article(s) dans votre panier VOIR

Cours photo | Ouverture et profondeur de champ

  • Vidéo 20 sur 57
  • 4h13 de formation
  • 57 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

La suite de cette vidéo est accessible après achat de la formation.
previous
summary
resume
next
play
Ouverture et profondeur de champ avec Maîtrisez votre reflex numérique
00:00 / 06:34
HD
fullscreen
Je m’abonne à partir de
16,6 € / mois
OU 39,95€ Ajouter au panier
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès illimité

Sommaire de la formation

Détails de la formation

"L’ouverture désigne le rapport entre la distance focale et le diamètre de la pupille d’entrée de l’objectif photographique. Ce cours photo est entièrement axé sur l’ouverture et la profondeur de champ. L’indice d’ouverture est le dénominateur de la fraction, qui représente le diamètre de l’ouverture en fonction de la focale. Un objectif de focale 50 mm ouvert à f/2 littéralement focale divisée par 2 à un diamètre de 25 mm. Retenons simplement que plus la valeur qui divise la focale est petite, plus le diaphragme sera ouvert et fera passer la lumière. Ainsi, à f/2, l’ouverture est très grande, à f/16, l’ouverture est faible.
La profondeur de champ est la zone nette de votre image, c’est donc la distance qui sépare le premier plan net de l’image et le dernier plan net de l’image, premier plan, arrière plan. Etudions maintenant un exemple concret, l’ouverture ici est moyenne : f/8, le plan de netteté est moyennement étendu puisqu’on aperçoit environ deux bougies nettes. L’ouverture est très grande ici, f/2.8 le diaphragme est donc ouvert et laisse passer la lumière, la profondeur de champ est très courte, seule une bougie est dans le plan de netteté. Enfin, ici, l’ouverture est très petite, f/32, le diaphragme est beaucoup plus fermé, la profondeur de champ est donc plus grande, toutes les bougies sont nettes. Attention, cet effet optique est également très dépendant de la focale utilisée, plus la focale est longue, plus l’effet est prononcé. Ainsi, lorsqu’on zoom beaucoup, la profondeur de champ devient plus petite, c’est pourquoi le fond est plus flou. A l’opposé, lorsqu’on dézoom en position grand angle, la profondeur de champ est très longue, tout est net. Cet effet optique est également dépendant de la distance du premier plan par rapport à l’objectif. Plus le premier plan est près de l’objectif, plus l’effet est prononcé, c’est également dépendant de la distance du premier plan par rapport à l’arrière plan. Plus l’arrière plan est éloigné du premier plan, plus l’effet est prononcé, plus la profondeur de champ est courte. C’est également en dépendant d’un dernier facteur important puisque c’est la taille de la zone sensible. Plus la zone sensible est grande, plus l’effet est prononcé, plus la profondeur d champ est courte.
Ce dernier point explique le fait que la plupart du temps, il est très difficile d’obtenir cet effet de flou avec des compacts numériques et bridge car ils sont équipés de petits capteurs. Cette photographie par exemple, prise au reflex numérique a nécessité une ouverture de focale divisée par 16 pour avoir le premier plan net et l’arrière plan net. Avec un compact numérique, la même photo aurait pu être possible à f/5.6. Sur ce portrait par contre, l’arrière plan a été provoqué par une grande ouverture f/ 1, 4 sur un reflex numérique équipé d’un grand capteur plein format, l’effet est amplifié malgré la proximité de l’arrière plan. Attention, la profondeur de champ qui sera appliquée sur la photographie que vous réalisez, n’est pas visible directement dans le viseur. En effet, afin d’avoir une image claire et détaillée en mode visé, le diaphragme est toujours ouvert à son maximum. La profondeur de champ est donc toujours très courte dans votre viseur puisque l’ouverture est à son maximum. C’est seulement lorsque vous déclenchez que le diaphragme se ferme à la valeur que vous avez choisie.
Il n’est donc pas possible d’évaluer la profondeur de champ directement, il faut utiliser pour cela, une fonction disponible sous forme de bouton de votre reflex numérique, c’est le testeur de profondeur de champ. Afin de comprendre comment il fonctionne, il suffit de sélectionner en mode priorité ouverture par exemple une ouverture faible f/22 par exemple, et d’appuyer sur ce testeur de profondeur de champ tout en gardant l’œil au viseur. Que se passe-t-il ? L’image va s’assombrir car on laisse rentrer moins de lumière mais si on observe attentivement l à profondeur de champ, celle-ci s’agrandit et tous les plans deviennent nets. Cela permet ainsi avant de déclencher, d’évaluer la profondeur de champ, qui sera sur notre photographie finale.
En résumé, si vous souhaitez amplifier au maximum l’effet de flou en réduisant la profondeur de champ, il faut utiliser la focale la plus longue à votre disposition en zoomant au maximum. Il faut ensuite ouvrir le diaphragme au maximum avec une valeur f petit, rapprocher votre sujet au maximum de votre objectif et le positionner afin d’avoir un arrière plan le plus éloigné possible. La profondeur de champ est une valeur qui peut se calculer, un logiciel gratuit très pratique disponible sur ordinateur et Smartphone maintenant est téléchargeable sur internet. Il se nomme DOF Master et il est disponible sur https://www.dofmaster.com . Il suffit d’indiquer au logiciel votre type d’appareil photo afin que le calcul prenne en, compte la taille du capteur, la focale utilisée, l’ouverture sélectionnée et la distance du sujet photographié. L’application est en anglais mais assez intuitive, le résultat peut être affiché en mètre, il existe même une version en ligne directement utilisable à travers votre navigateur.
"