article(s) dans votre panier VOIR

L’enregistrement des factures d’achat : Les cas particuliers

  • Vidéo 14 sur 18
  • 1h19 de formation
  • 18 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
L’enregistrement des factures d’achat : Les cas particuliers
00:00 / 04:28
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
39,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès uniquement à cette formation

Détails de la formation

Dans cette formation en ligne, Guillaume PAOUR vous montre les cas particuliers dans l’enregistrement des factures d’achat. L’objectif de ce tuto est de comprendre l’écriture comptable pour les cas de remises, d’escompte, d’acompte et bien d’autres. Il est à noter que lorsque vous effectuez un achat, dans la facture de celle-ci, vous retrouvez divers éléments, tels que des remises, des escomptes, des frais de port, des emballages consignés ou des acomptes. Dans ce sens, vous devez enregistrer tous ces éléments. Cependant, les règles à appliquer sont différentes en fonction de la nature de l’élément. Lors d’un achat, le fournisseur vous offre une remise. En effet, celle-ci est une réduction sur le montant HT et dans votre facture, le montant net commercial est indiqué. Lors de l’enregistrement comptable, cette réduction n’est pas à comptabiliser dans les écritures, seul le montant net commercial est à enregistrer. De même, souvent les fournisseurs vous offrent un escompte, afin que vous régliez rapidement votre facture. Contrairement à la réduction, l’escompte est à enregistrer comptablement au crédit. Dans ce sens, tous les éléments qui augmentent la valeur de la facture sont à positionner au débit. En revanche, tous les éléments qui diminuent la valeur de celle-ci sont à placer au crédit. Ainsi, vous avez au débit l’achat, les frais de transports, la TVA. Vous avez au crédit les frais d’emballage consigné car considéré comme une dette et non une charge, l’escompte, les acomptes. Pour conclure, grâce à cette vidéo, vous effectuez vos écritures comptables de factures d’achat, tout en tenant compte de placer au débit les flux de classe 6 et au crédit ceux de classe 4 et 5.