article(s) dans votre panier VOIR

inDesign : Le format ePud : particularités, création, optimisation et export

  • Vidéo 37 sur 58
  • 5h07 de formation
  • 58 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

La suite de cette vidéo est accessible après achat de la formation.
previous
summary
resume
next
play
Le format epud : particularités, création, optimisation et export
00:00 / 12:04
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
49,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Premièrement, on a pas besoin d'avoir la table des matières sur les pages. Il faut cependant avoir créé un style de table des matières pour pouvoir l'utiliser au moment de l'exportation au format e-pub. Tous les paragraphe doivent être stylé. On veilera au moment de l'exportation à faire correspondre les niveau de titre du document au niveau des balises epub et html (on peut ajouter des classes), on ferra correspondre à chaque niveau de balises. D'autre part on peut demande rà fractionner le document on y reviendra. Pour ne pas avoir la table des matières affichés dans le document on peut sélectionner puis supprimer le bloc. On peut également aller dans la palette article (liste tous les articles), dans cette palette il faut les supprimer de la liste des article on on demandera à l'export de se baser sur la liste des articles.
Comme pour le pdf, le remplissage des métadonnées est essentiel pour le SEO (menu fichier, information), le plus complétement possible. Certains logiciels permettent de modifier des fichiers epub, mais si on le fait directement cela simplifie le procéssus. Une fois exporter, la particularité du format est que l'on peut réorganiser les éléments, on organisant via la palette articles (élément non chaînés uniquement). D'autre part, il convient de veiller à exporter une couverture en format image, au préalable, choisir une haute résolution pour bien s'adapter aux terminaux mobiles actuels. On demande après export de la couverture, l'export en format e-pub (2 ou 3), pour l'heure on préférera le format epub2 le format epub 3 n'étant pas encore "oficiel". Dans le menu format on choisi l'image qui deviendra la couverture.
On utilise le style de table des matière pour la structuration du document (navigation), en choisissant le bon style. L'ordre du contenu sera identique au panneau article de façon à ne pas avoir les deux pages de table des matières ce qui ne sert à pas grand'chose dans ce format. Certaines autres options sont également explicitées, telles que les marges, la génération des images, les options jpg ou gif, enfin dans le panneau avancé on renseigne le nom de l'éditeur et on inclue les méta-données du document (case à cocher). On demande le fractionnement du document, ici à partir des balises d'exportation. On va ensuite conserver les polices incorporables, et conserver les remplacements locaux, en sélectionnant la case adéquate, lors de la génération du fichier css, où l'on peut ajouter des feuilles de style ou des javascripts (options avancées pour les concepteur web).
Une fois les options renseignées on exporte au format epub.
Attention à la terminologie, les signet dans un document e-book sont les marques pages que créé l'utilisateur contrairement au format pdf. Il faudra pour générer des signets ouvrir le document à partir de la bibliothèque, sans quoi l'utilisateur ne peut créer de marque pages.