article(s) dans votre panier VOIR

Cours photo | Le capteur, théorie

  • Vidéo 5 sur 57
  • 4h13 de formation
  • 57 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

La suite de cette vidéo est accessible après achat de la formation.
previous
summary
resume
next
play
Le capteur, théorie
00:00 / 02:55
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
39,95€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Dans un reflex numérique, le capteur remplace maintenant la pellicule. Il est le cœur de notre système photographique, il est important de le savoir pour apprendre la photographie. Un capteur numérique est photosensible, c’est-à-dire qu’il transforme la lumière en onde électrique, c’est donc un composant électronique complexe fait de multiples couches. Deux technologies sont toujours présentes sur le marché : Les CCD : Charged Couple Device et les CMOS : Complementary Metal Oxide Semiconductor, bien que cette dernière tende à se généraliser.
Un capteur est composé de millions d’unités sensibles appelés photosites. L’association de ces photosites permet de reproduire la couleur d’un pixel. Ainsi, plus le capteur est composé de photosites, plus le nombre de pixels sera élevé. En revanche, plus le capteur est grand, plus la concentration en photosites et réduite entrainant une augmentation de la qualité. Pour reproduire la couleur, l’appareil photo effectue une opération appelée le « dématriçage » sur une mosaïque dénommée Bayer composé de photosites de couleurs primaires, rouge, vert et bleu. Ce processus de dematriçage est automatiquement effectué lorsque vous choisissez le type de format jpeg sur votre boitier. Lorsque vous sélectionnez le format brut raw, c’est le logiciel fourni avec votre appareil qui s’occupe de cette opération. La taille du capteur est une donnée importante parce qu’elle va avoir de multiples conséquences sur par exemple la focale, la qualité d’image, la profondeur du champ, le choix des objectifs. Suivant les constructeurs et les modèles, la taille du capteur varie. Plus un capteur numérique est de grande taille, meilleure sera la qualité des photos. En effet, pour vendre toujours plus d’appareils photo, les constructeurs mettent en avant le nombre de pixels exprimé en millions. Or, la qualité technique des photos dépend également de nombreux autres facteurs souvent plus importants.
La taille du capteur où sont répartis ces millions de pixels
La qualité de l’optique de l’appareil
La qualité de l’algorithme informatique de traitement de l’image
L’élément sensible microscopique s’appelle un photosite, on l’a vu. Si la taille d’un capteur est très petite, la concentration au millimètre carré de photosites va être très importante, par exemple, 10 millions de photosites sur un cm carré. Leur rapprochement impliquera une qualité de capture la lumière moins bonne que si la surface était supérieure, 10 millions de photosites sur 5 cm carré par exemple, c’est pourquoi la taille du capteur d’un appareil numérique est tout aussi importante que le nombre de pixels disponible. De plus, cette taille influe sur la profondeur de champ que nous verrons dans une prochaine leçon.