article(s) dans votre panier VOIR

Cours photo | Sur le terrain : modes créatifs en action

  • Vidéo 25 sur 57
  • 4h13 de formation
  • 57 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

La suite de cette vidéo est accessible après achat de la formation.
previous
summary
resume
next
play
Sur le terrain : modes créatifs en action avec Maîtrisez votre reflex numérique
00:00 / 05:55
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
39,95€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

"Pour photographier une scène, il faut tenir compte de deux éléments. Tout d’abord, le type de sujet à photographier. Est-ce que c’est un sujet qui est en mouvement ? Ou est-ce que c’est un sujet fixe ? Ensuite, la quantité de lumière disponible.
Dans ce tutoriel photo, nous avons bien un sujet immobile. Evidemment, nous sommes en mode priorité vitesse, en mode Tv avec une certaine vitesse qu’on a imposé à l’appareil et une sensibilité. On remarque à travers la mesure de la cellule de l’appareil qu’à cette vitesse et à cette sensibilité, l’appareil nous propose une ouverture relativement faible en termes de valeur, donc une très grande ouverture : f2.8 qui entraine un plan de netteté relativement restreint. On a, par exemple, la tête de ce taureau qui est flou, ce qui est insatisfaisant pour ce type de photographie. On peut, dans un premier cas, par exemple, réduire la vitesse. On remarque que cela entraine automatiquement une ouverture plus satisfaisante puisque l’appareil photo ferme son diaphragme mais nous sommes dans des vitesses qui nécessitent absolument l’utilisation d’un trépied comme ici par exemple. Néanmoins, si l’on souhaite prendre ce type de photo sans trépied, sans stabiliser l’appareil, et bien, il est nécessaire de ne pas descendre en dessous de 1 divisé par la focale. Ici, la focale est de 70mm environ, il ne faut donc pas descendre en dessous de 1/80 de seconde, 1/60 s à la rigueur. Et bien, si j’augmente ma valeur, on voit qu’ici la valeur est incohérente puisque l’image ici devient sombre, puisqu’on est en f2.8 grand maximum. Je vais donc, pour avoir une valeur d’ouverture satisfaisante et une exposition satisfaisante, tout simplement augmenter la sensibilité. Vous voyez ici, quand on augmente la sensibilité, et bien, l’ouverture se ferme et arrive à des valeurs qui deviennent intéressantes. Donc là, on est quand même à une sensibilité de 2000 iso, à une valeur de f5.6, 1/80s qui seraient nécessaires pour prendre notre photo à main levée. Néanmoins, le mieux pour cette scène est évidemment de travailler en mode priorité ouverture. Le mode priorité ouverture permet donc de modifier, comme son nom l’indique, l’ouverture et la sensibilité. Donc, pour une scène statique de ce type là, on est donc beaucoup plus adapté en termes de réglage si l’on débute avec une sensibilité relativement basse à 250 iso. On voit que l’on a imposé à notre appareil un réglage de f8 qui nous satisfait en termes de profondeur de champ. Si on prend une valeur plus petite ici, on voit que la tête du taureau devient floue. On augmente donc notre ouverture, à la valeur qui nous satisfait :f8 et l’appareil nous indique 1/6s. 1/6s, c’est pratique sur un trépied, ça fonctionne toujours sur un trépied mais à main levée attention cette photo sera obligatoirement floue car cette vitesse, trop lente, créera tout simplement un refus de bouger. Il est nécessaire donc de trouver un couple ouverture/sensibilité qui puisse permettre d’être au-dessus de 1/60s à main levée. Ici, par exemple, j’augmente ma sensibilité et on observe tout simplement que la vitesse augmente en conséquence. On est donc bien aux alentours de 2000, 2500 iso pour avoir une vitesse satisfaisante à main levée.
Voilà pour le mode ouverture, dernier mode, plus difficile à maîtriser : le mode M. Le mode manuel permet de régler les trois (3) réglages. Attention, la cellule n’est plus prise en compte, c'est-à-dire que l’appareil ne vous aide plus ici pour effectuer vos réglages. C’est à vous de trouver la bonne exposition pour votre scène à photographier. Donc, si vous imposez, par exemple, une vitesse incohérente, ici, 1/400s-f8.0 à iso 2500 ; qu’est ce qui se passe ? Et bien, on a une photo très très sombre. Evidemment, si on prend une sensibilité encore plus faible, par exemple, 400 iso, et bien l’image devient totalement noire puisque les valeurs de ces 3 paramètres ensembles sont incohérentes en termes d’exposition. Donc, le mode manuel est vraiment réservé pour des situations très particulières où vous pouvez estimer vous-même la bonne exposition de votre photographie. On revient ici à des valeurs plus intéressantes mais f2.8 est toujours trop petit pour avoir une grande profondeur de champ.
On a vu donc, la démonstration des trois modes qui est adapté suivant le type de sujet : s’il est immobile ou en mouvement. Egalement le type de lumière : la quantité de lumière, selon que c’est une scène très éclairée ou peu éclairée, qui nous guideront simplement vers le mode à sélectionner mais vous venez de voir que en mode Av ou en mode Tv, il est possible de modifier également indirectement, soit l’ouverture en mode Tv ou la vitesse en mode Avà travers la modification des deux autres paramètres.
"