Maîtriser le BX Digital V3: Techniques et Astuces

Bx Digital V3
Vidéo non disponible ! Réessayez plus tard
Cette vidéo fait partie de la formation
Apprendre Plugin Alliance pour le mastering - Partie 1
Revoir le teaser Je m'abonne
5,0
Transcription

Description Programme Avis

Les objectifs de cette vidéo sont de vous familiariser avec les fonctionnalités clés du BX Digital V3, de comprendre l'importance des paramètres Stereo Width et Mid-Side, et d'appliquer ces outils dans des contextes de mastering pour une qualité sonore optimale.

Apprenez à utiliser le BX Digital V3, un EQ purement digital, pour le mastering audio.

Le BX Digital V3 est un outil indispensable dans le mastering moderne. Cette leçon vous présente ses principales fonctionnalités, y compris l'équalisation sans émulation de matériel, la gestion du gain d'entrée et de sortie, ainsi que le contrôle de la stéréophonie grâce au paramètre Stereo Width. Vous découvrirez également comment rééquilibrer votre mix gauche-droite et maîtriser les configurations Mid-Side pour un traitement précis. Le cours aborde aussi des fonctionnalités avancées comme le Monomaker, le gain scale, et les ajustements de spectre Bass Shift et Present Shift. Le dynamic EQ et les options de visualisation avant et après EQ garantissent une correction fréquencielle efficace et précise.

Voir plus
Questions réponses
Quel est le rôle du paramètre Stereo Width?
Le paramètre Stereo Width permet d'ajuster la perception stéréophonique du signal en élargissant ou rétrécissant l'image stéréo du master.
À quoi sert la fonction Monomaker?
La fonction Monomaker recentre les fréquences en dessous d'un certain seuil, souvent utilisé pour assurer une basse fréquence plus stable au centre du mix.
Comment le dynamic EQ diffère-t-il d'un EQ statique?
Le dynamic EQ ajuste les fréquences de manière variable en fonction de l'intensité du signal, contrairement à un EQ statique qui applique une correction fixe.
Qui dit mastering, dit équalisation et je vais vous parler du BX Digital V3. BX Digital V3 qui lui n'émule aucune machine, ce n'est pas un EQ qui reproduit du hardware, c'est ce qu'on peut appeler un EQ purement digital. Et je vais commencer par vous parler de sa section centrale, qui est quand même assez fournie. Dans la section centrale, je vais déjà avoir accès, ce qui peut paraître normal, au gain d'entrée et au gain de sortie de l'EQ, c'est à dire la quantité de signal qui va être traité par l'EQ et une fois que c'est traité, la quantité de signal que je veux en faire ressortir. Gain in, gain out. Ici, à utiliser avec parcimonie la capacité de réduire la perception stéréophonique de votre master ou au contraire de l'élargir. Alors attention, je dis avec parcimonie parce que plus vous allez étirer et utiliser le Stereo Width pour élargir votre master final et plus vous pouvez vous confronter à des problèmes de phase gauche droite qui, lors de la réduction mono, pourraient poser des problèmes. Mais utiliser, j'allais dire, sur des petites valeurs, 110, 115, extension 120, vous permettent de rajouter cette petite pointe de largeur déjà grâce à votre EQ. Donc, globalement, un paramètre très intéressant à partir du moment où il est utilisé de manière assez, il faut que ça soit assez fin. Ensuite, on a, si besoin est, la capacité de refaire une balance gauche droite. Si jamais on a une désymétrie sur le mix au niveau gauche droite, on a la capacité, grâce à ce paramètre, de tout simplement pouvoir resymétriser notre mix. Ensuite, on va avoir accès MS, donc Mid-Side, à la panoramique du Mid et la panoramique du Side. Donc, entre guillemets, rééquilibrer éventuellement le Mid ou rééquilibrer le Side. Ensuite, lorsqu'on descend, et c'est sa valeur par défaut, on a trois configurations du BX Digital V3. Par défaut, il est en MS, MST, c'est-à-dire Mastering, Mono, Stéréo, donc Mid-Side. Si vous voulez l'utiliser tout simplement en Stéréo Standard gauche droite, il faudra utiliser le LR, je dirais, entre guillemets, Standard. Après, vous allez me dire, mais là, il y a un MS MST et un MS REC. Lorsque vous êtes sur le MS MST, vous utilisez la matrice interne du BX Digital V3. Lorsque vous vous mettez sur le MS REC, vous encodez le signal, et donc, si je vous fais voir ici, regardez, l'indicateur de gauche va devenir le niveau du M, et l'indicateur de droite va devenir le niveau du S. Vous voyez, si je me mets en MS MST, donc j'utilise la matrice interne, j'ai la capacité de traiter le M et le S séparément, mais j'entends mon niveau normal puisque c'est processé en interne, ce qui m'est redonné, c'est la résultante, mais entre guillemets, reconverti en Stéréo. Donc, soit pour nous, soit utiliser le mode Stéréo LR de base, soit utiliser le mode MS avec la matrice interne du MS. Ensuite, je vais pouvoir déterminer, est-ce que les paramètres sont linkés d'un côté et de l'autre. Donc, si je suis en MS, je vais avoir une préférence sur le délink entre M et S. Si je suis en Stéréo, plus avoir la tendance à utiliser cette fonction link qui va me permettre, si je le montre, de bouger les paramètres de manière identique. Là, lorsque je vais faire ça sur le M, ça peut paraître logique de dire, j'utilise le M et le S séparément. Ensuite, j'ai la fonction auto-listen, c'est-à-dire lorsque je vais cliquer sur un bouton, est-ce que je vais entendre l'action de ce paramètre ou pas ? Et là, bien sûr, je vais avoir le choix de dire oui sur le facteur de qualité, uniquement la fréquence, uniquement le gain, le Q et la fréquence, le Q et le gain, la fréquence et le gain. J'ai toutes les combinaisons possibles. Vous pouvez le mettre automatiquement sur le facteur de qualité, la fréquence et le gain. Même si vous me dites, pour tel ou tel paramètre, ça ne me sert pas. Vous pouvez l'activer et le modifier d'ailleurs en cours de route, même activer tout ou désactiver tout. Donc ça, c'est pour notre partie centrale. Ensuite, je me retrouve avec un EQ somme toute standard, paramétrique mais standard, c'est-à-dire filtre, low cut, high cut par côté et 5 bandes disponibles, dont deux pouvant être basculées en chef. D'accord ? Donc un EQ somme toute standard, fréquence, facteur de qualité et gain. Ensuite, je vais avoir des fonctionnalités qui vont être très intéressantes et je vais parler notamment de celle-là, le monomaker. Le monomaker va pouvoir permettre de recentrer toutes les fréquences en dessous de la fréquence que je détermine. C'est-à-dire là, par exemple, je mets 125. Toutes les fréquences vont, en dessous de 125, vont être amenées au centre. Donc ça, ça va être quelque chose de très pratique en termes de fonction. Lorsque vous avez fait, par exemple, des corrections et que vous dites, ben oui, c'est ça, mais j'aimerais réduire ces corrections de manière proportionnelle ou les augmenter de manière proportionnelle, eh ben, vous allez utiliser le gain scale. Vous allez pouvoir garder vos réglages et réduire. Donc là, à la base, je suis à 100. C'est-à-dire que si, par exemple, ici, je mets moins 4 et que je dis finalement, ben en gros, c'est 50. Ben là, la valeur ne bouge pas, mais dans votre tête, vous êtes parti de moins 4, vous êtes à 50%. En gros, cette bande-là n'est plus à moins 4, mais à moins 2. D'accord ? Donc, très pratique. Lorsque vous avez déjà fait une correction et que vous dites, ah mince, c'est dommage, c'est trop ou c'est pas assez. Avec le gain scale, vous allez pouvoir adapter. Vous allez pouvoir adapter ça. Ensuite, vous avez trois paramètres. Bass shift, present shift et le dynamic EQ. Bass shift va me permettre tout simplement de modifier la quantité de bas du spectre. Alors, sur un canal ou sur les deux. D'un côté, j'ai linké mes canaux. Sinon, je le fais de manière individuelle. D'accord ? Donc, je vais tout simplement dire, tiens, j'ai besoin d'asseoir un peu plus. Hop, je vais augmenter le bas du spectre. Idem pour tout ce qui est haut du spectre. D'accord ? Donc, bass shift, present shift, c'est ce qui va me permettre sur les extrémités de pouvoir affiner ma correction fréquentielle. Ensuite, le dynamic EQ, on le connaît bien. C'est le fait de dire, je vais tout simplement choisir une fréquence et permettre à cette fréquence, tout simplement, d'agir uniquement en fonction de la quantité de signal de cette bande-là. C'est-à-dire, là, si je prends cet exemple-là, là, ici, je suis sur une banque statique. C'est-à-dire, si je mets moins 1, moins 2, moins 3, ce sera moins 1, moins 2 ou moins 3 de manière fixe, même si la quantité de signal sur cette bande-là, à un moment donné, n'est pas, entre guillemets, si importante que ça. Alors que là, je vais pouvoir déterminer une valeur tout simplement max et dire, selon la quantité de signal qui va rentrer, tu vas agir et tu agiras au maximum jusqu'à moins 2. Voilà les options de ce BX Digital V3. Après, dans son utilisation, j'aurais tendance à vous dire que je vais plus me servir du BX V3 pour du soustractif plutôt que pour de l'additif. Est-ce qu'on peut faire de l'additif avec ? Oui, techniquement, c'est possible. Est-ce que ça a un intérêt, vraiment, de faire de l'additif avec ça ? Dans la philosophie que j'ai du mastering, je réserve plutôt les corrections positives à des EQ plutôt simulation de hardware pour ramener quelque chose en plus. C'est plutôt ma philosophie. Quelque chose aussi de très pratique dans le BX Digital V3, c'est les visualisations. J'ai la visualisation du niveau avant EQ, après EQ et en sortie. C'est-à-dire qu'après l'EQ, il y a tout un tas de paramètres qui peuvent influencer le niveau, notamment le Monomaker. Donc, je vais avoir avant l'EQ, après l'EQ et aussi en termes de niveau de sortie. J'ai la capacité ici avec la balance de voir si globalement le signal est bien symétrique et bien équilibré. Le cas échéant, si ce n'est pas le cas, on a vu ici que j'avais la capacité d'intervenir dessus. Bien sûr, le corrélateur de phase qui peut me montrer les problèmes, suite notamment à l'utilisation d'un stéréo width un peu important ou justement, si je ne l'ai pas encore utilisé, me dire le signal est dans la zone du plus 1, il est un peu trop mono. Je vais tout simplement élargir, tenter d'élargir un peu la stéréophonie de mon signal directement avec mon EQ. Voilà un peu les différents paramètres que l'on va avoir sur le BX Digital V3. On l'utilisera ensuite en pratique dans les ateliers à la fin de cette formation.

Programme détaillé de la formation

1 commentaire
5,0
1 vote
5
4
3
2
1
Ziknos57
Il y a 8 months
Commentaire
Formation au top qui va grandement m'aider a finaliser mes tracks ! Je recommande vivement :)
Nos dernières formations Plugin Alliance