article(s) dans votre panier VOIR

Tuto Finale | Notes hors tessiture, les notes et silences masqués, les couleurs d’affichage et le mode studio

  • Vidéo 33 sur 63
  • 4h53 de formation
  • 63 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Notes hors tessiture, les notes et silences masqués, les couleurs d’affichage et le mode studio
00:00 / 08:03
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
59,00€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Ce tutoriel détaille comment insérer des notes hors tessitures, des notes et des silences masqués, des couleurs d'affichage et comprendre le mode studio dans Finale, cette vidéo est intégrée à la formation Finale 2014 d'Elephorm. Menu déroulant affichage à présent. Dans le menu déroulant affichage, il y a des choses évidement que vous connaissez, un petit rappel s’impose, exemple, pour passer du mode défilement en mode page, je vous l’ai dit dans le premier chapitre, contrôle E donc, ce que vous avez au bout des fonctions, c’est ce qu’on appelle des raccourcis clavier, donc mode défilement, mode page ça sera contrôle E. Le zoom c’est pareil, vous avez donc des zooms avant, des zooms arrières, sachez que sur Finale, quand vous faites contrôle +, c’est un zoom positif, contrôle – est un zoom négatif. Si vous faites contrôle 0, le zéro du contrôle alfa numérique, ça vous permet de programmer vous-même votre zoom. Vous avez ce que l’on appelle les signets. Les signets, c’est comme un livre, c'est-à-dire que vous avez beaucoup de pages et il y a une certaine page où vous pouvez mettre un petit marque-page tout simplement. Donc, comment ça marche, lorsque vous faites un signet, il vous demande le nom du signet évidement, je vais laisser signet 1 par exemple, vous pouvez lui mettre une référence et vous demande au niveau de quelle page, je vais mettre par exemple la deuxième page et on va mettre un zoom à 400%. Pourquoi 400, parce que c’est une page qui mérite beaucoup de réglage et vous faites ajouter. Ça veut dire que quand vous avancerez dans votre partition, vous avancez donc de page en page, si vous voulez revenir d’un coup à la page 2 pour retravailler des choses, vous savez qu’en allant dans affichage, dans signet, vous allez retrouver le signet que vous avez créé, vous cliquez dessus, vous revenez automatiquement à la page 2 et elle s’est mise à 400% comme vous l’avez souhaité. À vous après de la régler comme bon vous semble. Les signets donc, vous pouvez les nommer, on peut revenir dessus, éditer le signet, intervenir dessus, donc changer son nom, on peut même le supprimer si on veut. Donc ça, ce sont des choses simples sur Finale. Les notes hors tessiture. A l’heure actuelle, on a la possibilité de mettre des notes hors tessiture, mais surtout de les voir. C'est-à-dire que lorsque vous mettez pour un instrument, si vous ne connaissez pas sa tessiture exacte, vous pouvez donc régler sa tessiture au niveau débutant, intermédiaire et avancé, moi j’ai mis avancé donc, dès que je vais mettre des notes hors tessiture de l’instrument, les notes sont de couleur rouge pour m’indiquer qu’elles n’existent pas sur l’instrument. Évidemment, tout dépend à qui vous vous adressez, c’est évident comme musicien, exemple, là je suis sur partie de saxophones alto, voyez, là j’ai un si croche, si je monte ma note, elle est devenue rouge, c'est-à-dire que là évidement un saxophone alto ne monte pas. Je redescends, là je suis dans la tessiture et pareil pour le bas, quand je vais sortir de la tessiture, ça me met les notes en rouge. À partir de là, ça vous laisse le choix de l’échanger, de les modifier avec comme je vous ai dit tout à l’heure, tout dépend à qui vous vous adressez. C’est la tessiture théorique des instruments. Ensuite, vous avez affiché les notes et les silences masqués, c’est très intéressant pour les professeurs de musique. Lorsque vous êtes évidemment sur une note, vous avez la possibilité par exemple ici sur ma ronde, vous avez la possibilité de la masquer avec H, comme vous voyez, hide, masquer une note. Sur l’écran, on la voit en fond. C’est pour ça qu’il y a cette fonction, qui vous permet de voir quand même les notes et les silences masqués. C'est-à-dire que vous pouvez suivre votre travail, mais à l’impression, pour vos élèves ou autre, la note n’y est pas du tout. C’est très bon pour les professeurs de FM, pour les dictées altos. Pour remettre votre note, il vous suffit de rappuyer sur H lorsque vous êtes dessus évidemment, donc je vais cliquer dessus et je vais cliquer sur H, ça me refait apparaitre la note. Une chose beaucoup plus importante maintenant évidemment, c’est sélectionner les couleurs d’affichage. On a vu que lorsqu’on écrit de la musique, qu’il y a des couches, que chaque couche a une couleur précise, vous voyez couche 1 en noir et couche 2 en rouge, couche 3 en vert et couche 4 en bleu. Mais on a vu aussi que les lignes avancées, vous vous souvenez, ce sont les liaisons, ont des couleurs. Les crocher ont des couleurs, les accords ont des couleurs, etc.… Si vous voulez changer les couleurs, vous avez la possibilité dans sélectionner les couleurs d’affichage, vous retrouvez donc toutes les fonctions de Finale et vous pouvez changer les couleurs, donc par exemple, curseur de lecture, élément, notes hors tessitures et c’est en rouge. Si vous ne voulez pas le voir rouge, vous cliquez sur notes hors tessiture vous pouvez changer vous-même de couleur, et voir même personnaliser. Ca veut dire que si vous voulez travailler en noir et blanc, il vous suffit de décocher couleur des éléments, utiliser des couleurs dans la partition. Si vous supprimez ça, évidemment vous travaillerez en noir et blanc ce qui deviendra complexe quand on travaille en couche. Une des dernières choses qu’on verra dans affichage, c’est le mode studio. Le mode studio, lorsque vous cliquez dessus, la partition s’ouvre avec des sortes de petite cartouche à gauche qui sert effectivement à, comme une table de mixage, régler le panoramique, donc gauche droite. On va régler la puissance, et mute S, R, c'est-à-dire mute, se taire, S, le mettre en solo et R, l’enregistrement. Mais ça ne sert pas qu’à ça, ça sert surtout à régler les accelerando, les ritares les rubatos en temps réel. C'est-à-dire, ici vous avez marqué, éditer le tempo. Lorsque vous cliquez sur éditer le tempo, vous avez une grille qui apparait, une échelle qui va de zéro à 500. Ceci est votre métronome. Dessous, d’une manière horizontale vous avez les mesures. Chaque mesure correspond, mesure 3, mesure 4, mesure 5, etc. chaque créneau correspond à un temps. Premier temps, deuxième temps, quatrième temps, et on recommence premier temps et, etc. Si vous voulez que votre premier temps commence par un accelerando, vous mettez votre souris dans le tableau, le graphique, avec le clic droit sur la souris vous faites une sélection et vous dites, voilà, de la mesure une jusqu’à la fin de la mesure quatre, je vais un accelerando. Un accelerando, c’est forcément deux tempos. C’est un tempo de départ et un tempo d’arriver. Ceci est réglé et géré par l’outil MIDI. Donc, vous allez dans son outil déroulant, outil MIDI, et vous allez à échelonner parce qu’il y a deux valeurs, une valeur de départ et une valeur d’arriver. Donc, dans la valeur de départ, je vais mettre tempo par exemple à 100 et je vais exagérer pour bien que vous compreniez dans le tempo d’arriver, je vais mettre 200, OK. À ce moment-là, vous voyez, sur le graphique vous avez, l’échelle, donc le graphique qui correspond jusqu’à 200. Ensuite, de la mesure 5, à la fin de la mesure 6, je vais faire la mesure d’ana tempo, c'est-à-dire, je vais rester sur cette mesure-là, et puis après, je vais faire de la mesure 7 à la fin de la mesure 7, 9 un deselerando, donc je vais dans l’outil MIDI et je vais dans échelonner. Je vais repartir de 200 et cette fois je vais descendre à 100 pour faire mon ralenti. Lorsque vous mettrez en marche, vous allez voir un curseur qui va se déplacer, qui va vous montrer que ça accélère jusqu’à 200 et ensuite, il va se mettre à ralentir pour revenir à 100. Pensez bien que le mode tempo sert surtout et en priorité, non pas à régler une table de mixage, ça, on l’a plus tard, mais surtout à paramétrer les accelerando, les a tempo, les ritares.