Accueil » Photographie » Lightroom » Apprendre Adobe - Photoshop Lightroom 2

Le DNG profile editor avec Lightroom 2

vidéo 85/104
  • Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

    Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

    La suite de cette vidéo est accessible après achat de la formation.
    previous
    summary
    resume
    next
    play
    Le DNG profile editor
    00:00 / 08:13
    HD
    fullscreen

Ce cours vidéo fait partie de la formation Apprendre Adobe - Photoshop Lightroom 2

Détails de la formation

Le DNG profile editor s’appuie sur évolution de la norme de DNG, on est aujourd’hui à sa version 1.2, et qui permet d’intégrer des profils colorimétriques. Attention, il ne s’agit pas de profil ICC qu’on utilise avec Photoshop, mais de profil bien spécifique adapté aux exigences du format RAW. Avec le DNG profile editor, nous n’avons pas créé véritablement de profil, on ne fait que modifier des profils existants. Pour cela il faudra utiliser des images de références et qui devront être au préalable converties en DNG. C’est ce que nous allons faire en passant dans bibliothèque, sur le menu du même nom, convertir une photo en format DNG, nous retrouvons des options que nous avons déjà évoquées, mais j’annule, car j’ai déjà préparé mon dossier avec des photos. Maintenant nous quittons lightroom pour lancer le DNG profile editor, télécharger sur le site ADOBE Labs. Alors pour l’instant, l’interface est toujours en anglais, il s’agit d’une version bêta, mais nous allons voir que le principe est assez simple. Nous commençons par ouvrir un fichier DNG, alors nous choisirons celui-ci, nous affichons de façon un peu plus grande, et nous pouvons voir que DNG profile editor a reconnu le profil incorporé à savoir le profil ACR 4.3 pour le NIKON D300. On va donc pouvoir modifier les rendus des couleurs à partir de ce profil, ou même encore à partir des différents profils que nous avons téléchargés, ce sont les profils qui annulent le mode programme. Ici je resterais sur le profil ACR 4.3, je me place sur l’image, je vais commencer en cliquant sur le bleu et on peut voir qu’un point apparait dans la roue colorée. Maintenant en cliquant sur ce point, nous allons pouvoir tirer une petite flèche qui va permettre de faire une variation de teinte. Alors plusieurs choses, si nous partons vers le bord du cercle, nous saturons la couleur, à l’inverse, si nous allons vers le centre nous la dé saturons et puis, en allant de part et d’autre, nous allons faire des virages. Comme on peut le voir, on ne peut pas dépasser certaines limites puisqu’on va pouvoir travailler précisément sur autant de points de couleur qu’on le souhaite. Je vais me placer à cet endroit. Nouvelle sélection cette fois avec le rouge, je clic sur l’image, je place mon point sur la roue, je reviens, je reclique, et je tire ma petite flèche pour un virage, je vais agrandir sur une zone précise, au niveau des teintes chair, voila, je me place à cet endroit, et cette fois donc je vais pouvoir faire varier le rendu des teintes chair. Donc au fur et à mesure de mes sélections je restitue une petite liste de couleur, avec la valeur de départ à partir du profil et la valeur modifiée. Le petit point me permet de le désactiver et un petit moins ici me permet de retirer une sélection de ma liste. Alors autre possibilité intéressante sur le deuxième onglet, la courbe de tonalité, on peut afficher la courbe par défaut. C’est en faite la courbe de conversion des valeurs RAW linéaire en valeur perceptuelle, de toute façon celle-là n’est pas modifiable. Par contre, la courbe noire, c’est une courbe de contraste qui se situe après la répartition des tonalités. Alors, on va pouvoir ici ajouter du contraste à l’image, en faisant une petite courbe en S. La différence ici par rapport à la courbe de tonalité qu’on trouve dans lightroom, c’est que ce réglage se situe en amont. On retrouvera sur le troisième onglet les réglages comparables à ce qu’on a vue dans le panneau étalonnage de l’appareil photo, là encore, ils interviennent en amont donc ce n’est pas exactement la peine d’y toucher. Éventuellement, il est possible d’intervenir sur la balance des blancs, mais uniquement pour recaler ces balances dans les cas de température de couleur extrême. Quand celle-ci est très nettement en dessous de 2000° Kelvin, par exemple pour les images infrarouges. Des options pour donner un nom à notre profil, nous l’appellerons D300 modifié, nous avons pour les DNG différentes possibilités d’incorporation que nous trouvons ici, et puis, au moment d’enregistrer, nous avons deux possibilités, ou bien nous sauvegardons la recette, c’est-à-dire uniquement les écarts par rapport aux fils de référence, ou bien directement un profil, ce que nous allons faire ici. Comme on peut le voir, ce sont des profils spécifiques qui ne fonctionneront que pour le boitier désigné. Je retire la mention D300, et en faite le fichier va se placer automatiquement dans un emplacement réservé, dans le dossier utilisateur dans la bibliothèque, application support, ADOBE, caméra RAW et enfin dossier de profil. Voila, c’est bon, je ferme mon DNG pour en ouvrir un nouveau, alors cette fois je choisi la charte de couleur prise à partir d’un FUJI S3, je repasse dans mes options, je retire la mention D300 puisqu’ici ce n’est plus d’actualité, et je vais activer le dernier onglet qui me permet de réaliser de façon très simple les procédures d’étalonnage sur la charte de couleur. Il s’agit ici d’une charte Gretane. Alors, c’est simple, il faut passer les points au différent coin de la charte, et puis on lance la procédure en cliquant ici. Un petit message me demande une confirmation de ce que je fais, et voilà, ma table a été automatiquement construite. Il me reste à l’enregistrer sous la forme d’un profil, je vais l’appeler donc FUJI S3 étalonnage charte. Maintenant je peux quitter le DNG profile editor, sans sauvegarder ma recette puisque de toute façon elle est contenue dans le profil. Je relance lightroom, maintenant en passant dans le module de développement sur panneau étalonnage de l’appareil photo et même si je n’ai pas de DNG, je vais retrouver dans ma liste le profil que j’ai créé, que j’applique ici. Même chose avec ces deux dernières images prises avec un FUJI S3, en allant sur la liste, je peux appliquer mon profil d’étalonnage d’après charte. Cet outil nous offre des possibilités intéressantes, mais qui reste limité à un seul boitier. Pour les réglages généraux, indépendamment des boitiers, on va plutôt utiliser les différents outils qu’on trouve dans les panneaux de développement. Par ailleurs, en ce qui concerne le DNG profile editor l’outil est encore un peu vert, je vous rappel qu’il s’agit d’un bêta, par exemple, il manque quelque chose qui serait très utile, un système de comptage beaucoup plus précis des valeurs. Dernière recommandation de ceux qui aimeraient faire les filtres très saturés, il faut toujours garder à l’esprit qu’au moment de l’impression, les teintes les plus saturées sont en générales perdues.

Cette formation Lightroom est également disponible dans les packs suivants

0 Notes et avis
Note moyenne:
5 5 0 1
1
Donnez votre avis sur la formation Apprendre Adobe - Photoshop Lightroom 2 !
Vous devez acheter cette formation pour écrire des commentaires