Accueil » Photographie » Lightroom » Apprendre Adobe - Photoshop Lightroom 2

La conversion en DNG avec Lightroom 2

vidéo 9/104
  • Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

    Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

    La suite de cette vidéo est accessible après achat de la formation.
    previous
    summary
    resume
    next
    play
    La conversion en DNG
    00:00 / 04:24
    HD
    fullscreen

Ce cours vidéo fait partie de la formation Apprendre Adobe - Photoshop Lightroom 2

Détails de la formation

Après avoir présenté le format DNG, voyons comment l’utiliser en pratique dans Lightroom. Pour cela, deux possibilités au moment de l’importation, nous choisissons ici un dossier. Dans la fenêtre d’importation au niveau de la gestion des fichiers, nous avons la possibilité de copier nos images en DNG. Avant d’utiliser cette méthode, il est bon de paramétrer les options de conversion, pour cela nous allons dans préférence dans le menu Lightroom sur mac ou éditions sur PC, dans l’onglet importer et nous trouvons les options de conversion DNG. Ici sélection de fichier majuscule ou minuscule, l’aperçu JPEG puisque le DNG contient une vignette, nous avons la possibilité de nous en passer, ce je ne vous recommande pas puisque dans ce cas-là, vous ne pouvez pas forcément voir votre DNG sur tous les systèmes. Un aperçu en taille réel c'est-à-dire en pleine définition donc beaucoup plus lourds que la taille moyenne que nous conservons ici. Des méthodes de conversions par rapport aux fichiers bruts, la méthode la plus couramment utilisée sera la conservation de l’image brute non dématricée. Une autre possibilité à signaler même si elle est d’usage très restreint, la conversion en image linéaire c'est-à-dire la conversion en image dématricée. En pratique, cette option est à réserver aux utilisateurs des boitiers sigmas qui utilisent un capteur Foveon, différent des capteurs avec la matrice de Bayer ; nous conservons ici l’image brute. Une option à signaler, la possibilité d’incorporer le fichier brut d’origine. Pourquoi ? Et bien parce qu’il y a toujours des restreints du côté de certains utilisateurs pour savoir si la conversion DNG ne va pas perdre des données par rapport au fichier brut original. Adobe en a tenu compte et nous propose cette option. Bien sûr, elle a un inconvénient c’est qu’elle produit des fichiers beaucoup plus lourds. Pour notre exemple nous allons la conserver. Autre possibilité pour le DNG, sélectionner des images, une fois importées puis aller dans le menu bibliothèque et convertir les photos au format DNG. Nous retrouvons ici les mêmes options avec deux possibilités supplémentaires, convertir uniquement les fichiers Raw et donc pas les autres, pas les JPEG, pas les Tiff, pas les PSD et puis ce est-ce que nous allons faire ici supprimer les fichiers d’origines une fois la conversion terminée. Allons-y, la conversion est en cours, comme nous le voyons dans la barre de progression, pour terminer repassons sur le Finder pour localiser nos fichiers originaux. Voilà nous retrouvons bien nos DNG, mais sans les CR2 qui ont été incorporels intérieurs. Ici nous sommes en présence de DNG assez lourds puisqu’ils contiennent deux documents, le brut original et le brut converti en DNG. Les fichiers sont volumineux, mais il a au moins un avantage, en terme d’archivage puisque nous avons un seul fichier. Maintenant, comment récupérer nos originaux CR2 ? C’est ce que nous allons faire en utilisant le DNG converteur, c’est un petit utilitaire qui est disponible gratuitement sur le site Adobe. Nous le lançons, nous cliquons sur extraire, nous sélectionnons le dossier qui contient les éléments à traiter qui se trouvent sur le bureau dans le dossier Velib, puis nous lançons l’extraction. Voilà, celle-ci est terminée, c’est ce que nous allons vérifier dans le Finder, nous retrouvons bien les DNG et les originaux. En conclusion, on pourra se demander, faut-il vraiment utiliser le format DNG pour ces fichiers Raw ? Et bien c’est une question qui fait encore des bâches chez les photographes. Il est clair que les grandes marques de la photo ont tendance à favoriser leurs propres formats. Une démarche qui vous enferme dans une marque. Or aujourd’hui, les photographes changent beaucoup plus facilement de matériel et peuvent passer plus souvent d’une marque à l’autre. On peut aussi se demander quelle est la part dans les fichiers propriétaires des données spécifiques ; celles qui ne sont pas accessibles au DNG. Bien sûr il est difficile d’avoir des informations précises à ce sujet, les fabricants sont peu en clin à livrer ce genre de détails. Autre interrogation, données spécifiques apportent-elle un réel plus pour le développement ? Bien sûre, les fabricants l’affirment, mais on peut tout à fait aussi penser qu’il s’agit là d’un argument commercial. De toute façon, le DNG existe, espérons qu’il ouvre la voie à un format universel reconnu par tous. Pour l’instant, à défaut de format universel, on peut toujours utiliser un développeur universel. Et dans ce domaine, Lightroom remplit parfaitement cette fonction.

Cette formation Lightroom est également disponible dans les packs suivants

0 Notes et avis
Note moyenne:
5 5 0 1
1
Donnez votre avis sur la formation Apprendre Adobe - Photoshop Lightroom 2 !
Vous devez acheter cette formation pour écrire des commentaires