article(s) dans votre panier VOIR

La balise Meta Description

  • Vidéo 26 sur 57
  • 3h31 de formation
  • 57 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
La balise Meta Description
00:00 / 03:34
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
69,00€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

La balise META Description est également un champ important dans le code de vos pages. Elle apparait dans le code HTML, mais pas dans le navigateur, donc l'internaute ne la voit pas. Cette balise n'a pas d'impact sur le referencement, ce n'est pas parce que vous avez le bon mot clé ici que votre site sera mieux classé. En revanche elle sert au moteur de recherche pour afficher un « snippet » décrivant la page, c'est le petit texte qui présente la page dans les résultats. La balise META description sert à fournir un texte à Google pour qu'il l'affiche dans ses résultats de recherches. Elle doit être pensée en termes marketing, moins en termes de mots clés et donner envie de cliquer. Ce texte doit grossomodo dire : « Venez, cliquez chez nous c'est super ». Cette balise doit être d'une longueur de 150 à 200 caractères. Il faut savoir que Google coupe son snippet à 150 caractères environ sur les requêtes courtes, voire 300 pour les requêtes longues. Plus la requête de l'internaute est longue, plus Google va augmenter la taille du snippet. Il n'y a pas d'impact négatif sur le SEO de votre site si vous possédez une balise TITLE plus longue. En revanche, si elle est trop courte, elle risque de ne pas être prise en compte par Google. Bien entendu, chaque page doit proposer une balise spécifique, décrivant ce qu'elle contient au maximum. Il existe deux solutions pour automatiser ces descriptions sur Google. La première par exemple, consiste à indiquer systématiquement les 200 premiers caractères du contenu textuel.