article(s) dans votre panier VOIR

Cours photo | La mise au point

  • Vidéo 28 sur 57
  • 4h13 de formation
  • 57 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

La suite de cette vidéo est accessible après achat de la formation.
previous
summary
resume
next
play
La mise au point avec Maîtrisez votre reflex numérique
00:00 / 03:09
HD
fullscreen
Je m’abonne à partir de
16,6 € / mois
OU 39,95€ Ajouter au panier
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès illimité

Sommaire de la formation

Détails de la formation

"La mise au point ou focus, peut se faire manuellement ou automatiquement. Le choix de la mise au point peut modifier radicalement le sens d’une photographie. Il est donc important de bien maîtriser cet outil de son appareil reflex numérique. C’est au photographe de choisir ou il souhaite avoir son plan de netteté. La mise au point manuelle peut parfois être utile dans des conditions difficiles. Cependant, les viseurs, parfois étroits, des reflex numériques de très haut de gamme peuvent rendre laborieuse cette opération. Lorsque la profondeur de champ est très courte, comme en macro par exemple, une technique peut être utilisée. Il suffit de bloquer la mise au point, à une certaine distance, et de réaliser des mouvements en avant et en arrière, pour parfaire celle-ci sans toucher l’abeille. Cela accroît la précision mais nécessite un certain entrainement.
La mise au point automatique ou autofocus est maintenant présente sur tous les reflex numériques en vente actuellement. Pour l’utiliser au mieux, voyons, dans cette formation photo, comment fonctionne les collimateurs et la technique de recadrage.
Les collimateurs sont représentés dans les viseurs par des points, carrés, ou rectangle. Ils peuvent être au nombre de trois à quarante cinq (45), voire supérieure. On peut généralement, soit laisser l’appareil deviner automatiquement ou faire la mise au point, ou sélectionner via une combinaison de touche, à collimateur. Cette dernière solution reste préférable évidemment. Cependant, bien souvent, le collimateur central est plus sensible que les autres. C’est pourquoi on utilisera la méthode de recadrage. Le recadrage consiste à sélectionner le collimateur central, bloquer la mise au point où on souhaite et ensuite, en appuyant sur le déclencheur à mi-course pour recadrer ensuite sur la composition que l’on désire. Ici, par exemple, avec cette méthode, je vais centrer mon premier poteau, bloquer la mise au point, puis ensuite décaler ma visée sur la droite. Suivant les appareils, l’opération de mise au point peut cependant prendre plus ou moins de temps. Lorsqu’on appuie sur le déclencheur, l’appareil fait la mise au point et ensuite prend la photo. Afin d’accélérer le temps de déclenchement, pour saisir un moment précis par exemple, on peut faire la mise au point en avance en appuyant à mi-course sur le déclencheur et presser le déclencheur à l’instant T. Choisir un emplacement précis de mise au point, permet parfois de changer radicalement l’impact d’une photo. Le reflex numérique, à l’opposé des compact et bridge, permet de plus jouer sur la profondeur de champ grâce à sa taille de capteur, supérieure, comme on l’a vu précédemment. Ici par exemple, la photo est très différente. Si l’on fait au mise au point, sur le champ de coqueliquots au premier plan, ou sur les arbres au second plan. En allongeant au maximum la profondeur de champ, en fermant le diaphragme, on passe à une netteté sur tous les plans.
L’œil de l’observateur est d’abord attiré par des éléments nets. Il est donc important de bien savoir modifier la mise au point pour réussir ses photos.
"