliqué à comprendre. Et donc, nous sommes bien en marche arrière. Il est également possible d'indiquer une durée cible, c'est-à-dire, lorsque je fais mon clic droit et que je vais dans vitesse durée de nouveau, je peux par exemple indiquer que je souhaite avoir une durée de 20 secondes, mettons. Donc je tape 20 secondes, puis 0, 0 images, donc on n'a pas besoin de taper les 0 sur la partie gauche du timecode, simplement sur la partie droite. Et donc je clique à côté pour valider, et vous voyez qu'il m'a automatiquement trouvé la valeur du pourcentage à appliquer pour que mon clip fasse maintenant cette durée de 20 secondes. Alors, je vais le remettre dans le sens de lecture normal, et je vais de nouveau valider. Donc vous voyez qu'il a encore réduit en taille dans ma table de montage. Je replace ma tête de lecture au début, je relance mon clé, petit calcul audio, je garde la hauteur de mes sons, et on commence à avoir quelque chose de plus intéressant en termes de durée, car je ne souhaite pas évidemment avoir une séquence qui dure une minute pour ce transport en métro. Alors le mot pyramide commence à être très rapide, mais on l'entend quand même à peu près à la bonne tonalité. Donc voilà pour les accélérés simples. Maintenant, si nous souhaitons appliquer un ralenti. Alors, je vais sélectionner un autre plan que je souhaite également mettre dans mon montage. Je vais prendre par exemple, non pas ce plan de grue, pardon, ce plan de béton qui coule dans un godet. Alors, nous voyons donc ici, dans cette vidéo, le béton qui est déversé dans ce grand réceptacle. Donc je vais prendre mon clip, le descendre dans la table de montage, comme tout à l'heure, et nous allons regarder un petit peu les ralentis. Donc là, l'action va être inverse, c'est-à-dire que nous n'allons pas accélérer notre plan et donc le réduire en taille dans la table de montage. Nous allons à l'inverse le ralentir, et donc il devrait prendre plus de place sur ma table de montage. Donc le fonctionnement est le même. On va faire un clic droit, vitesse durée, et on va jouer sur le pourcentage. Donc si je règle mon pourcentage par exemple à 50%, je vais donc ralentir deux fois ma vitesse et doubler la durée de mon clip. Donc là, il fait 9 secondes et 5 images. On devrait donc arriver à 18 secondes et 10 images. Donc 50%, et voilà, vous voyez tout de suite, 18 secondes et 10 images. Alors on va conserver la hauteur de notre son aussi, pour ne pas avoir des sons trop graves. Donc quand on ralentit un son, on ralentit sa fréquence et donc on le rend plus grave. Donc je vais même faire un ralenti plus fort, 25%. Voilà, donc mon clip va maintenant faire 36 secondes et 20 images. Et je valide avec OK. J'ai donc mon clip qui est maintenant 4 fois plus long dans ma table de montage. Alors je place ma tête de lecture au début, et je lance le play. Toujours le petit rendu. Et vous voyez donc ce ralenti. Alors là, ce qu'on peut remarquer, c'est que notre image du coup est très saccadée. Donc j'avais 25 images par seconde dans mon clip, dans une séquence à 25 images par seconde. Si je réduis à 25% la vitesse de mon clip, je divise par 4 donc le nombre d'images par seconde qui va être lue pour ce clip. Et je me retrouve plus qu'avec 25 divisé par 4, à peu près 7 images par seconde. D'où cette sensation d'image très saccadée. Car il en faut au moins une vingtaine pour commencer à avoir un mouvement fluide. Alors c'est là que nous avons des fonctions en première qui vont nous permettre de fluidifier ces mouvements, si jamais nous n'avons pas assez d'images dans notre clip. Alors c'est là que si vous tournez avec beaucoup d'images, comme certains téléphones portables ou appareils photos proposent aujourd'hui, vous aurez à ce moment-là la possibilité de faire des ralentis sans passer par ce filtre. Si donc vous n'avez pas assez d'images, comme c'est le cas présent, nous avons donc la possibilité, toujours avec le clic droit et le sous-menu vitesse durée, dans notre fenêtre de dialogue, d'accéder au réglage au niveau de la ligne tout en bas, interpolation temporelle. Alors par défaut on est réglé sur échantillonneur d'images, c'est-à-dire qu'il va tout simplement s'appuyer sur le nombre d'images que vous aviez dans votre vidéo originale. Si je demande interpolation au flux optique, je vais alors avoir un traitement de mon image qui va permettre de créer les images intermédiaires manquantes. Alors c'est deux modes de traitement différents. L'interpolation s'applique plutôt à un motif répétitif. Le flux optique s'adresse plutôt à un mouvement progressif et unique. Donc ici je présuppose que l'interpolation sera plus intéressante pour répéter ce mouvement du béton qui coule. Si je voulais ralentir par exemple un oiseau qui traverse mon image, j'aurais plutôt tendance à choisir à ce moment-là un flux optique. Alors lorsqu'on applique l'interpolation, qu'on valide, on ne voit pas nécessairement de grosses modifications tout de suite à l'image. Par contre vous voyez que dans votre table de montage, mon clip est maintenant surligné en rouge. Donc si j'essaye de placer ma tête de lecture au-dessus et de me lancer en lecture, je vais avoir un résultat qui n'est pas tout à fait comme avant le filtre, mais qui est encore très saccadé. Alors le surlignage en rouge nous indique que l'ordinateur n'est pas capable de créer cet effet en temps réel. J'ai donc simplement à le sélectionner dans la table de montage. Il est surligné en rouge. Je vais donc aller dans mon menu séquences tout en haut et demander rendu de la sélection. Voilà ma petite fenêtre de calcul. Alors ça demande évidemment plus de temps de rendu que lorsqu'on utilise l'échantillonneur d'images. Donc vous voyez le résultat à l'écran. J'ai quelque chose de beaucoup moins saccadé avec la vision de mon béton. Alors je vais agrandir un petit peu mon image. Si j'avance image par image, donc avec ma flèche de droite, vous voyez que chaque image a été reconstruite et qu'il a recréé un motif pour donner cette sensation de mouvement plus fluide. Alors on entend notre son ralenti aussi, ce qui donne cet effet un petit peu bizarre. Alors si j'utilise l'autre mode, c'est-à-dire clic droit, on va voir la différence vitesse et durée. Et je vais demander maintenant le flux optique. Je valide. Là encore une fois, il faut rendre. Alors ce rendu est même souvent un petit peu plus long que le précédent. Donc je vais dans mon menu séquences et rendu de la sélection. Voilà, on voit que ça progresse un petit peu plus lentement. C'est une analyse plus complexe qui fait plus pousser. Voilà, donc nous voyons, lorsqu'il a fini le rendu, il se met en lecture automatiquement et nous voyons que le motif a été traité différemment. Donc là, il y a vraiment une reconstruction un petit peu de la matière. Ce n'est pas la même technique précédente où en fait il utilise un fantôme d'image qui passe par-dessus les autres. Donc c'est une manière de traiter graphiquement différente. Bon, les deux rendus peuvent être différents. Ici, je vais revenir au mode précédent que je trouvais plus intéressant. Donc j'avais déjà fait le rendu. Donc à ce moment-là, je vais faire contrôle Z au clavier. Commande, si vous êtes sur un Macintosh, commande Z. Donc contrôle Z plusieurs fois et je devrais revenir. Ah, j'ai été trop loin. Donc je vais faire rétablir dans mon menu édition. Et là, j'ai fait le rendu. Donc là, j'ai fait le rendu. Ah, j'ai été trop loin. Donc je vais faire rétablir dans mon menu édition. Voilà, je devrais être en mode... Bon, je vais vérifier. Bon, c'était interpolation. Voilà, je me remets en interpolation. Je valide. Donc nous avons vu les accélérés, les ralentis. Maintenant, autre outil que nous avons par rapport à notre vitesse, c'est les arrêts sur image. Justement, la première séquence se prête bien à cet exemple. Nous avons donc notre séquence accélérée du tunnel. Comme ceci. Et nous l'avons beaucoup accélérée. Donc évidemment, notre... Alors, je vais revenir à ma taille d'affichage normale. Donc adaptée au niveau de ma fenêtre de programme. Voilà, pour bien voir mon écran, ma vidéo complète. Je me remets un petit peu avant. Et voilà, j'ai mon texte qui apparaît. Et évidemment, tout ça, ça va aller trop vite. On n'a pas le temps de le lire. Donc je voudrais faire un arrêt sur image. Au moment du texte. Voilà, sur celui-là. Donc vous avez simplement à placer votre tête de lecture au bon endroit. Puis, avec votre souris sur le clip en question, clique droit. Et... Alors, ce n'est pas exactement au même endroit. C'est un tout petit peu en dessous. On a, voilà, les options d'arrêt sur image, d'arrêt... Alors, dans les options, c'est les paramètres. Pour le moment, vous n'avez pas besoin d'y aller. Le réglage de base est très bien. On a deux manières, en fait, d'ajouter notre arrêt sur image. Soit on demande ajouter l'arrêt sur image. Et vous voyez à ce moment-là que ma séquence est complètement coupée. Et que ce nouvel élément vient d'être ajouté. Cet élément est donc l'arrêt sur image. Et il a rempli l'espace jusqu'à la fin de ma séquence. Alors, ça peut être une première manière de faire. Mais je vais faire encore une fois CTRL Z. Donc j'annule cet arrêt sur image. Vous voyez que je suis revenu à mon image vidéo normale. Je vais me replacer au bon endroit sur mon carton, voilà. Et ce coup-ci, je vais demander, clic droit, insérer le segment. Donc vous voyez qu'il a glissé un élément. Coupé la vidéo initiale et inséré un élément. Sans supprimer aucune partie de la vidéo initiale. Donc si je me mets en lecture un petit peu avant. Voilà, il y a un petit rendu du son toujours. Hop, donc cet élément est figé. Et ça continue après. Alors je pourrais, si je le souhaite, agrandir mon son pour qu'il continue sous mon image figée. Alors là, quand je sélectionne mon son, vous voyez que ça sélectionne ma vidéo en même temps sur VR. Donc là, il faut bien penser à désactiver sa sélection liée, comme ceci. Pour pouvoir attraper que le son et venir le glisser en dessous. Alors je vais avoir un petit élément de son qui est donc répété. Mais vu que c'est un bruit de métro, ça devrait être assez peu remarquable. Et ça reprend derrière. Donc on a juste figé un passage et la vidéo reprend son cours normal à la suite. Voilà. Donc c'est les deux façons de traiter nos images fixes. Je pourrais aussi, par exemple ici, au moment où ils ont fini de remplir et qu'ils tapent. Par exemple ici, je veux m'arrêter et que la vidéo s'arrête sur cette image. Donc là, c'est bien ajouter l'arrêt sur image et il va remplir toute la fin de la séquence. Hop, on reste figé. Voilà donc pour la gestion de base de la vitesse constante.

Programme détaillé de la formation

9 commentaires
4,6
9 votes
5
4
3
2
1
simehandcherif2008
Il y a 1 year
Commentaire
Trés bien,
Un +++ pour le côté audio,
J'avais déjà fait une formation Adobe première sur 3 jours mais le côté audio n'a été abordé que pour la prise de voix et de la synchronisation, le mixage ne l'a pas été. Ça m'apporte une vraie plus value, Merci beaucoup. Pour les autres éléments de formation cela me permet dème perfectionner sur mes montages
spamluv
Il y a 1 year
Commentaire
Très bien pour débuter
mathieugonzalez31
Il y a 1 year
Commentaire
Bonne pédagogie et bonne formation dans l'ensemble.
Petit point d'amélioration : Beaucoup trop long pour le nombre de sujets abordés.
Parfois certains chapitres font 20 minutes et il faut plusieurs (trop) longues minutes avant d'entrer dans le vif du sujet. Par exemple : le premier chapitre son fait 20min et on ne commence à parler "son" qu'au bout de 6 minutes. Un peu éprouvant parfois.
Benatorus
Il y a 1 year
Commentaire
Explique parfaitement tous les principes et fonctionnements de base. Excellente vidéo pour les "néo débutant" comme moi. Merci pour votre travail.
vincent_breynat
Il y a 2 years
Commentaire
Bonjour, avec la nouvelle mis en forme des différents panneaux de Première pro je ne trouve plus le panneau "amélioration essentielle de l'audio", ou puis je le trouver ?
Merci d'avance
alexandre.clenet
Il y a 2 years
Commentaire
Super formation .
Seul petit bémol mais ça c'est vraiment perso : Concernant la partie sur le diaporama photo , j'aurai préféré une séquence plus exotique que des photos de chantier . Mais ça n'est qu'un détail . Formateur au top , pédagogie excellente ... bravo !!
Et une petite taquinerie : on dit un pixel pas une pixel ;)
Encore merci j'ai adoré cette formation
bernardbrillant
Il y a 2 years
Commentaire
très clair.
pulpozien
Il y a 3 years
Commentaire
Je regrette que le module montage ne soit pas plus développé. On survole bien le logiciel mais on n'apprend pas de techniques.
Captain Syl
Il y a 3 years
Commentaire
Cette formation est excellente. Chaque module est clair, rythmé, sans redondance, illustré avec de nombreux exemples. On voit que le formateur a vraiment pensé la progression pédagogique. A noter également son ton de voix : très calme, chaleureux.
Bravo à Thomas et merci à Elephorm pour cette qualité !
Nos dernières formations Premiere Pro
  • Premiere pro 2024 - Apprendre le montage vidéo pour les réseaux sociaux
    Découvrir
    A la fin de cette formation , vous saurez monter comme un pro sur Premiere Pro 2024 rapidement et efficacement avec les derniers outils proposés par l'intelligence artificielle, tout en gardant un rendu professionnel.
    2h50 13 leçons
  • Premiere Pro CC 2023 - Atelier ralentis et accélérés
    Découvrir
    Maîtriser les ralentis et les accélérés vidéo dans Premiere Pro
    35min 7 leçons
  • Apprendre Premiere Pro 2023 en 3 heures
    Découvrir
    Maîtriser le montage vidéo avec Adobe Premiere Pro 2023
    3h02 20 leçons 4,83 / 5
  • Pack 3 formations
    Pack Premiere Pro CC
    Découvrir
    Maîtriser Premiere Pro CC, des fonctions de bases jusqu'aux dernières fonctionnalités. Ce pack de formation de 3 modules de plus de 18 heures est adapté aussi bien aux débutants, qu'aux personnes souhaitant se mettre à jour sur les dernières nouveautés. Formez-vous efficacement au logiciel de montage vidéo le plus utilisé au monde ! Cette formation Adobe Premiere Pro CC vous propose un guide complet pour maîtriser les fondamentaux du montage vidéo professionnel dans le logiciel. Dans ce cours vidéo, vous êtes accompagné par Julien Duloutre (formateur Certifié Adobe Certified Expert et Instructor sur Premiere Pro et Encore). Ce professionnel de l'image, formateur très demandé vous décrit les différentes possibilités et contraintes de la vidéo Broadcast et vous aide à acquérir un contrôle complet de vos projets  A la fin de cette formation basé sur des exemples et des exercices concrets, vous maîtrisez votre production et votre créativité sera renforcée. Profitez de ce pack de plus de 18 heures de formation pour devenir un professionnel sur Premiere Pro CC
    18h52 253 leçons
  • Maîtriser Adobe Premiere Pro CC  - Techniques audio
    Découvrir
    Maîtriser les fonctionnalités audio de Premiere Pro CC.
    2h25 37 leçons 5 / 5