article(s) dans votre panier VOIR

Définition et utilisations d'un Storyboard

  • Vidéo 2 sur 27
  • 1h52 de formation
  • 27 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Définition et utilisations d'un Storyboard
00:00 / 06:01
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
39,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Le storyboard est une suite de dessins, mais c’est avant tout un outil de travail. Il permet de mettre en image un scénario et ainsi de prévoir ce que va être le film à réaliser. Le storyboard a une utilisation très diverse. Il peut être utilisé sur toute oeuvre qui raconte une histoire. Vous pouvez vous en servir en publicité, en vidéo-clip (plus rare), en animation, en jeu vidéo ou en fiction (série télévisées, films etc.)
En publicité, il existe plusieurs formes de storyboard. Le principal est le storyboard d’agence. Il est plus détaillé que les autres formes. Il peut être en couleur et permet d’illustrer une suite d’idées pour vendre un produit. Dans la publicité, on retrouve souvent le storyboard sous la forme d’un découpage. On peut le retrouver aussi pour les jeux vidéos, les vidéos-clips etc. Dans ce cas, il permet d’aborder des idées plus précises, plus ciblées. En film d’animation, le storyboard est beaucoup plus précis et fréquent. Le Storyboarder doit, avec le scénario en main, découper l’ensemble du récit. Une fois validé, son travail est envoyé au animateurs, créateurs de décors, personnes qui s’occupent de la lumière, de la 3D, du montage etc. Tous ces corps de métiers s’aideront du storyboard pour élaborer le film. Il leur permet de communiquer et de se coordonner dans leurs actions.
En animation, le storyboard peut aussi être monté sous forme d’animatique qui est un premier montage à partir de tous les dessins. Ceux-ci sont posés sur un banc de montage avant d’y intégrer des premières voix, des dialogues, des bruitages. Il s’agit d’un brouillon du film à réaliser, mais constitué uniquement de dessins storyboardés.
Enfin, le storyboarding est aussi utilisé dans la fiction, que ce soit dans des courts ou longs métrages et, plus souvent, des téléfilms ou des séries télévisées.
Le storyboarding est un outil essentiel car il permet d’avoir une meilleure communication mais aussi de gagner beaucoup de temps lors de la réalisation et du tournage.
Imaginons par exemple que nous avons une scène qui se déroule dans une gare. Selon la façon de filmer cette séquence, choisie par le réalisateur, les coûts de production et la préparation seront bien différents.
Une scène en plan large demandera plus de moyens matériels (costumes ect) qu’une scène plus intimiste dans laquelle nous ne verrions qu’un ou deux acteurs. Le storyboard permet donc d’anticiper les besoins lors du tournage et, avant cela, de la préparation.