article(s) dans votre panier VOIR

Identifier les variables de difficultés pour un Game Designer

  • Vidéo 16 sur 35
  • 2h55 de formation
  • 35 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
…Et les variables de difficulté
00:00 / 05:20
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
39,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Quels sont les éléments ayant une influence sur la difficulté d'un jeu ? Il y a tout d'abord les compétences du joueur : son aptitude à bien manier un jeu vidéo. Viens ensuite les moyens gameplay du joueur : les armes, compétences, caractéristiques, etc, moyens sur lesquels en tant que concepteur de jeux on peut facilement mettre à disposition, ou pas dans un niveau pour donner plus ou moins de moyens gameplay au joueur. Par la suite, viens la difficulté des obstacles : puissance des ennemies. C'est sur ce type de variable que l'on va pouvoir jouer pour les rendre plus ou moins difficiles. Les moyens gameplay et la difficulté des obstacles vont constituer ce que l'on appelle dans le game design les variables de difficultés. Ces variables représentent les paramètres modifiables par les concepteurs du jeu, via le level design, pour rendre une situation plus ou moins difficile. Le travail de base pour un game designer afin de créer des situations variées va être de déterminer l'ensemble de ces variables. Elles ne sont pas forcément très nombreuses mais il faut une fois qu'on les formalise de manière très claire, avoir des leviers hyper concrets pour modifier la difficulté du jeu et donc prototyper au fur et mesure des situations en sachant exactement sur quels éléments elles sont plus ou moins difficiles. Il faut toujours commencer par changer une variable avant d'en changer des combinaisons. Ce travail est indispensable pour mettre à l'épreuve le gameplay imaginé : s'il n'offre pas suffisamment de situations, il doit être repensé.