Guide Complet pour l'Exportation de Vidéos dans Premiere Pro

Comment bien faire les réglages d'export de vos vidéos
Vidéo non disponible ! Réessayez plus tard
Cette vidéo fait partie de la formation
Maîtriser Adobe Premiere Pro 2021
Revoir le teaser Je m'abonne
4,6
Transcription

99,00€ Je commande

À partir de
27€ /mois
Je m'abonne à Elephorm

Description Programme Avis
4,6
99,00€ Je commande

À partir de
27€ /mois
Je m'abonne à Elephorm

Les objectifs de cette vidéo sont de :

  • Comprendre les différents formats d'exportation vidéo.
  • Savoir configurer les paramètres optimaux pour une qualité d'image et de son élevée.
  • Apprendre à adapter le format vidéo selon la plateforme de diffusion.

Maîtrisez les pré-réglages et les paramètres avancés pour l'exportation vidéo en H.264 sur différentes plateformes.

Dans cette leçon, nous explorerons en profondeur les paramètres d'exportation de vidéos en utilisant Premiere Pro. Vous apprendrez à configurer votre projet pour une qualité optimale en appliquant les bons réglages pour le débit et la fréquence d'images. Nous discuterons des différences entre le CBR (Constant Bit Rate) et le VBR (Variable Bit Rate), ainsi que l'impact d'un ou deux passages d'encodage sur la qualité vidéo. Vous découvrirez comment adapter les paramètres en fonction des exigences de chaque plateforme, comme Vimeo ou autres réseaux sociaux. La leçon inclut également des techniques pour ajuster le format de votre vidéo en fonction du support de diffusion, comme le passage au format carré ou vertical. Enfin, nous aborderons les réglages audio pour s'assurer que le son de votre vidéo soit de haute qualité, et vous verrez comment ajouter des éléments supplémentaires comme des logos ou des sous-titres.

Voir plus
Questions réponses
Qu'est-ce que le débit dans les paramètres d'exportation vidéo ?
Le débit se réfère à la quantité de données vidéo traitées par seconde lors de l'exportation. Un débit plus élevé signifie une meilleure qualité d'image mais un fichier plus volumineux.
Quelle est la différence entre CBR et VBR ?
CBR (Constant Bit Rate) maintient un débit constant tout au long de la vidéo, tandis que VBR (Variable Bit Rate) ajuste le débit en fonction de la complexité de l'image, offrant ainsi une meilleure efficacité.
Pourquoi utiliser deux passages en VBR ?
L'utilisation de deux passages en VBR permet une analyse plus fine de la vidéo, garantissant ainsi un débit optimisé pour chaque segment, ce qui améliore la qualité finale.
Les pré-réglages de pré-configuration fonctionnent assez bien pour les exportations, mais revenons un petit peu aux différents paramètres que nous avons. Si je reviens sur ma séquence dans mon projet, et que je fais un clic droit pour redemander exporter le média, regardons bien quels sont les paramètres qui s'offrent à nous dans cette fenêtre. Je veux donc exporter dans le standard H.264 pour les réseaux, mais je souhaite vérifier le débit et la qualité finale de ma vidéo par exemple. Alors, les réseaux n'utilisent pas tous exactement les mêmes normes, il peut y en avoir certains comme Vimeo qui ont essayé d'avoir une bonne qualité d'image et donc où les débits peuvent être un petit peu élevés, plus élevés, tout dépend encore une fois de la plateforme sur laquelle vous diffusez. Chaque plateforme vous donne ces informations lorsque vous allez naviguer sur leur site et regarder les recommandations au niveau de l'encodage des vidéos que vous pouvez leur poster. Alors, très souvent, pour une vidéo en Full HD, c'est-à-dire comme nous ici en 1920x1080 avec 25 images par seconde, généralement, ils vous conseillent un débit cible au niveau de votre vidéo de 10 Mbps. Donc on voit que c'est le paramétrage que nous avons ici à l'écran. C'est d'ailleurs à peu près le paramétrage qui correspond au débit élevé. Si je reviens ici à débit élevé, voilà, à la préconfiguration. Dans la partie un petit peu plus basse de ma fenêtre, on va voir que dans cette fenêtre d'exportation, j'ai beaucoup de possibilités d'interaction sur mon image. Par exemple, dans cette fenêtre, cet onglet vidéo déjà, un élément très important est le débit, ce fameux débit dont je parlais. Donc en descendant un petit peu plus bas dans votre fenêtre, vous allez avoir accès au réglage du débit. Alors, on voit qu'on a une première ligne en codage du débit, CBR, VBR, un passage ou deux passages. CBR, c'est Constant Bit Rate, c'est-à-dire que vous allez rentrer une valeur, ce sera toujours la même, de débit. VBR, ce sont des débits variables qui vont donc un petit peu s'adapter en fonction de la complexité de l'image, mettre un petit peu plus de débit pour une image complexe, compresser un peu plus votre image avec moins de débit pour une image plus simple. Ensuite, on a un ou deux passages, c'est-à-dire que l'ordinateur va analyser une ou deux fois votre image pour trouver le débit le plus juste. Alors moi, je vous conseille de vous mettre, quand on veut faire un export de bonne qualité au niveau de l'image, plutôt sur le réglage VBR, deux passages. Mon débit cible autour de 10 Mbit est très bien pour la première ligne, Mbit par seconde. Attention à ne pas confondre avec méga octet. Un méga octet, c'est huit fois moins qu'un Mbit. En fait, dans un octet, on a 8 Bit. Donc en réalité, là, mon débit serait de 1, quelques poussières de méga octet par seconde. Donc, mon débit ici est bon au niveau de la cible, mais j'autorise à aller jusqu'à 12 Mbit si jamais mon image est un petit peu plus complexe. Un autre paramètre important à cocher, c'est d'utiliser la qualité de rendu maximale. C'est-à-dire qu'il peut y avoir, à certains moments, des paramètres sur vos séquences ou sur vos médias où la qualité maximale ne soit pas utilisée. Donc là, vous vous assurez d'avoir le meilleur qualité d'encodage avec deux passages, encore une fois, pour que votre média soit bien traité. Maintenant, d'autres paramètres. Nous avons l'audio. Alors, on peut sélectionner aussi la qualité de l'audio. Donc, on essaye de se mettre plutôt en qualité supérieure. Vous pouvez vous mettre généralement sur le plus haut débit au niveau du son, qui n'est jamais très élevé, pour avoir quand même une bonne qualité de son. Par contre, si vous n'avez pas de son à exporter, alors, ce n'est pas la peine de baisser la qualité ici. C'est en haut dans votre fenêtre d'exportation. Vous voyez que je peux décocher la partie audio et demander de ne pas exporter l'audio à ce moment-là. Bon, là, je veux bien envoyer mon audio. Ensuite, on a différents paramètres plus poussés. Multiplexer, ça, c'est pour les diffusions sur les réseaux. Enfin, certains types de réseaux, ça ne nous intéresse pas pour les diffusions sur Internet. Nous pourrions ajouter des fichiers de sous-titres. Nous pourrions connecter directement nos comptes de ces fameux réseaux sociaux ou même les comptes liés à nos abonnements de Premiere et de Adobe. Et puis, le premier onglet est fait au début. Lui, il nous permet d'ajouter plein d'éléments par-dessus notre vidéo que nous allons exporter. Par exemple, je veux incruster un logo. Je vais donc demander d'incruster un logo. Je vais appliquer ici à la première ligne choisir. Je navigue donc dans mes disques durs. Et je reviens à mon dossier logo que je demande d'importer. Voilà, donc vous voyez mon petit logo qui est importé sur mon image. Je peux évidemment en dessous le déplacer. Alors ça, c'est une technique, par exemple, pour ajouter un logo ou un filigrame ou ce que vous voulez sur votre image automatiquement sur toutes vos images. Voilà, on peut lui donner aussi un petit peu de transparence si on ne veut pas qu'il soit trop présent à l'écran. Bon, si on n'en veut plus, on décoche et c'est enlevé. Alors, vous avez différentes possibilités. Des fois, ça peut être aussi intéressant d'ajouter un timecode quand on veut transmettre des rushs ou des images pour que quelqu'un nous fasse un commentaire, par exemple. On pourra après faire des corrections. On pourra comme ça repérer précisément l'emplacement où il souhaite intervenir. Donc, tout ça se trouve dans notre onglet effet. Alors, je reviens à mon onglet vidéo. Maintenant, dans cet onglet vidéo, j'ai encore d'autres possibilités. La plus poussée au niveau de la taille de mon image et de la fréquence de mon image. Alors, la fréquence, moi, ça me va très bien, 25 images par seconde. Par contre, là, je souhaite faire un export pour un réseau social qui lit des vidéos plutôt carrées. Donc, je ne veux pas rester avec ce format rectangulaire. Je vais donc décocher la petite case à côté de la taille de mon image, comme ceci, et vous voyez que vous commencez à prendre la main, du coup, sur ces valeurs. Alors, on a à côté la possibilité de lier pour garder nos proportions, mais là, ce n'est pas ce que je veux faire. Ce que je voudrais, donc, c'est un format carré. C'est-à-dire que je vais pouvoir mettre, par exemple, 1080 pixels en largeur pour 1080 pixels en hauteur. Je clique ensuite dans le vide et vous voyez à l'écran ce qui se passe. Automatiquement, ma vidéo a été ajustée pour tenir dans mon écran. Mais moi, pour mon réseau, je ne souhaite pas avoir, évidemment, ces barres, ces grandes barres noires en haut et en bas. Donc, je vais dans mon menu en haut, sélectionner au niveau de la mise à l'échelle de la source, redimensionner pour remplir. Donc, je remplis mon écran avec la vidéo que j'avais derrière. Donc, tout fonctionne bien, sauf que, attention, lorsqu'on utilise cette technique pour réajuster, donc, le format de notre export, vous pouvez vérifier ici, au niveau du résumé, j'ai bien un export en 1080x1080. On a donc une partie de notre image qui disparaît. Vous êtes bien d'accord ? Si je me place, par exemple, ici. Alors, c'est là que la fenêtre source et la fenêtre sortie, en haut à gauche, sont intéressantes. Ça, c'est mon original. Ça, ce sera le fichier d'export final. Si ce recadrage me convient, très bien. Si jamais, je vois que ce recadrage ne me convient pas. Alors, c'est là que c'est important de revenir à votre séquence originale pour, éventuellement, réajuster certains cadrages. Donc, je vais demander annuler ma fenêtre d'exportation, comme ceci. Je vais dupliquer ma séquence dans mon projet. Donc, je me mets sur ma séquence qui était prête à exporter. Clique droit, Dupliquer. Là, donc, je vais l'appeler PAD, mais carré. Ça valide. Et je double-clique dessus pour l'ouvrir. Voilà, elle est bien ouverte à mon écran. Je vais refermer l'autre pour ne pas me mélanger les pinceaux. Et j'ai ici, donc, récupéré ma vidéo que je voudrais faire au format carré. Alors, la meilleure technique, enfin, une technique possible, c'est tout simplement d'afficher, sur votre écran présent, là, vos grilles qui vont vous permettre de mettre des repères. Alors, je vais aller dans mon écran de programme. Sur la petite clé à molette, en bas à droite, à côté du Timecode et de l'intégrale, je clique dessus et je vais demander, donc, d'afficher les règles. Je vais ensuite aller dans ma règle et cliquer dans ma règle pour faire apparaître un premier repère que je vais venir placer au milieu de mon écran. Alors, mon écran, il fait 1920 pixels en largeur. Donc, ça fait 960 pixels au milieu. Voilà, vous voyez la valeur. 960. Ensuite, je veux donc un écran de 1080 pixels en largeur. Donc, il faut 540 pixels de chaque côté. Donc, ça fait 420 pixels. Alors, on peut zoomer si on veut être très précis, mais là, je veux juste avoir un aperçu à quelques pixels près. De l'autre côté, ça va nous faire, donc, 960 plus 420, 1380, plus 520, 1480, pardon. Voilà. Donc là, avec mes repères, je me suis bien créé mon format carré. Si je déplace maintenant ma tête de lecture, je vais pouvoir visualiser l'image, donc, à l'intérieur et éventuellement décider... Ah, mon texte est mal placé. Je vais le recentrer. Donc, je zoom en agrandissant avec ma réglette en dessous. Je me place sur mon texte. Je vais aller dans mes options et je vais demander de déplacer au niveau de trajectoire et de position le centre de mon texte. Donc, là, c'est dans les X, c'est-à-dire à l'horizontale que je vais le déplacer. Je vais le centrer mieux, comme ceci. Et je vais, de la même manière, pouvoir réajuster éventuellement certains cadrages. Par exemple, là, je trouve qu'on a trop perdu du quai qu'on aperçoit. Donc, je vais sélectionner mon plan et, de la même manière, sur les X, déplacer mon cadre. Voilà, on va avoir une plus belle perspective du quai sur la droite. Je peux donc aller quasiment jusqu'à mon repère. Je préfère garder une petite main, au cas où. Et voilà. Évidemment, là, j'ai un liseré noir sur cette vidéo, mais c'est bien pour ça que j'ai dupliqué ma séquence pour pouvoir intervenir, tout en gardant une version du montage original en 16 neuvième. Ici, maintenant, si je vérifie, je vais faire un clic droit de nouveau dans ma fenêtre de projet, exporter le média. Je vais ré-régler, donc, au niveau de ma sortie, ma taille d'image en 1080x1080. Comme ceci. Je demande donc, en haut, de redimensionner pour remplir. Et le résultat est bien ce que j'attendais. Je peux vérifier mon texte aussi, avant, si je peux. Voilà, le Venice est assez bien centré, un tout petit peu sur la gauche. Et je vais donc, comme ça, pouvoir avoir une version vraiment adaptée à mon format carré. Donc, avec cette fenêtre, nous pouvons vraiment paramétrer précisément le format et la forme de notre écran au niveau de la sortie. Alors, si je voulais faire un autre format qui, maintenant, devient assez à la mode, le 1080x1920, là, attention, on arrive à un format tellement vertical qu'il y aura un très gros travail de recadrage pour qu'on arrive à percevoir correctement ce que j'avais dans ma vidéo en format horizontal. Donc, une fois que j'ai tous ces paramètres de fait, évidemment, là encore, je peux demander fil d'attente pour lancer Media Encoder, qui va donc arriver dans quelques instants. Et, du coup, prévoir dans Media Encoder plusieurs versions de mon export. Encore une fois, je pourrais, à ce moment-là, même si j'avais 50 vidéos à chaque fois, donc, là, clique droit sur cet export-là, exporter le média fil d'attente. J'ai donc, d'un côté, mon export PAD au format carré, de l'autre côté, mon export au format normal. Et je pourrais, si les paramètres de débit ne sont pas les mêmes pour ces deux plateformes où je vais exporter, aller pour chacun de ces formats, paramétrer mon débit pour qu'il soit parfaitement adapté à la plateforme sur laquelle je vais l'exporter. C'est donc, à la fin, plus qu'à cliquer, encore une fois, sur le Play pour lancer l'export. Bon, si je vais l'arrêter, je n'ai pas besoin de l'exporter tout de suite. Alors, on peut mettre en pause. À ce moment-là, il va reprendre l'export par la suite. Quand vous êtes en train d'exporter, vous pouvez très bien ajouter de nouvelles séquences en ayant été retravaillées dans Premiere. Donc, Premiere est toujours accessible. Vous pouvez donc ajouter des séquences à votre liste d'exportation, à votre fil d'attente, tout en ayant le logiciel Media Encoder en train de travailler. Si vous voulez arrêter ou supprimer des éléments, alors là, on demande Stop. Il faut bien lui valider. Attention, non, je ne souhaite pas terminer les éléments. Il faut bien stopper l'encodage et éventuellement supprimer après des éléments dans ma fenêtre d'encodage.

Programme détaillé de la formation

9 commentaires
4,6
9 votes
5
4
3
2
1
simehandcherif2008
Il y a 1 year
Commentaire
Trés bien,
Un +++ pour le côté audio,
J'avais déjà fait une formation Adobe première sur 3 jours mais le côté audio n'a été abordé que pour la prise de voix et de la synchronisation, le mixage ne l'a pas été. Ça m'apporte une vraie plus value, Merci beaucoup. Pour les autres éléments de formation cela me permet dème perfectionner sur mes montages
spamluv
Il y a 1 year
Commentaire
Très bien pour débuter
mathieugonzalez31
Il y a 1 year
Commentaire
Bonne pédagogie et bonne formation dans l'ensemble.
Petit point d'amélioration : Beaucoup trop long pour le nombre de sujets abordés.
Parfois certains chapitres font 20 minutes et il faut plusieurs (trop) longues minutes avant d'entrer dans le vif du sujet. Par exemple : le premier chapitre son fait 20min et on ne commence à parler "son" qu'au bout de 6 minutes. Un peu éprouvant parfois.
Benatorus
Il y a 1 year
Commentaire
Explique parfaitement tous les principes et fonctionnements de base. Excellente vidéo pour les "néo débutant" comme moi. Merci pour votre travail.
vincent_breynat
Il y a 2 years
Commentaire
Bonjour, avec la nouvelle mis en forme des différents panneaux de Première pro je ne trouve plus le panneau "amélioration essentielle de l'audio", ou puis je le trouver ?
Merci d'avance
alexandre.clenet
Il y a 2 years
Commentaire
Super formation .
Seul petit bémol mais ça c'est vraiment perso : Concernant la partie sur le diaporama photo , j'aurai préféré une séquence plus exotique que des photos de chantier . Mais ça n'est qu'un détail . Formateur au top , pédagogie excellente ... bravo !!
Et une petite taquinerie : on dit un pixel pas une pixel ;)
Encore merci j'ai adoré cette formation
bernardbrillant
Il y a 2 years
Commentaire
très clair.
pulpozien
Il y a 3 years
Commentaire
Je regrette que le module montage ne soit pas plus développé. On survole bien le logiciel mais on n'apprend pas de techniques.
Captain Syl
Il y a 3 years
Commentaire
Cette formation est excellente. Chaque module est clair, rythmé, sans redondance, illustré avec de nombreux exemples. On voit que le formateur a vraiment pensé la progression pédagogique. A noter également son ton de voix : très calme, chaleureux.
Bravo à Thomas et merci à Elephorm pour cette qualité !
Nos dernières formations Premiere Pro
  • Premiere pro 2024 - Apprendre le montage vidéo pour les réseaux sociaux
    Découvrir
    A la fin de cette formation , vous saurez monter comme un pro sur Premiere Pro 2024 rapidement et efficacement avec les derniers outils proposés par l'intelligence artificielle, tout en gardant un rendu professionnel.
    2h50 13 leçons
  • Premiere Pro CC 2023 - Atelier ralentis et accélérés
    Découvrir
    Maîtriser les ralentis et les accélérés vidéo dans Premiere Pro
    35min 7 leçons
  • Apprendre Premiere Pro 2023 en 3 heures
    Découvrir
    Maîtriser le montage vidéo avec Adobe Premiere Pro 2023
    3h02 20 leçons 4,83 / 5
  • Pack 3 formations
    Pack Premiere Pro CC
    Découvrir
    Maîtriser Premiere Pro CC, des fonctions de bases jusqu'aux dernières fonctionnalités. Ce pack de formation de 3 modules de plus de 18 heures est adapté aussi bien aux débutants, qu'aux personnes souhaitant se mettre à jour sur les dernières nouveautés. Formez-vous efficacement au logiciel de montage vidéo le plus utilisé au monde ! Cette formation Adobe Premiere Pro CC vous propose un guide complet pour maîtriser les fondamentaux du montage vidéo professionnel dans le logiciel. Dans ce cours vidéo, vous êtes accompagné par Julien Duloutre (formateur Certifié Adobe Certified Expert et Instructor sur Premiere Pro et Encore). Ce professionnel de l'image, formateur très demandé vous décrit les différentes possibilités et contraintes de la vidéo Broadcast et vous aide à acquérir un contrôle complet de vos projets  A la fin de cette formation basé sur des exemples et des exercices concrets, vous maîtrisez votre production et votre créativité sera renforcée. Profitez de ce pack de plus de 18 heures de formation pour devenir un professionnel sur Premiere Pro CC
    18h52 253 leçons
  • Maîtriser Adobe Premiere Pro CC  - Techniques audio
    Découvrir
    Maîtriser les fonctionnalités audio de Premiere Pro CC.
    2h25 37 leçons 5 / 5