article(s) dans votre panier VOIR

Illustration par la pratique

  • Vidéo 12 sur 24
  • 1h30 de formation
  • 24 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Illustration par la pratique
00:00 / 03:10
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
39,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Dans ce cours en ligne, le formateur expert vous fait une illustration par la pratique sur les réflexions dans une salle dans l’acoustique des locaux. L’objectif de ce cours consiste à voir l’angle de réflexion des ondes par rapport aux obstacles existants ainsi que leurs longueurs. Cette expérience est possible à partir de deux balles qui représentent les longueurs d’onde. Pour cela, vous disposez d’un petit diamètre pour une courte longueur d’onde. Dans ce sens, une grande balle est attribuée à une longueur d’onde large. A part cela, vous disposez d’une surface accidentée qui se caractérise par des défauts appelés Aspérité. Par conséquent, votre plan contient un plan global et des plans sur l’aspérité. Pour le test, lorsque la petite balle est lancée contre le relief, la trajectoire de sa réflexion est aléatoire lors de plusieurs essais. Dans ce sens, sa trajectoire change en fonction du plan qu’elle rencontre lors de la collision. En ce qui concerne la grande balle, elle se réfléchit toujours sur un même angle. Les lois qui régissent cet exemple sont les mêmes que pour la mécanique des ondes. Dans ce sens, lors d’un évènement, différentes dimension et aspect de l’aspérité sont mise en place pour disperser le son dans toute la salle. Pour cela, les fréquences aigues sont sensibles aux déformations de petite taille. Par contre, les fréquences graves ne sont pas réfléchis par ces dernières. Quant aux medium, ils sont renvoyés par des aspérités moyennes. Pour conclure, vous savez maintenant comment se comporte une longueur d’onde sur chaque type de plan.