article(s) dans votre panier VOIR

Scratching : Bien positionner ses mains

  • Vidéo 3 sur 17
  • 2h36 de formation
  • 17 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Le positionnement des mains
00:00 / 06:49
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
49,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Accès uniquement à cette formation

Détails de la formation

Dans ce cours en ligne, l’expert en son vous apprend les fondamentaux du DJing en expliquant comment bien positionner ses mains pour le Scratch. Ce cours a pour objectif de vous aider à comprendre les mouvements idéals pour réaliser du bon scratch. Pour avoir la meilleure position des mains, vous devez agir sur le vinyle avec l’index et l’annulaire. Les restes de vos doigts quant à eux, doivent être sur un niveau un peu plus haut de sorte que la paume ne touche pas le vinyle. Dans la mesure où vous souhaitez exercer une force sur le disque, vous disposez de deux manières. Soit vous placez l’index au-dessus du majeur, soit vous le contractez. Lorsque vous repliez l’index, vous devez veiller à ce que le doigt en question ne descend pas car cela accélère la fatigue du muscle de l’avant-bras. Pour faire tourner le vinyle, il est important que vos doigts soient le plus proche possible du centre du disque. Vous avez ainsi la possibilité de faire des rotations sans faire trop d’efforts avec le coude et l’épaule. Concernant la position du bras, elle doit faire un angle droit. La hauteur de la table joue un rôle important et varie en fonction de la taille du DJ. Suite à la visualisation de ce cours en ligne, vous savez maintenant comment éviter les courbatures et la fatigue après une longue séance de scratch.