article(s) dans votre panier VOIR

Typographies de type Didones

  • Vidéo 15 sur 37
  • 2h44 de formation
  • 37 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
La classification Vox-Atypi : Les Didones
00:00 / 02:58
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
39,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Aboutissement extrême du processus de rationalisation engagé à l’époque classique, et fruit des avancées techniques d’alors (papier plus surfacé et plus blanc, encre plus noire), les Didones doivent leur nom à celui de la dynastie d’imprimeurs et d’éditeurs français Didot et à celui de l’imprimeur parmesan Giambattista Bodoni. La famille des Didones comprend les caractères de la fin du XVIIIe siècle et du XIXe siècle, ces typographies verticales aux contrastes exprimés à l’extrême, aux pleins très gras et aux déliés et empattements filiformes. Romantiques, naturalistes et austères, les caractères de cette famille évoquent à la fois et tour à tour l’univers littéraire du XIXe siècle, de Hugo à Balzac en passant par Baudelaire et Zola, les premiers journaux et la bourgeoisie, mais également les documents administratifs et gouvernementaux d’alors. Dotés d’une forte connotation de sérieux (surtout en capitales), ils sont à utiliser avec prudence. Ils peuvent également, principalement dans l’univers de la presse magazine, évoquer la mode et une certaine aristocratie moderne et féminine, en témoigne leur utilisation dans les logos des magazines Vogue, Elle ou Harper’s Bazaar. Les plus connus et les plus utilisés de ces caractères sont le Bodoni et le Didot.