article(s) dans votre panier VOIR

Tuto Finale | Outil Texte

  • Vidéo 20 sur 63
  • 4h53 de formation
  • 63 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Outil Texte
00:00 / 04:20
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
59,00€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Ce tutoriel vidéo est dédiée à l'outil texte de Finale et est intégrée à la formation Finale 2014 d'Elephorm. L’outil texte est matérialisé par la lettre T dans la palette d’outils. Lorsque vous cliquez sur cet outil pour indiquer au logiciel votre intention de travail, s’active en même temps son menu déroulant, qui est juste au-dessus. L’outil texte donc c’est pour tous ce qui touche le texte sur une partition, c’est-à-dire le titre, sous-titre, compositeur, arrangeur, parolier, les numéros de page c’est aussi l’outil texte, les séparateurs de système, les deux barres entre le système, ainsi que le copyright en bas de la partition. Lorsque vous cliquez sur l’outil texte, à chaque objet relevant de son outil, une poigné apparait, vous voyez la poigné est ici pour le titre, elle est ici pour le compositeur. Lorsque vous avez la poigné, vous pouvez donc faire un clic droit dedans pour ouvrir le menu contextuel, cliquer sur éditer le texte. Ça vous permettra de surligner tout en partie comme vous voulez, afin de pouvoir en changer dans son menu déroulant la police, la taille, le style. Si vous allez sur police, vous avez les trois réunies, donc vous avez toutes les polices texte ici, au milieu vous avez les styles, italique par exemple, et vous avez la taille, je vais me mettre en 18, puis ok. Vous pouvez le mettre où vous voulez, évidemment, et à tout moment revenir dessus par un clic droit, éditer le texte. On va faire pareil pour le nom de compositeur, clic droit, éditer le texte. Ça le met dans un cadre pointillé, vous mettez votre souris à l’intérieur, vous sélectionnez tout ou partie, ça peut être même une lettre et vous allez dans texte pour changer la taille, la police et le style. Pour supprimer, comme d’habitude, quand la poigné est rouge, c’est-à-dire qu’elle est active parce que vous avez cliqué dedans, soit vous appuyez sur la touche supprimer de votre clavier ou vous faites un clic droit souris et vous faites supprimer. Pour créer du texte, pas de problème, vous mettez votre souris où vous voulez dans le blanc de la partition, vous faites un double clic gauche, ça vous ouvre un petit champ, vous pouvez taper ce que vous voulez ; à ce moment-là il y a des retours, à la ligne. Pour trois violons par exemple, violin 2 et un violencel. Vous sélectionnez donc l’intérieur, vous mettez un coup de souris d’une manière horizontale et vous allez immédiatement, chercher la taille, le style et la police. Lorsque vous tapez un texte, si vous devez insérer un symbole, insérer un dièse pour dire en quand sa retour en dièse mineur etc quand vous avez taper quelque chose, n’hésitez pas après, dans le menu déroulant texte, il y a une fonction qui s’appelle insertion et là vous pouvez insérer un dièse, un bémol, un bécarre, double dièse, double bémol, on peut insérer les numéros de page, on peut aussi les décaler. On peut insérer Titre, compositeur, arrangeur, parolier donc classer le nom évidemment, on peut insérer aussi des symboles. Si je clique sur symbole, ça va vous ouvrir une police et là vous avez tous les symboles existants. Finale étant un logiciel Unicode, on peut écrire aussi bien en espagnol, qu’en grecque, qu’en russe, qu’en ce que vous voulez comme langue. Vous avez tous les symboles, il suffit d’aller les chercher les symboles qui vous intéresse. Je vais en prendre un au hasard et à ce moment-là, il est mis dans la fenêtre ; vous le placez où vous voulez. Pareil pour les séparateurs de système, vous avez une petite poigné pour les déplacer, pareil pour les numéros de page. Attention, ne jamais taper des informations concernant un instrument avec l’outil texte en mode page. La raison est très simple, lorsqu’on tape en mode page, tout ce que vous tapez est attaché à la page, donc ne suivra pas la mise en page, c’est-à-dire le déplacement de mesure. Si vous devez taper des informations concernant un instrument, exemple pour une trompette, pensez à mettre la sourdine, faites-le toujours soit avec l’outil texte mais en mode défilement et à ce moment-là ça sera attaché à la mesure, soit avec l’outil mf c’est-à-dire expression et là ça sera attaché à la mesure également. Je précise que l’outil texte en mode page concerne uniquement ce qui est écrit, mais ce qui est surtout attaché aux pages et non à la musique.