article(s) dans votre panier VOIR

Tuto DaVinci Resolve | Qualification LUMA

  • Vidéo 39 sur 57
  • 5h57 de formation
  • 57 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Qualification LUMA
00:00 / 03:43
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
49,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Alors l'outil de qualification qu'on n'a pas encore explorée directement, c'est l'outil de qualification luma. Ce qui est intéressant, c'est de voir qu'en fait, il est strictement identique à l'HSL sauf que quand je clique sur luma, les paramètres de couleur et de saturation sont désactivés. On a, donc, un qualifieur qui va nous permettre de travailler uniquement sur les informations de luma. Je vous affiche.....on va remettre pareil les corrections à zéro ici. Et à partir du moment où je sélectionne ma luma, vous allez voir que si veux garder que les hautes lumières, qu'est-ce que je vais faire ?
Eh bien en fait, je vais enlever de ma qualification tout ce qui concerne les basses lumières. Alors, les limites sont très franches hein ! Comme vous pouvez voir, ici, on sélectionne un peu au couteau. Une fois qu'on se dit qu'on a vraiment atteint les zones qu'on voulait sélectionner, c'est à ce moment-là qu'on va commencer à créer du soft pour avoir un masque le plus doux possible, toujours dans l'idée de fondre les corrections si on veut les fondre, ou le plus précis possible, si on veut vraiment toucher uniquement les zones de très hautes lumières et rien d'autre. On aura, souvent, des soucis à ne pas faire du tout de soft sur toutes les liaisons ici. On verra, les corrections ne seront pas..., on va dire, très belles. Donc, on a toujours intérêt à garder malgré tout, même si on veut des choses assez franches, un tout petit soft qui nous permettra de fondre. Vous voyez ce qui ce passe ici hein ! Je vais le mettre, un peu, en plus gros. Donc, on se souvient un clic central de la souris et regardez ce qui se passe maintenant quand on joue avec le soft. Ça va nous permettre, en fait, d’affiner considérablement la qualité de la correction. Pour s’en rendre compte, je viens ici.
Et si on avait décidé, par exemple, d’uniformiser un tout petit peu l’impression pour moins faire sentir les hautes lumières, par exemple, en réchauffant un tout petit peu ces parties en hautes lumières ici, vous voyez que là, ma correction finalement, à ce niveau-là, elle est quasiment bien fondue. Je ne la sens pas trop. Si j’avais, en revanche, enlevé les paramètres de soft, eh bien, qu'est-ce qui se passe ici ?
On pourrait le voir à cet endroit-là, à la FRANGE en faisant le pomme + égal puis clic central, vous voyez qu’ici j’ai un zoom qui est finalement…, peut-être, vous ne la verrez pas sur un écran vidéo ou même sur un bon moniteur, mais si ces images, par exemple, sont destinées à aller au cinéma et qu’elles sont vues sur un grand écran, voilà une correction qui ne passera pas du tout par exemple. En revanche, on revient là-dessus. Je mets un tout petit peu de soft et je m’arrange pour avoir complètement fondu la correction. Donc, en Luma comme en HSL comme en RGB, toujours être attentif à… on va dire, la sélection comme on l’a fait, ne jamais hésiter de passer par le masque en mode noir et blanc ou par le masque en mode résolve pour être sûr que le travail qu’on fait et la sélection qu’on fait sera, suffisamment, bonne pour avoir une bonne correction. Là, on touche à une notion fondamentale en étalonnage comme en compositing, comme dans plein de domaines. Quand on touche aux images numériques, il faut toujours être très très attentif à bien soigner les sélections pour pouvoir y apporter de belles corrections.