article(s) dans votre panier VOIR

Cours photo | Relation entre les trois paramètres

  • Vidéo 23 sur 57
  • 4h13 de formation
  • 57 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

La suite de cette vidéo est accessible après achat de la formation.
previous
summary
resume
next
play
Relation entre les trois paramètres avec Maîtrisez votre reflex numérique
00:00 / 05:14
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
39,95€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

"Pour bien apprendre la photographie et savoir l’exposer, il est nécessaire de paramétrer correctement le triduum : ouverture-vitesse d’obturation et sensibilité.
Avant d’aller plus loin, faisons une petite analogie : exposer correctement une photo pourrait être assimilé au fait de remplir correctement un verre de lait. La sensibilité du capteur correspond à la taille du verre. Le temps de pose correspond au temps pendant lequel on verse le lait. L’ouverture enfin, correspond au diamètre du trou de la bouteille par lequel on verse le lait.
Nous avons ici, trois cas distincts où deux paramètres vont être bloqués.
- Le premier cas : Avec un verre et une ouverture de bouteille de taille donnée, si vous versez pendant un temps trop important, le verre va déborder. Si vous versez pendant un temps trop court, le verre ne sera pas plein. Avec une sensibilité donnée et une ouverture donnée, si vous exposez trop longtemps, la photo surexposée (trop claire).Si vous sélectionnez, au contraire, un temps de pose trop court, la photo va être sous-exposée (trop sombre).
- Deuxième cas : Avec un verre de taille donnée, et un temps avec lequel on verse le lait donné, si on utilise une bouteille avec un grand trou, le débit va être important, le verre va déborder. Si on utilise une bouteille avec un petit trou, le verre ne sera pas plein. Idem avec une sensibilité donnée et un temps pour de pose donné, si vous sélectionnez une ouverture trop grande, la photo va être surexposée (trop claire), parce qu’on fait entrer trop de lumière. Si on sélectionne une ouverture trop petite, la photo va être sous-exposée (trop sombre), on n’aura pas fait entré assez de lumière.
- Troisième cas : Avec un temps pendant lequel on verse le lait donné et une ouverture de bouteille donnée, si on prend un verre de petite taille, le verre va déborder. Si on prend un verre de grande taille, le verre ne sera pas plein. Idem, avec un temps de pose et une ouverture donnée ; si on sélectionne une sensibilité trop importante, la photo va être surexposée (trop claire). Si on sélectionne une sensibilité trop faible, la photo va être sous-exposée (trop sombre).
Les trois paramètres cités précédemment sont donc liés entre eux et s’équilibrent mutuellement. Ainsi, pour une même scène photographiée et pour un réglage de sensibilité donné, il est possible de choisir plusieurs couples : ouvertures-temps de pose, ce qui donnerait un résultat équivalent en termes d’exposition.
Prenons une deuxième analogie, celle d’une balance. A droite, vous positionnez la quantité de lumière qui peut varier grandement si vous visez l’intérieur d’une pièce sombre par exemple ou l’extérieur à travers la fenêtre. Votre œil et votre cerveau sont trompeurs, car ils compensent les forts écarts de luminosité. Soyez attentif aux contrastes entre les espaces lumineux et les espaces sombres, la quantité de lumière pouvant varier de façon extrême. Une bonne exposition consistera à positionner trois poids de chaque couleur : verte, bleu, et rouge ; correspondants à l’ouverture, la sensibilité, et la vitesse. Ainsi, il vous sera possible d’intervertir deux poids à partir du moment où l’équilibre est conservé.
Prenons un exemple, si l’équilibre est effectué avec une ouverture de f/3.5, une vitesse de un trentième de seconde (1/30s), et une sensibilité de 400 iso. On peut conserver cet équilibre si l’on modifie deux paramètres comme par exemple : la sensibilité à 800 iso, et conséquemment, la vitesse passera à un soixantième de seconde (1/60s), plus rapide. C’est ainsi que l’on pourra maintenir une bonne exposition tout en effectuant le choix lié à nos paramètres.
Sur ce schéma, si l’on conserve une sensibilité fixe, et de là les combinaisons suivantes permettent d’obtenir les photos équivalentes terme d’exposition. A un quinzième de seconde (1/15s) un f/15, à un trentième de seconde (1/30s) un f11, à un soixantième de seconde (1/60s) un f8, à un cent vingt cinquième de seconde (1/125s) un f/5.6, à un deux cent cinquantième de seconde un f/4 jusqu’à un millième de seconde (1/1000s) un f/2.
Le choix du couple ouverture/temps de pose se fera en fonction d’autres paramètres que nous allons expliciter dans une autre leçon.
"