article(s) dans votre panier VOIR

Le masquage

  • Vidéo 25 sur 30
  • 3h57 de formation
  • 30 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Le masquage
00:00 / 05:45
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
39,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Avec cette vidéo, l’expert vous démontre le masquage dans 3ds Max version 2013. Le but consiste à modifier la texture d’une image avec un système de couleur. Cette technique peut vous aider à distinguer les différentes parties de l’image concernée avec des couleurs différentes. Pour ce faire, vous pouvez utiliser un aplat de couleur sur la texture du modèle. Elle doit être sans réflexion, sans relief et sans spéculaire. Toutes applications qui sont utilisées pour une opération couleur peuvent être employées. Pour cela, vous développez la fenêtre Material Editor. Le nombre de couleurs qui y sont affichées dépend des parties sur l’image. Pour continuer, vous choisissez une teinte. Après l’avoir défini, vous faites un clic dans la case de l’option Color. Par ailleurs, vous avez la possibilité d’ajouter d’autres teintes sur les parties de votre choix. A cet effet, il suffit de les indiquer depuis la fenêtre Material Editor. En ce qui concerne le masquage, vous déterminez une partie de celle-ci. Cela permet de définir la limite du masquage sur laquelle appliquer la couleur. Lors de cette manipulation, il suffit juste d’effectuer un clic sur la couleur en question. A partir de là, des changements se font remarquer. En effet, l’image devient plate, sa texture change et les détails sur la partie ne sont plus visibles. Ainsi, l’ajout des lumières ne sont n’est pas nécessaire vu que l’image émet de la lumière elle-même. Cela signifie que l’application d’autres sources d’éclairage n’est plus nécessaire. Quand le processus est fini, vous sauvegardez le masquage comme fichier de base. Tout ceci étant en place, vous avez le choix d’apporter des touches de personnalisation et de perfectionnement. Ces réglages peuvent concerner la taille des éléments constituant le modèle, la configuration de la réflexion et bien d’autres. En conclusion, ce type d’information vous permet d’avoir une image simple avec des parties faciles à distinguer.