article(s) dans votre panier VOIR

Tuto DaVinci Resolve | La suite des settings

  • Vidéo 10 sur 57
  • 5h57 de formation
  • 57 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
La suite des settings
00:00 / 02:59
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
49,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

On va faire maintenant le tour des autres SETTINGS. On a vu les MASTERPROJECTS, on a vu le SCALING. Le DECK CAPTURE, on va passer très vite dessus puisqu'il concerne, en fait, les structures qui travaillent avec des SCOPES. Alors, les SCOPES c'est les DSR, etc. On va dire les gros SCOPES HD CAM ESSER et compagnie, donc plutôt réservés aux grosses structures et dans ce cas-là, vous avez, en général, les personnes compétentes pour régler cette chose-là.
L'EDITING, très rapidement, c'est la capacité de retrouver en EDITING, dans le mode EDITING quand on va pouvoir faire un peu de montage, les mêmes raccourcis que ce qui existe soit dans le Résolve 8, soit dans première, soit dans FINALCUT, soit dans AVID MEDIA COMPOSER.
COLOR, ça va être la capacité de copier les corrections d'un fichier à un autre, avec soit les valeurs exactes, soit les valeurs en pourcentage, soit le nombre d'unités de correction de valeurs appliquées, etc. Enfin, des paramètres assez fins qu'on découvrira dans les supports avancés.
Un paramètre très important que peu de gens comprennent bien et il faudra qu'on fasse un vrai support uniquement sur ce sujet, c'est le paramètre des LUT. Mais, ce qui est important de bien comprendre dans les LUT, c'est qu'en fait, on peut les appliquer, soit en entrée, que ce soit des LUT 1D ou 3D, soit en sortie, soit en DISPLAY. On a un petit truc assez rigolo et assez sympathique, c'est la possibilité de rentrer des versions par défaut : REAL, AGENCE, CLIENT. Pour ceux qui font de la PUB, vous comprendrez tout de suite l'intérêt d'avoir des versions comme ça et auquel cas, ces versions si je les applique, je vais, tout de suite, pouvoir les retrouver si j'enregistre, par exemple, une première version d'étalonnage qui serait celle-ci et que je veux faire une deuxième version, je vais créer une nouvelle version. Je vais, tout de suite, avoir accès ici au nom qui m'intéresse par défaut c'est-à-dire là, je vais faire une version réalisateur. Eh ben les noms, je les retrouve ici directement aux SETTINGS. C’est simplement la capacité de ne pas avoir besoin de réécrire sans arrêt le nom des versions. On pourrait continuer.
Le Résolve, maintenant, gère l’audio. On a la possibilité de fixer où sont limites par défaut. On voit qu’on a plusieurs possibilités ici. Un autre SETTING très important, ça va être, en fait, tour les options générales. Alors, qu’est-ce qu’on a ici ? On a l’endroit où on peut stocker, par défaut, les fichiers PROXYS. Si vous avez plusieurs « TOUROURED », ça peut être intéressant de les écrire sur une tour et de lire les fichiers sur une autre. On rentrera, donc, le chemin de cette manière-là. En disant, par exemple, volume…, ce ne sera pas le volume média, mais ce sera le volume média 2 et puis on entrera un slash et un dossier PROXY par exemple. On a la possibilité, également, de dire où sont rangées les caches par défaut.