Accueil » Vidéo-Compositing » After Effects » Maîtriser Trapcode Particular - Le plugin Star pour After Effects !

Tuto After Effects | Soundkeys : faire danser les particules

vidéo 46/46
  • Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

    Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

    La suite de cette vidéo est accessible après achat de la formation.
    previous
    summary
    resume
    next
    play
    Soundkeys : faire danser les particules
    00:00 / 10:26
    HD
    fullscreen

Ce cours vidéo fait partie de la formation Maîtriser Trapcode Particular - Le plugin Star pour After Effects !

Détails de la formation

Dans cette formation After Effects CC on va voir maintenant comment utiliser SOUNDKEYS pour faire danser ces flammes par rapport au son. Donc la on est plus dans le cadre de la formation PARTICULAR, c’est un bonus qui vous donnera envie de vous intéresser à d’autre PLUG IN par exemple SOUNDKEYS, alors on est plus dans la formation PARTICULAR. On va créer un nouveau solide qu’on va appeler SOUNDKEYS, je ne vais pas vous montrer toutes les options de SOUNDKEYS, je vais juste vous en montrer que certaines, pour vous donner envie de vous intéresser. J’ai une formation que je suis en train de terminer, complète sur SOUNDKEYS, qui sera donc bientôt disponible sur la plateforme ELEPHORM. Je rajoute dans TRAPCODE, je rajoute SOUNDKEYS et voilà donc un histogramme qui va s’afficher. Pour que SOUNDKEYS fonctionne, il nous faut du son, donc je vais mettre ici du bruit, un son de piano qui est ici. Voilà donc un son de piano. On va venir raccorder ici dans SOUNDKEYS puis dans AUDIO LAYER, je vais choisir mon chant de piano. Là, voyez que l’histogramme va réagir au son. Dans SOUNDKEYS, on va maintenant travailler sur cet histogramme pour sélectionner des sons. Ici on a les sons graves et les sons aigus. Ici on va avoir une zone qui va nous permettre de choisir à quel moment ce son va déclencher une animation. Ici ça représente la puissance déclenchement de l’animation, qu’on est à 1, l’animation va se déclencher à fond, lorsqu’on est à moins, ça va se déclencher moins fort. Alors moi je ne vais pas rester avec ce rectangle, donc la ça fonctionne par surface, je vais changer cela, et je vais mettre en PEAK OF RANGE, c'est-à-dire que lorsqu’un morceau de l’histogramme va entrer dans cette zone, il va mémoriser l’endroit le plus haut. Par exemple l’endroit le plus de l’histogramme c’est celui-ci, c’est donc cette valeur qui est conserver et ne tien pas compte des valeurs plus basse alors que lorsqu’on est en average, il fait la moyenne de toutes les valeurs. Comme je reste en PEAK OF RANGE, alors il garde toujours la valeur la plus haute. FALLOFF, je vais mettre en LINEAR, à 50, une demi-seconde. Le FALLOFF c’est la façon dont va repartir, ici on va choisir la façon dont l’animation va s’enclencher, par exemple si mon animation est une lumière qui s’allume, ici ma lumière va être par exemple mis à 75% par exemple, si on considère que ça c’est 1. Elle va être allumé à 75% et ensuite elle va s’éteindre,  le RANGE va permettre de choisir la façon l’animation s’enclenche et ici le FALLOFF choisir la façon dont l’animation va se desenclencher. La lumière va s’allumer à 75% et elle va mettre une demi-seconde pour s’éteindre. Je vais mettre APPLY pour appliquer ça. Je vais vous montrer avec des courbes ça va être plus claire. Dans SOUNDKEYS je vais venir dans RANGE, et mon OUTPUT, je vais vous la montrer avec des courbes, et donc vous voyez qu’on comprend mieux que si mon animation est enclenchée, je redescends en LINEAR, pendant une demi-seconde. Maintenant le jeu va être de raccorder ça a une valeur de PARTICULAR. La valeur à laquelle je vais la raccorder va être le PHYSIC TIME FACTOR. Ici vous voyez, on est exprimé en unité, et on va de 0 unité à 100 unités. Alors que le PHYSIC TIME FACTOR, lui va de 0, ou la particule est gelé, elle ne bouge pas à 1, où l’animation est enclenchée à la vitesse normale, on n’a pas les échelles, d’un coté on va de 0 à 100 et de l’autre on va de 0 à 1. Donc j’ai corrigé tout de suite, je vais aller dans SOUNDKEYS, je l’ai dans mon OUTPUT et je vais créer une expression pour que ces valeurs qui vont de 0à 100 soient transformées en valeurs qui vont de 0 à 1, vu que le PHYSIC TIME FACTOR lui va de 0 à 1. Donc je mets ALT, j’appuie sur le petit CHRONOMÈTRE, et je vais mettre une expression : LINEAR VALUE (0 :100 ; 0 :1). Ce qui veut dire qu’AFTEREFFECT doit modifier ces valeurs-ci pour que les valeurs de 0 à 100 soient modifiées en valeurs comprises entre 0 et 1. Ça, c’est la première étape. Je vais ensuite retourner dans mon système PARTICULAR, et je vais raccorder mon PHYSICS TIME FACTOR à mon OUTPUT. Ici donc j’ai le PHYSIC TIME FACTOR, j’appuie sur ALT, ça va me permettre d’avoir accès à mon menu des expressions ici je prends le petit escargot pour raccorder les valeurs et je raccorde mon PHYSIC TIME FACTOR à mon OUTPUT et on va voir ce que cela donne. Je vais désactiver peut-être le MOTION BLUR pour que l’affichage aille un peu plus vite. Et je vais désactiver aussi le VECTOR BLUR et la LUEUR DIFFUSE pour aller plus vite au niveau de l’affichage. On va regarder ce que ça donne. On va cacher le SOUNDKEYS pour mieux voir, vous voyez, j’ai mes particules qui bloquent, qui stagnent et qui repartent. Alors évidement si je voulais que cet effet soit un peu plus puissant, parce que la du coup c’est assez discret, il n’y a pas trop de différence entre le moment ou elles bougent et le moment ou elles ne bougent pas, donc je peux jouer sur les valeurs de PHYSICS TIME FACTOR, ici par exemple en mettant, non pas 0 :1 mai 0 :2, et la je vais avoir des particules qui vont à la fois ralentir, à la fois se figer et à la fois s’accélérer en allant deux fois plus vite. Voilà on va tester avec le VECTOR BLUR et la LUEUR DIFFUSE. Je vais cacher les particules qui retombent qui ne nous intéressent pas pour le moment. Je vais rajouter aussi MOTION BLUR. Voilà, on a donc des particules qui se déplacent comment vous le voyez en fonction de la musique et leur vitesse de déplacement est liée au son.

Cette formation After Effects est également disponible dans les packs suivants

2 Notes et avis
Note moyenne:
5 5 0 4
4
Donnez votre avis sur la formation Maîtriser Trapcode Particular - Le plugin Star pour After Effects ! !
Vous devez acheter cette formation pour écrire des commentaires
Julien LASSIGNARDIE il y a 1073 jours.
Votre note :
5 5 0 0
0

Formation complète et accessible!

Excellente formation. Tous les réglages sont vus et revus dans 3 travaux pratiques complets (flammes, mur d'écran et eau). Le formateur a un bon débit de parole qui permettra aux novices de comprendre et aux plus avancés de ne pas s'ennuyer.
 
Recquiert des connaissances correctes d'After effect! (calques 3d, caméra, paramétre de composition...)
Guillaume GREGOIRE il y a 1113 jours.
Votre note :
5 5 0 0
0

Merci pour l'ensemble de

Merci pour l'ensemble de cette formation qui m'a donné envie de m'investir davantage dans ce domaine. Du coup j'ai acheté le pack complet d'after effects pour passer des vacances studieuses...