article(s) dans votre panier VOIR

Tuto Finale | Outil midi

  • Vidéo 45 sur 63
  • 4h53 de formation
  • 63 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Outil midi
00:00 / 08:19
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
59,00€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Nous allons voir maintenant l’outil midi, qui est ce petit outil que vous avez ici et qui ressemble à une prise dine 5 broches ; lorsque vous cliquez dessus, cela vous active le menu déroulant outil MIDI, à l’intérieur nous retrouvons des fonctions comme étudier les vélocités, c'est-à-dire la puissante des notes, étudier la durée des notes, éditer les données continues et éditer le TEMPO et plein d’autres fonctions évidemment lorsque nous avançons avec une sélection. Nous allons commencer par les vélocités. Les vélocités ce sont la puissance des notes, lorsque vous faites une double clic gauche sur votre portée, vous avez donc un graphique qui apparait et également un graphique sur la gauche où vous avez une échelle de 0 à 127, c’est l’échelle du MIDI, ici vous avez les mesures, mesure une, mesure deux, mesure 3 et mesure 4. Chaque barre verticale correspond à une note, lorsque vous cliquez sur la poignée de la note, vous avez donc sa correspondante qui devient en pointillé rouge, ça vous indique que la vélocité de cette note est à 64, si vous voulez augmenter la vélocité, vous pouvez faire une double clic gauche directement sur la poignée ou en faisant un clic droit sur le menu contextuel, et la il vous sera demander quelle est la vélocité de la note que vous voulez, si vous marquez 100 par exemple, la vélocité de la note est 100 maintenant, vous pouvez également faire une sélection de plusieurs notes, vous voyez toutes les barres deviennent rouge, vous pouvez passer par le click droit, éditer, ou par un double click gauche, le tableau que nous avons vu toute à l’heure, ou tout simplement aller dans le menu déroulant Outil MIDI, et cliquez sur « mettre à » sur quelle valeur vous voulez vous mettre, je vais mettre 127 et puis je vais valider. Nous aurons donc une vélocité de 127. Maintenant je vais vous parler des quarts de ton, lorsque vous mettrez des quarts de ton sur une partition, cette fois il vous faudra aller dans l’outil MIDI et cocher « éditer les données continues … », les quarts de ton dans le logiciel Finale sont a priori graphique, mais nous pouvons leur donner une valeur MIDI et c’est nous allons faire. Je vais cliquer sur éditer les données continues, et la je peux agir sur le son, et ce qui nous intéresse c’est la molette de pitch, c’est la molette que nous pouvons trouver sur un synthétiseur ou un clavier. Je vais faire OK, et à ce moment la je double click sur ma portée et vous voyez que sur la gauche j’ai une échelle de 0 à 8191 et de 0 à -8192, donc ceci est l’octave supérieure et l’autre l’octave inférieure, à partir de la, même principe que toute à l’heure, j’ai les mesures, et chaque cran correspond a un ton, je vais sélectionner dons le ton où j’ai mon quart, je vais ensuite dans le menu déroulant Outil MIDI, et je vais cliquer sur « mettre à… », l’échelle est très simple, si vous voulez mettre un quart de ton supérieur ou un inférieur, vous prenez 8191 que vous allez diviser par 12, car sur un clavier il existe 12 demi-tons, donc vous aurez l’équivalent d’un demi-ton et si vous divisez par 24 vous aurez l’équivalent d’un quart de ton. Donc si je veux mettre un quart de ton inférieur, je vais prendre -8192 que je vais diviser par 24, donc je vais mettre par exemple, je vais augmenter un peu, je vais mettre 473 et je vais faire OK, le symbole qu’il y a ici vous montre que par rapport à la ligne 0, nous sommes en dessous d’un quart de ton. Je vais vous montrer maintenant les durées de note, qui sont exactement pareille, avec une échelle sur la gauche qui représente votre clavier, nous vous montrons donc que la note a un point de départ et un point d’arriver et si vous envisager qu’une note soit légèrement plus longue, vous pouvez à ce moment-là mettre le début à 0 et la fin 0, car elle est sur la ligne de départ de la deuxième soit la note qui suit, et bien vous mettrez 500. Par exemple vous augmenterez légèrement et vous voyez ici la ligne rouge qui mord un peu sur le copain ce qui vous permet d’avoir une note qui continue pendant que le deuxième commence. L’Outil MIDI aussi évidemment, c’est aussi lorsque vous mettez des crescendos ou des decrescendos, je vais vous mettre un crescendo, si par exemple vous jugez qu’à l’écoute, ce crescendo n’est pas assez puissant pour vous, vous pouvez avec l’Outil MIDI le sélectionner et vous allez dans son menu déroulant et vous irez sur la fonction « échelonner », parce que pour un crescendo, vous avez la valeur et une valeur d’arrivée, nous partirons par exemple à 49, l’équivalent d’un piano, et nous irons jusqu’à 127, l’équivalent d’un quadri forte. Quand je vais double cliquer sur la mesure, à ce moment, nous allons observer que lorsque nous aurons fini le réglage, vous remarquerez donc sur l’échelle de 0 à 127 que votre crescendo a bien été programmé un decrescendo également. L’outil MIDI, ce n’est pas que ça évidemment, c’est aussi lorsque vous mettez des nuances, un exemple, je vais mettre un piano, dynamique ou un Forte, ce Forte aura une incidence sur la lecture, lorsque nous allons voir ce Forte dans son tableau, vous remarquerez en cliquant sur édition, nous arriverons au tableau texte pour changer la police et la taille, mais juste au-dessus, vous verrez la description Forte et vélocité 88 c'est-à-dire que sur une échelle de 0 à 127, il est programmé à une puissance de 88 : si vous voulez changer la puissance, vous interviendrez en cliquant sur l’onglet paramètres de lecture, vous allez voir la vélocité et l’effet, il vous suffira de changer la valeur. Comme nous pouvons également créer un dessin, exemple vous mettez sur générique toujours dans l’outil expression, nous pouvons créer un dessin en passant par l’outil graphique, créer, je vais faire par exemple un petit rond, comme celui-ci et à ce petit rond, si je le mets sur la partition, il est purement graphique, si je décide de lui affecter une valeur MIDI exemple changer de son, je vais donc l’éditer dans le tableau, je vais aller sur paramètres de lecture et je vais me rendre compte qu’il est régler sur aucun car l’outil graphique, quand nous créons un graphique c’est surtout pour mettre sur une partition tant que graphique et non en tant que valeur MIDI, et maintenant je peux choisir parmi toute une bibliothèque et je vais même mettre sur PATCH par exemple et pour le son, je vais choisir un son Marimba et je vais faire OK, et maintenant, mon petit dessin n’est pas uniquement graphique, mais il a une valeur MIDI et cela c’est important, car en lecture, mon piano passera automatiquement en son Marimba à ce dessin. Donc vous voyez que le MIDI agit donc sur le graphique auquel vous l’avez affecté, agit sur les valeurs de piano ou les Forte qui sont déjà programmés, agit sur des symboles (le crescendo, le decrescendo, la durée de note, les points etc. …) le MIDI sur Finale se règle pas uniquement dans l’Outil MIDI mais se règle aussi dans chaque tableau de l’outil expression.