Comprendre et Utiliser le Compresseur Fairchild 670

PuigTec 670
Vidéo non disponible ! Réessayez plus tard
Cette vidéo fait partie de la formation
Masteriser avec les plug-ins de chez Waves
Revoir le teaser Je m'abonne
5,0
Transcription

49,00€ Je commande

À partir de
27€ /mois
Je m'abonne à Elephorm

Description Programme Avis
5,0
49,00€ Je commande

À partir de
27€ /mois
Je m'abonne à Elephorm

Les objectifs de cette vidéo sont de :
1. Comprendre les caractéristiques techniques du Fairchild 670.
2. Apprendre à régler les paramètres essentiels tels que le time constant, le threshold et le gain de sortie.
3. Savoir quand et comment utiliser les modes link, left/right et MS (Mid-Side).

Découvrez le Fairchild 670, un compresseur audio légendaire, et apprenez à utiliser son plugin Waves Pugtek 670.

Dans cette vidéo, nous explorons en profondeur le compresseur large bande Fairchild 670, une véritable légende dans le domaine de l'audio. Conçu dans les années 50, ce compresseur est renommé pour sa conception complexe, comprenant 20 lampes et 11 transformateurs. Le Fairchild 670 est un compresseur de type varimu, avec des paramètres spécifiques à régler pour obtenir la compression souhaitée. Nous détaillons les différentes positions du time constant et leur impact sur les temps d'attaque et de release, ainsi que les choix entre la configuration link et left/right et les modes MS (Mid-Side). Comprendre ces paramètres est crucial pour tirer le meilleur parti de ce compresseur exceptionnel.

Vous apprendrez également à ajuster le niveau d'entrée, le seuil (threshold) et le gain de sortie pour perfectionner votre compression. L'importance du time constant est particulièrement soulignée, avec des explications claires sur les variations du temps de release en fonction de la position choisie. Cette vidéo est une ressource précieuse pour quiconque souhaite maîtriser l'utilisation du plugin Waves Pugtek 670 ou du modèle matériel original du Fairchild 670.

Voir plus
Questions réponses
Quelle est la principale caractéristique d'un compresseur varimu ?
Un compresseur varimu ajuste automatiquement sa compression en fonction de l'amplitude du signal d'entrée.
À quoi correspond le mode MS dans la compression audio ?
Le mode MS (Mid-Side) permet de traiter séparément le signal mono (centre) et le signal stéréo (côtés), offrant plus de flexibilité dans le traitement du son.
Pourquoi est-il important de comprendre les différents time constants du Fairchild 670 ?
Chaque position du time constant influence le temps d'attaque et de release, affectant ainsi la manière dont la compression est appliquée, ce qui est crucial pour obtenir le son désiré.
Je vais maintenant vous parler d'un compresseur large bande qui est juste une légende et vous le savez sûrement dans le domaine de l'audio. C'est du Fairchild 670 et notamment là le plug-in de chez Waves, le Pugtek 670, qui est donc un compresseur du début des années 50, qui est aussi une légende de par sa conception. Il faut savoir que le modèle d'origine c'est quand même 20 lampes et 11 transfo, donc c'est quand même pas rien. C'est un compresseur large bande de type varimu, donc ça c'est important de bien le comprendre. On a déjà un premier paramètre à gérer, c'est comment je veux que ce Fairchild 670 agisse. Est-ce que, comme par défaut, je suis en link, c'est-à-dire gauche droite, même réglage ? Ou est-ce que, et vous voyez là lorsque je fais left right, j'ai accès aux deux zones de commandes, ce qui n'est pas le cas lorsque je fais link. Ou alors est-ce que je veux ce qu'on appelle le latéral vertical et en gros c'est ce qu'on appelait avant le MS, latéral vertical, aujourd'hui on emploierait plutôt le mot de MS. Et donc est-ce que je veux que le L et le R se transforment tout simplement comme M et S ? Vertical, vertical et latéral, donc MS. Là je vais me mettre en link. Là j'ai quoi ? J'ai le choix du niveau d'entrée, le niveau du threshold, ensuite un paramètre qui s'appelle time constant et un niveau de sortie. A savoir qu'à la base il n'y avait pas de niveau de sortie sur la version hardware d'origine. Là je vais adapter le niveau d'entrée dont j'ai besoin en fonction de la compression que je vais appliquer. Là on voit bien que j'ai quelque chose qui oscille aux alentours de 1 GR, moins 1 DB en GR. On peut estimer que c'est correct ou pas, après ça dépendra de la situation. Si j'ai besoin avec le même niveau d'avoir tout simplement soit plus de compression, soit moins de compression, je vais très logiquement agir sur le threshold. Ça c'est après à vous de voir. Par contre, ce qui va être important de bien comprendre, c'est ce time constant. Pourquoi ? Tout simplement parce que globalement, regardez, j'ai que des chiffres de 1 à 6. Donc je n'ai pas d'informations à la base sur le temps d'attaque et le temps de release. Mais ces positions correspondent de manière très claire à un temps d'attaque et un temps de release. Ce qu'il faut savoir, c'est que notamment lorsque vous êtes en position 1, vous allez avoir un temps d'attaque qui est de 0,2 millisecondes. Avec un temps de release qui lui va être de 0,3 secondes. En position 2, on reste toujours sur un temps d'attaque à 0,2 millisecondes. Par contre, on passe directement à un temps de release de 0,8 secondes. En position 3, là attention, le temps d'attaque change. Là où on était à 0,2, 0,2, là sur la position 3, on a un temps d'attaque qui passe à 0,4 millisecondes. Donc on double déjà le temps d'attaque. Mais surtout, on passe à un temps de release qui est de près de 2 secondes. Ce qui est plus du double de la position d'avant. Lorsqu'on est en position 4, on reste toujours sur 0,4 millisecondes en temps d'attaque. Par contre, là encore, le niveau de release augmente très fortement puisqu'on est déjà aux alentours de 5 secondes de temps de release. Lorsqu'on va passer en position 5, on garde toujours 0,4 millisecondes en temps d'attaque. Par contre, là, ça va être un peu différent. Parce que jusqu'à présent, dans les différentes positions 1, 2, 3, 4, je vous donnais un temps de release qui était fixe. Là, quand on arrive sur la position 5 et on verra ensuite la position 6, on ne va pas avoir un temps de release qui va être constant. On va avoir un temps de release qui va être fonction du matériel qui rentre dans le compresseur. C'est-à-dire que si le compresseur voit des pics individuels, c'est-à-dire des pics fortement séparés en termes de temps, on va avoir un temps de release qui va être aux alentours de 2 secondes. Par contre, lorsque le compresseur va détecter des pics qui vont être beaucoup plus rapprochés, là, le temps d'attaque va pouvoir aller de 5 secondes à 10 secondes. Donc, le temps de release va pouvoir aller de 5 secondes à 10 secondes. Donc, on voit bien que là, dans cette position 5, dans la manière d'appréhender la release de votre compresse, il va falloir vous dire, si j'ai des pics qui sont détectés mais qu'ils sont assez éloignés en termes de temps, je vais plutôt être sur 2 secondes. Lorsque les pics vont être beaucoup plus rapprochés, là, le temps de release va s'adapter et va, j'allais dire, tout simplement varier entre 5 secondes et 10 secondes. Et sur la position numéro 6, on va retrouver le temps d'attaque de 0,2 millisecondes qu'on retrouve sur les 2 premières positions 1 et 2. Et on va, par contre, garder le concept de la position 5 sur la release, c'est-à-dire le fait de dire, la release va s'adapter au matériel qu'elle rencontre, traduction, lorsque je vais avoir des pics individuels, je vais être à 0,8 secondes. Lorsque je vais être sur des pics beaucoup plus rapprochés, je vais pouvoir avoir, là, pour le coup, une release qui va pouvoir osciller entre 10 secondes et 25 secondes, ce qui va être très long en termes de temps de release. Donc, là où sur 1, 2, 3, 4, on est sur un temps d'attaque et de release qui vont être fixes avec des valeurs comme je vous les ai données, autant sur les positions 5 et 6, je vais garder le temps d'attaque qui va être fixe et que je vous ai donné. Et par contre, le temps de release, lui, va varier en fonction du matériel. Donc là, il faut bien avoir ça en tête. Et vous allez voir que si je force volontairement pour vous faire voir. Vous voyez ? Vous voyez là, je me mets directement sur la position 4. Mon temps de release, il est de 5 secondes. Donc forcément, mon aiguille ne revient jamais à son état de repos. Je vais me remettre sur la position 2. La position 2, je sais que le temps de release, il n'est que de 0,8. Donc globalement, on voit bien qu'on a un mouvement beaucoup plus rapide. D'accord ? Et si je me mets sur la position 5, je sais que dans tous les cas, que les pics soient rapprochés ou pas, la release reste longue. Vous voyez ? Là, il estime que les pics sont globalement séparés. Pourquoi ? Parce que là ici, en pic séparé, je suis à 2 secondes. On voit bien que c'est quelque chose de très lent en termes de mouvement. Je me mets sur le 6, il estime que les pics restent séparés. Mais comme en position 6, j'ai 0,8, on voit bien que le mouvement n'est pas le même. Donc cette bonne configuration du time constant va vraiment être importante pour la compréhension globale de l'action de la compression. D'accord ? Pour vous dire, c'est pratiquement ce paramètre-là qui va globalement faire beaucoup de choses, avec bien sûr un bon réglage au niveau important, au niveau du niveau d'entrée et du niveau du threshold. Derrière, en fonction du GR que vous aurez appliqué, vous aurez la capacité de modifier le niveau de sortie de votre compresseur, grâce bien sûr aux paramètres d'output gain. Donc voilà comment appréhender l'utilisation du Fairchild, et surtout bien voir l'utilité et l'importance de bien comprendre et de bien avoir en tête les valeurs pour le time constant, qui bien sûr gère la release, mais aussi le temps d'attaque qui est fixe en fonction des valeurs que je vous ai données. Donc voilà l'utilisation et la manière d'utiliser le PugShield 670, le Fairchild compresseur de type VAREMU.

Programme détaillé de la formation

3 commentaires
5,0
3 votes
5
4
3
2
1
ludobtmk
Il y a 1 year
Commentaire
Très très fort Alexandre , l’une des meilleurs explication d’un process de mastering un the box
davidlomata
Il y a 2 years
Commentaire
Le niveau de cette formation est juste wow... Je like grave, merci beaucoup
caruso.david
Il y a 2 years
Commentaire
Très bonne formation ... Merci :)
Nos dernières formations Audio-MAO
  • Maîtriser Auto-Tune Pro 11
    Découvrir
    À la fin de cette formation, vous serez capable de corriger et d'améliorer les performances vocales avec précision en utilisant les modes automatique et graphique d’Auto-Tune.Vous maîtriserez les fonctionnalités avancées et le Harmony Player, vous saurez générer des harmonies, personnaliser des gammes, et appliquer des automations pour des effets vocaux dynamiques.Vous saurez produire des enregistrements de qualité professionnelle et explorer des techniques créatives pour enrichir vos productions musicales.
    2h12 26 leçons
  • Logic Pro 11 - Les nouveaux outils et instruments
    Découvrir
    À la fin de cette formation, vous serez capable :- d'utiliser et personnaliser les Session Players.- de maîtriser les nouveaux instruments Studio Piano et Studio Bass.- d'intégrer et exploiter les nouveaux Producer Packs dans vos productions.- d'appliquer des techniques avancées de traitement du son avec ChromaGlow.- d'utiliser des raccourcis clavier et des fonctionnalités avancées pour une production musicale fluide.
    2h23 34 leçons
  • Apprendre Logic Pro 11 en une heure
    Découvrir
    À la fin de cet atelier, vous serez capable de créer, enregistrer, éditer, mixer et exporter des projets musicaux en utilisant les fonctionnalités essentielles de Logic Pro 11. Vous maîtriserez l’interface du logiciel, la configuration audio, l’utilisation des boucles Apple et des Session Players, l’enregistrement, l'édition, ainsi que les techniques de mixage.Ces bases solides vous permettront d'évoluer rapidement vers une utilisation plus avancée du logiciel.
    1h31 36 leçons
  • Maîtriser Pro Tools pour le Dolby Atmos avec le Renderer Interne
    Découvrir
    Maîtrisez le mixage en Dolby Atmos avec Pro ToolsPlongez dans l'univers du son 3D et multicanal grâce à cette formation complète. Apprenez à créer, configurer et optimiser vos sessions Pro Tools pour le Dolby Atmos. De la configuration des groupes Atmos à l'exportation de mix en ADM BWF, cette formation vous offre toutes les clés pour réussir vos projets audio immersifs.
    2h24 20 leçons
  • Apprendre Ableton Live 12 en une heure
    Découvrir
    Au terme de cet atelier, Vous aurez les compétences nécessaires pour produire votre propre musique. Vous serez capable de - naviguer efficacement dans l'interface d'Ableton Live 12 - d'enregistrer et d'éditer des pistes audio et MIDI - de créer des arrangements musicaux de manière fluide dans la vue Session et la vue Arrangement. Préparez-vous à libérer votre créativité et à plonger dans le monde de la production musicale avec Ableton Live 12.
    1h10 31 leçons