article(s) dans votre panier VOIR

Formation comptabilité pour TPE et PME : le SIG et La capacité d'autofinancement (CAF)

  • Vidéo 20 sur 45
  • 1h33 de formation
  • 45 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
La capacité d'autofinancement (CAF)
00:00 / 01:29
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
29,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Dans ce tutoriel en ligne pour lire et comprendre son bilan comptable, le formateur vous explique le CAF ou la Capacité d’autofinancement. L’objectif consiste à savoir le processus de calcul pour obtenir le CAF et pour savoir son importance dans le domaine financier. Dans une analyse financière, la capacité d’autofinancement est obtenue à la fin du bilan. Cela veut dire que vous devez finir toutes les opérations afin de définir le CAF. Dans le cas où l’un des résultats est négatif, l’autofinancement est impossible. Pour cela, vous avez l’occasion de diminuer ou même de minimiser les charges du projet. Il est conseillé de mettre en valeur les charges dont la société a les plus besoins. Dans ce sens, vous devez négliger les petits détails qui apportent moins de bénéfices pour l’entreprise. Par conséquent cette rubrique est à la fois supplémentaire et complémentaire au Solde Intermédiaire de Gestion ou SIG d’une étude financière. A titre d’information, la capacité d’autofinancement est une ressource interne dégagée par l’activité au cours d’une période donnée et restant à la disposition de l’entreprise lorsque tous les produits sont encaissés et les charges sont décaissées. Dans ce sens, elle se calcule en réintégrant au résultat net les reprises ou les dotations aux amortissements et provisions. Ces derniers sont les values sur la cession d’actifs. A part de cela, l’autofinancement sert essentiellement à réaliser de nouveaux investissements. Cela dépend de l’importance de la valeur obtenue après les calculs. Par le biais de la CAF, vous avez la possibilité de développer la société ou d’augmenter le chiffre d’affaires dans la prochaine période après le bilan. Ainsi, elle permet de savoir si l’entreprise est capable de rembourser les emprunts dans des banques. Par le biais de la CAF, vous pouvez aussi renforcer le fond de roulement. En conclusion, cette rubrique vous aide à accéder un financement auprès d’une banque afin de lancer le projet.