article(s) dans votre panier VOIR

Formation à la norme ISO 26000. L'ISO 26000 s'inscrit dans deux dynamiques

  • Vidéo 3 sur 34
  • 2h16 de formation
  • 34 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
L'ISO 26000 s'inscrit dans deux dynamiques
00:00 / 09:31
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
39,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Dans ce chapitre de la formation norme ISO 26000, l'auteur commence par définir la responsabilité sociétale des organisations (RSO) ou de l´entreprise (RSE), s'adressant au monde public et au monde privé comme étant des normes de réflexions permettant aux entreprises de tenir compte de la place de l'être humain dans une organisation. L´auteur enchaîne par un historique de la RSE, étroitement liée à la notion de développement durable. Le premier élément déclencheur était le livre de Rachel Carson, intitulé « le printemps silencieux », publié en 1962, qui a permis de prendre conscience de l´urgence écologique. Les organisations intergouvernementales ont saisi le sujet, et l´ONU y a joué un rôle, en donnant lieu à la conférence de Stockholm pour réconcilier environnement et économie. Viennent ensuite les scandales des années 80, notamment avec la question du trou dans la couche d'ozone. L'ONU en profite pour en faire un deuxième événement en 1987, avec le rapport de Brundtland officialisant la notion du développement durable. En 1992, a eu lieu le sommet de la terre à Rio, permettant aux grands états de prendre des engagements vis-à-vis du sujet, et en 1997, le projet de Kyoto, se concentre sur les gaz à effet de serre. Dans les années 2000, L´union Européenne adopte une stratégie de développement durable, en même temps qu'une sensibilisation mondiale au réchauffement climatique se met en place valant le prix Nobel à Al gore. Malheureusement la conférence de Copenhague, qui devait succéder à celle de Kyoto a échoué, donnant lieu à des engagements d'état en 2010, comme le sommet de Cancun. Associés à ces éléments, trois référentiels sont mis en place, le troisième étant l´ISO 26000, naissant des deux premiers : La GRI (Global Reporting Initiative) et le Global Compact. C´est ainsi qu'est né le reporting sociétal permettant aux entreprises de rendre compte de ce qu'elles font sur le développement durable, et faisant le lien entre la stratégie d'une organisation et ses actions de développement durable.