Accueil » Photographie » Lightroom » Apprendre Adobe - Photoshop Lightroom 2

Corriger un mélange de sources au pinceau avec Lightroom 2

vidéo 67/104
  • Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

    Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

    La suite de cette vidéo est accessible après achat de la formation.
    previous
    summary
    resume
    next
    play
    Corriger un mélange de sources au pinceau
    00:00 / 05:49
    HD
    fullscreen

Ce cours vidéo fait partie de la formation Apprendre Adobe - Photoshop Lightroom 2

Détails de la formation

Dans cette image, je vais gérer une situation de mélange de source, c'est-à-dire deux lumières principales différentes, la lumière de l’intérieur à dominant jaune, et la lumière de l’extérieur à dominant bleu. Ici, j’ai vraiment besoin d’une intervention localisée, ce qui n’était pas possible dans lightroom 1 où il fallait exporter une image dans un éditeur externe, généralement photoshop et faire ses ajustements. Avec lightroom 2, nous disposant du pinceau de réglage. Avant de l’utiliser, nous allons faire quelques réglages de base sur la photo, des réglages d’ensemble, à commencé par la balance des blancs, que nous allons faire sur l’intérieur, à partir du mur, une petite correction d’exposition. Voila ce qui révèle bien la différence entre l’intérieur neutralisé et l’extérieur qui cette fois vire au bleu et qui est nettement sur exposé. J’active maintenant le pinceau pour sélectionner les fenêtres. Pour l’instant je commencerais par une correction d’exposition en la baissant, je me place sur l’image, je vois mon pinceau apparaitre, il est de bonne taille, mais ici, je vais utiliser le ton de masquage automatique, pour sélectionner rapidement mes fenêtres. Alors si je regarde d’un peu plus prés, en récupérant la loupe avec la barre espace, je m’aperçois que l’option n’est pas tout à fait satisfaisante ici, je vais dézoomer, toujours en reprenant la main avec la barre espace. Je vais cette fois, pour bien délimiter mes sélections appuyées sur la touche O pour les afficher en couleur. Je désactive donc le masquage automatique avec la touche A, et je vais faire des sélections très rapides quitte à déborder de mes fenêtres. Pour ajuster ma sélection, je passe en mode effacement, ou encore avec le raccourci clavier Alt. Alors cette fois, je vais laisser le masquage automatique, ce qui va me permettre de détourer par le bord. Je vais même prendre un pinceau d’effacement légèrement plus grand en augmentant sa taille avec la molette. Autre astuce, qui sera assez pratique ici, on commence par cliquer, puis on appuie sur la touche Maj, et on va tirer ainsi des traits parfaitement rectilignes. Attention, car si on appuie avant sur la touche Maj, en faite, on change de pinceau. On revient ici sur le pinceau A. donc je rappelle, d’abord cliqué, et ensuite appuyé sur la touche Maj, pour tirer des traits droits, horizontaux ou verticaux. Dernier bâton, voilà, je m’arrête là, c’est plutôt satisfaisant, j’appuie sur la touche O pour désactiver l’affichage de la sélection en couleur. Alors, ma correction d’exposition est peut être un peu forte, je la remonte un tout petit peu, mais en tout cas, on voit clairement que j’ai retrouvé de la matière, maintenant je vais faire ma correction de la balance des blancs, pour cela, je vais utiliser un réglage combiné, exposition et couleur en cliquant ici. Je vais sur le nuancier, qui propose une série de nuances qui va du bleu au jaune. Ce sont des nuances mémorisées qui vont servir à faire des corrections des balances des blancs. C’est un petit peu dommage, car ce n’est pas précisé de façon très explicite. Alors, sachez qu’il est aussi possible de mémoriser des nuances à partir du nuancier ou bien encore de les réinitialiser en faisant un clic droit. Ici j’ai choisi un jaune qui est un peu fort, je vais me recaler sur ce jaune qui va apporter une compensation beaucoup plus harmonieuse. J’essayerai même celui-ci, finalement c’est celui là qui me convient le mieux. Pour terminer, une petite comparaison avant après qui montre le chemin accompli, alors certes, on pourra toujours trouver à redire, de toute façon, les réglages tout comme les sélections sont entièrement réversibles, il suffira simplement de les sélectionner et de reprendre les paramètres. Je pourrais également poursuivre ce travail en retirant les petites présences de lumières bleues qu’on voit apparaitre dans le reflet du petit canapé noir, à l’aide d’une nouvelle sélection. On a vu au travers de tous ces exemples les outils de réglages localisés, filtre gradué et pinceau, apporte une grande autonomie dans le travail. Aujourd’hui, on peut tout à fait envisager de se passer de photoshop. Lightroom poursuit ainsi sa logique d’intégration en couvrant en un seul logiciel la quasi-totalité du besoin du photographe, particulièrement en matière de tirage ce qui limite le recourt à des solutions extérieures.

Cette formation Lightroom est également disponible dans les packs suivants

0 Notes et avis
Note moyenne:
5 5 0 1
1
Donnez votre avis sur la formation Apprendre Adobe - Photoshop Lightroom 2 !
Vous devez acheter cette formation pour écrire des commentaires