article(s) dans votre panier VOIR

Notions d'image mentale et de situation dans le Game Design

  • Vidéo 5 sur 35
  • 2h55 de formation
  • 35 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Notion d’image mentale et de situation
00:00 / 03:14
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
39,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Dans cette formation game designer, Thomas Planques parle d'une notion assez fondamentale dans la conception d'un jeu vidéo qui est la notion d'image mentale. Ou ce passe l'action ? Contrairement à ce que l'on peut intuitivement croire, cela ne se passe pas dans la TV, médias graphiques ou sonores, car ce qu'envoient ces derniers n'est que des données envoyées au cerveau du joueur pour qu'il se passe des choses dedans. C'est réellement dans la tête du joueur que va réellement se passer le jeu. L'objectif d'un jeu vidéo, c'est de faire en sorte que le joueur récent des choses. Le jeu envoi des signaux au joueur, le cerveau s'en fait sa propre image puis répond par des contrôles. C'est en quelque sorte la force du jeu vidéo par rapport aux autres médias. Comme le joueur voit la réponse du monde du jeu à ses interactions, ça l'emmène à croire à la réalité » de ce monde et donc à s'y immerger. Un jeu qui rate cet échange entre ce que l'on suggère au joueur et le résultat de l'action du joueur ne va pas fonctionner. Pour devenir game designer, il faut être en mesure de définir les éléments qui crée cette relation, leur donner une direction et cohérence.