article(s) dans votre panier VOIR

Tuto Finale | La mise en page

  • Vidéo 42 sur 63
  • 4h53 de formation
  • 63 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
La mise en page
00:00 / 14:32
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
59,00€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

À présent, nous allons parler de la mise en page. La mise en page sur Finale est un chapitre très imposant. Donc, lorsque vous avez fini votre morceau, la saisi et tout ça, Finale vous propose une mise en page qui est à lors actuel très correct, surtout si c’est pour imprimer, donner à vos élèves ou même donner un « .musx » à un éditeur, car lui fera appel à un graveur pour retoucher tout ça. Maintenant, si vous voulez faire une belle mise en page, l’outil mise en page se trouve ici, ces deux pages l’une sur l’autre. Lorsque vous cliquez sur l’outil mise en page, vous avez deux sortes de marges, vous avez ce que l’on appelle les marges de page, donc c’est le haut ici les marges de page, vous avez en bas évidement, c’est ça. Ensuite vous avez la marge de gauche qui est ici et la marge de droite juste là. Ce blanc tout autour de la partition s’appelle un blanc tournant, on ne doit rien voir à l’intérieur. Ensuite vous avez les systèmes. Chaque système est numéroté sur la gauche. Système 1, système 2, système 3 et, etc. Chaque système a également 4 marges. Le système 1 a une marge de gauche qui est celle-ci, c’est le recul de présentation. À1 haut, c’est le seul système qui est important, car le premier système qui inclus le titre, le sous-titre, compositeur, arrangeur, parolier et des petites informations. La marge basse c’est celle-ci et la marge de droite, pour l’instant est 0. Vous voyez qu’ici il y a une petite poignée, si je faisais ça je crée une marge de droite, donc pour l’instant je la mets à 0. Avant de faire une mise en page, il faut travailler sur les portées. Effectivement, la mise en page se fait de toute façon en toute dernière action. Avant, vous avez eu peut être besoin de supprimer, de porter, de déporter, et à chaque fois, évidement ça vous change la hauteur donc la taille du système. Donc, pour ce faire, on va commencer par faire une mise en page classique. On va régler les marges de page. Donc, vous faites un clic droit dans la poignée de marge de page, et vous cliquez sur éditer les marges de page. Dans ce tableau, on vous dit que la marge haute fait 1 cm 58, la marge de bas 1 cm 58, 1,27 à droite, 1, 44 à gauche. Soit vous prenez les chiffres sur un cahier des charges d’une maison d’édition pour laquelle vous travaillez, soit vous trouvez des marges qui vous correspondent à vous, sans problème, on va travailler tout simplement on va faire 1.27 partout, 1.27 pour avoir un exemple concret, on va mettre 1.27 et 1.27. Donc j’ai mis 1 cm 27 partout. On vous demande, voulez-vous le faire uniquement à la page 1, ou toutes les pages, de gauche, de droite, page de x à y, je vais laisser toutes les pages, je vais faire appliquer, vous allez voir que mes pages vont changer, que mes marges vont changer immédiatement. Donc, je suis à 1.27 partout. Attention, si vous devez faire une sorte de recueil, c’est-à-dire des pages reliées, n’oubliez pas qu’un morceau commence toujours sur une page de droite, ce qui signifie que toutes les pages impaires sont des pages de droite et ont la marge gauche plus importante que la marge droite, car la reliure se fera à ce niveau-là. À l’inverse, les pages de gauche seront des pages paires toutes, et donc auront la marge de droite plus importante pour la reliure, donc faites très attention à ça. Quand c’est fait, vous faites appliquer, on peut fermer ce tableau. Maintenant, on va s’occuper des systèmes. Les systèmes, pareil, vous faites un clic droit dans système, et cette fois, ça s’appellera éditer les marges. Première chose à être très attentif, c’est sur quel système je travail, alors, vous voyez, il vous met valeur du système 1, OUI, je suis bien sûr le système 1. On vous dit que le système 1 a 1 haut, donc c’est cette partie, de la dernière ligne de portée au pointillé ici, donc cette distance-là, on vous dit que ce haut de marge fait 2 cm 38. Si vous trouvez que c’est beaucoup trop séré alors on peut surligner et mettre 3 cm et vous ferez appliquer. Vous voyez donc, il baisse le système, il agrandit le haut. Le recul, s’il vous convient, c’est bien, on est à 1.27. C’est cette distance ici. Dès que c’est fait, on peut s’occuper des autres systèmes. Vous voyez que moi mes autres systèmesdépassent vers le blanc alors que ça ne devrait pas. Donc je vais cliquer dans la poignée du système 2, je suis bien passé dans le système 2, il me met une marge de 0 ce qui n’est pas très bien. Avec mes flèches directionnelles, je peux reculer millimètre par millimètre pour me caller exactement comme je veux. Dès que ce recul me plait, donc j’apprends qu’il fait 0 cm 31, je peux lui dire que de 2 du système 2 à la fin de mon morceau, je ne sais pas il y a combien de systèmes, mais je veux appliquer le même recul et je fais appliquer. Vous avez vu, il a appliqué le même recul. Ensuite, on va régler l’espace entre les portées. Si l’espace vous plait, il n’y a aucun problème, si l’espace n’est pas bon, il faudra régler ici l’espace entre les portées. Donc, cette partition m’a l’air sympathique, ce que je vous conseille quand on fait de la mise en page c’est d’aller dans le menu déroulant affichage, d’aller sur zoom et de cliquer à la taille de la fenêtre. Ça vous permet de voir votre page dans son intégralité. Et là vous voyez qu’il n’y a aucun problème, si je sors de la mise en page, tout est bon, tout est bien claire, rien à dire. Ça, c’est la mise en page la plus simple. La mise en page un peu plus compliquée, c’est si vous devez rajouter donc, si vous avez un conducteur avec plus de partitions, et que vous devez masquer des portées. Donc, on va le faire, ça vous fera revoir les outils et les menus déroulants que nous avons vus précédemment. Je vais dans le menu fenêtre, dans le gestionnaire de partition, pour ajouter des portées, donc, je vais cliquer sur ajouter un instrument, et je vais rajouter dans les bois une flûte. Ma flûte, je vais la positionner au-dessus de mon piano, je ferme mon tableau, je vais écrire quelques notes parce qu’il me faut quelques notes pour pouvoir travailler dessus. Là imaginez-vous que mon flûtiste ne joue pas sur la deuxième portée. Je vais cliquer sur l’outil portée, faire un clic droit sur la poignée de la portée, et faire masquer les portées vides, pourquoi, parce que cette portée est vide. Vous voyez qu’en faisant ça, ça me change la taille de mon système. Ça m’a recalculé mon espace 2.54, mais ça me change la taille. Donc vous vous rendez bien compte en mise en page que cette fois, ce système n’a plus la même hauteur que l’autre système, ce qui fait que si ça vous arrive de masquer des portés, si le résultat est que chaque système est différent en taille, et bien vous serez obligé de régler, page par page le nombre de systèmes par page. Donc, pour régler le nombre de systèmes, vous avez la solution d’aller dans le menu déroulant mise en page, de faire espacer régulièrement les systèmes. C’est lui qui va vous demander dans une page combien vous en voulez. Prenons un exemple. Dans la page une, je vais lui dire que je veux 4 systèmes, placer 4 systèmes sur la page, OK. Voyez ce qu’il a fait, il m’a placé 4 systèmes, mais il a descendu d’autant donc c’est beaucoup trop bas ici, il est en train de me croquer le copyright. Dans ce cas-là, je n’ai que deux solutions, soit je reviens comme avant et je perds de page, soit je réduis ma musique. Si j’opte pour la réduction de la musique, je m’en vais toujours dans mise en page, quand on parle de mise en page, tout se trouve dans mise en page. Vous allez à la fonction qui s’appelle réduire ou agrandir les pages et vous lui dites que vous allez mettre des pages à 90% de a page une à la fin du morceau. Le fait de faire ça, il a réduit le contenu, on ne touche pas le format de page ni les marges, on ne fait que réduire le contenu. À ce moment-là, il vient de générer un blanc. Et ce blanc, il faut le re- dispatcher entre les systèmes. Donc, vous recommencez, vous retournez dans le menu déroulant mise en page, dans espacer régulièrement les systèmes, et vous dites que dans la page une, pour l’instant on ne va faire que celle-là, vous mettez 4 systèmes. OK. Et vous voyez cette fois, il a mis plus d’espaces, ce qui nous permettra de remonter légèrement les systèmes pour voir un peu mieux le copyright, et que le système n’arrive pas en bas. Pour ce faire, c’est très simple, comme toute à l’heure, clic droit dans le système numéro 2 et on affiche le tableau éditer les marges. On vérifie en premier que vous êtes bien sur le système numéro 2. On vous dit qu’entre le système numéro 2 et le système précédent qui est le 1, nous avons 1,075 cm, donc évidemment c’est trop, on va mettre à 0,5, mais on va lui dire que c’est du système 2 au système 4. Réglez toujours la première page d’une manière à part, car on mettra moins de systèmes dans la première page à cause évidemment du copyright, mais à cause surtout du système 1 qui inclut le titre le sous-titre et le reste. Et là vous faites appliquer. Vous voyez, le fait qu’il diminue légèrement les espaces ça m’a remonté le système. Donc maintenant, si vous jugé qu’on peut, à l’inverse augmenter un petit pu, on va y aller doucement, on va mettre 0.6, on laisse de 2 à 4, et on fait appliquer. Donc, on va même tenter de 0.7 de 2 à 4, donc, vous voyez, petit à petit, et là ça me parait correct. Il suffira juste de remonter un peu le copyright. Maintenant on va s’occuper de la page 2, la page 2 c’est très simple, vous laissez toujours, vous partez du système le plus en haut, dans mon cas c’est le système numéro 5. Quand vous aurez cliqué dedans, vous vérifiez bien que dans le tableau vous êtes bien sur la valeur système 5. Vous allez donc mettre un espace ici plus important, voyez, 0.4, on va mettre 0.6 d’un coup pour voir, et on va lui dire que ce n’est pas de 5 à 5, mais c’est de 5 cette fois jusqu’à l’infini, c’est-à-dire jusqu’au dernier système et on fait appliquer. Voyez ce qu’il a fait, il a mis donc 0.6 ici, mais il a mis 0.6 entre tous les systèmes et plus important, c’est que toutes les pages seront identiques, et vous voyez en bas, les systèmes se retrouvent à la même hauteur. À partir de là, votre mise en page est entièrement terminée, tout est impeccable. Maintenant, si vous deviez insérer une page vierge, avant la page 1 ou entre les pages pour mettre des notes, ça se passe toujours dans mise en page évidement, dans le menu déroulant, vous avez insertion de page vierge. Donc, c’est très simple, on vous demande tout simplement combien de pages et avant telle page ou après telle page. On va mettre une page vierge avant la page 1. Ça sera par exemple pour marquer un index. Ensuite, vous pouvez également, si vous avez oublié un système, c’est pareil, on peut insérer des systèmes. Donc, toutes ses fonctions vous les avez aussi en faisant un clic droit dans un système, voyez, on les retrouve dans les menus contextuels. Insérer un système, supprimer un système, insérer une tourne, qu’est-ce qu’insérer une tourne, ceci est par exemple, vous partez du principe qu’à cause d’une tourne pour un musicien ou d’un orchestre, ce système, donc le système 4 doit se retrouver en haut. Vous cliquez dans sa poignée, et ça vous ouvre un menu contextuel, et vous faites insérer une tourne, et vous voyez, il est parti en haut de la page 4 et il vous met lapetiteicône qui vous indique que ceci est une tourne. Ce qui fait que si vous devez revenir sur votre décision, vous pouvez à l’inverse, cliquer dans la poignée et cliquer sur supprimer tourne. À chaque fois que vous manipulez comme ça des systèmes, que vous en allez insérer ou autre, bien évidemment, faites attention, ça vous changera la mise en page. Insérer un système c’est pareil, vous faites un clic droit dans un système et vous faites insérer un système. Il vous demande insérer un système avec combien de mesure, nous allons en mettre deux, insérer un système avant le 2, c’est-à-dire, il va se mettre entre le 2 et le 1. Donc, évidemment, ça change les numéros du système et vous avez vu, ça m’a changé la mise en page. Je suis obligé de refaire ma mise en page. Donc, soyez très vigilant sur la mise en page, sachez que c’est quelque chose qui se fait à l’ultime moment, quand on a tout fini, quand on est sûr de ne plus masquer des portées, supprimer des portées, insérer des systèmes, changer la taille des portées, etc. maintenant vous avec un tableau récapitulatif de tous ces petits tableaux, c’est lorsque vous êtes dans le menu déroulant partition et que vous cliquez sur format de page conducteur. De ce tableau, vous régler les tailles, autrement dit, cette fois vous allez régler le format donc je vais me mettre en A4 de votre partition. Vous pouvez vous-même le définir et régler vous-même donc votre format, avec en centimètre les hauteurs et les largeurs, vous mettre en portrait ou en paysage. À partir de là, vous pouvez régler les marges de systèmes, les marges de pages, et vous avez les hauteurs de portée. Pour être sûr, je vous propose en premier de passer par les petits tableaux qui scindent bien tout en deux on s’occupe des marges de page, on s’occupe des marges de système, tout est bien séparé, tout est claire. De toute façon, comme je disais au début ce chapitre qui est très important et très long et un petit peu fastidieux, si vous donnez vos partitions en « .musx » à un éditeur, c’est son graveur, c’est un métier, qui fera la mise en page.