Accueil » 3D » Cinema 4D » Apprendre les fondamentaux Cinema 4D R15 - Atelier créatif

Cinema 4D : Finalisation et filtres sur Photoshop

vidéo 51/52
  • Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

    Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

    La suite de cette vidéo est accessible après achat de la formation.
    previous
    summary
    resume
    next
    play
    Finalisation et filtres sur photoshop
    00:00 / 13:12
    HD
    fullscreen

Ce cours vidéo fait partie de la formation Apprendre les fondamentaux Cinema 4D R15 - Atelier créatif

Détails de la formation

Mon rendu final a été calculé dans cette formation Cinema 4D, je vais maintenant vous montrer quelques petites astuces pour améliorer ce rendu qui est quand même brut pour un 3D, alors comment améliorer un peu la luminosité et la colorimétrie. Donc pour cela, ici je vais déjà venir dupliquer mon rendu, je vais appeler mon premier calque origine, et je vais venir le masquer, nous allons dire que cela va être une sécurité au cas où je viens faire une fausse manipulation, je pourrais toujours retrouver mon image d’origine. Je n’aurais pas forcément besoin de recalculer surtout si le calcul est très long, je n’aurais pas besoin de revenir calculer mon image sous CINEMA 4D, donc je me crée toujours un calque de sécurité. Ici ce sera ma base, je vais encore dupliquer ce calque et je vais ici l’ajouter en mode de fusion en incrustation : j’obtiens une image qui va être très noire, mais cela va me permettre de faire ressortir un peu plus de contraste, je vais régler toute de suite mon opacité par exemple à 20%. Je vais voir un peu ce que cela donne ; j’obtiens du noir un peu plus profond. Je peux venir également à l’aide de la gomme, pour venir chercher quelque chose de diffus, et venir effacer certaines zones, ici je vais vouloir une zone un petit peu lumineuse sur mon robot, donc je vais donner un petit coup de gomme ici et voilà. Ensuite je vais également travailler avec des calques de réglages pour ma luminosité et mon contraste, donc je vais ajouter un calque de réglage ici, au niveau lumière, je vais éclairer un petit plus et je vais rajouter des valeurs un peu plus contrastées pour avoir quelque chose d’un peu plus marqué, des ombres plus marquées sous mon robot, quelque chose d’un peu plus franc. Je vais ajouter une teinte et une saturation, donc je vais venir pousser un petit peu plus ici pour avoir quelque chose qui tende là et pousser un petit peu plus la saturation de mes couleurs, comme cela, et la luminosité, je vais la diminuer un tout petit peu. Donc l’avantage d’utiliser des calques de réglages, c’est que cette méthode-là est non destructive, car si à un moment ou un autre je ne suis plus satisfait de mon réglage de luminosité, je peux venir seulement retirer le calque ou le masquer, donc sinon je pouvais également prendre ici un de mes calques et venir choisir le filtre et cette méthode du coup est destructive, il faut bien veiller à cela, toujours garder une sécurité. Ici je vais pouvoir venir ajouter une courbe donc je vais venir sous la saturation, pour venir forcer plus en éclairage ma lumière pour ne pas aller sur des valeurs trop fortes et je vais pouvoir venir avec tout un tas de calques supplémentaires masqués et assombrir certaines zones, pour mettre en valeur davantage ici mon personnage. Donc je vais reprendre et rajouter un calque par-dessus, je vais venir renforcer, alors nous voyons quand même le volumétrique de mon lampadaire, mais il est quand même relativement masqué par la couleur de mon immeuble derrière. Je vais venir amplifier cet effet-là. Donc pour cela, je vais venir récupérer une valeur : je vais travailler en méthode teinte saturation et luminosité, je vais venir chercher une teinte un peu jaune et qui tend vers le blanc, et je vais prendre mon pinceau en diffusion, et je vais venir ajouter un petit coup de cette manière en haut. C’est trop puissant comme éclairage, alors je vais essayer les modes de fusion, et nous voyons que cela s’intègre déjà un petit peu mieux. Je vais venir baisser un peu sa puissance comme ceci. Donc ici mon immeuble est un peu trop présent à mon gout ; j’ai calculé sur CINEMA 4D une passe avec à l’intérieur un masque d’objet, soit un objet buffer que j’ai retrouvé ici dans mon gestionnaire de couches, donc j’ai bien les immeubles détourés, donc je vais seulement en appuyant sur la touche clic une sélection à la volée et je vais pouvoir venir et je vais réactiver ma passe RVB, et rendons-nous ici sur nouveau calque, venir peindre par exemple en noir mes immeubles, donc je vais mettre sur ma sélection. Je vais repasser sous mon éclairage de lampadaire au-dessous, et je vais passer par ici en incrustation, c’est peut être un petit peu sombre, alors du coup je vais un peu régler l’opacité et mes immeubles sont finalement moins présent visuellement que toute à l’heure. Nous pouvons tester avec d’autres méthodes ici, de produits, ce qui n’est pas trop mal. Je vais modifier la valeur en opacité, et cela vient masquer mon immeuble à l’arrière. Nous retrouvons un volumétrique simuler, mais au moins il est présent. Je vais pouvoir aussi modifier un peu mon petit robot, donc nous nous mettrons un peu là-dessus, et je vais venir créer un faux éclairage volumétrique pour ajouter un peu plus d’ambiance, je vais dans les nouveaux calques, et je viens sélectionner une couleur un peu bleutée, je vais utiliser mon pinceau de sélection que je vais réduire un parce qu’il est quand même très gros et je vais donner un petit coup de pinceau ici ; puis régler un petit peu son opacité, je rends un peu plus blanc ici et un peu plus bleu prononcé, mais très légèrement au centre et je vais revenir avec une petite pastille de blanc sur la pupille. Donc je peux venir déformer pour améliorer un peu mon éclairage, je peux essayer différent mode de fusion, et là cela va me manger mon rendu, lumière crue c’est pas mal. Je vais finir de déplacer un peu vers l’arrière, je vais gommer le débord, et je reprends ma gomme en mode de diffusion, et je vais venir baisser un peu son opacité, et nous allons y aller tout doucement pour que ma lumière soit concentrée vers l’avant. Je peux également venir créer un nouveau calque, donc c’est pareil en incrustation ici pour accentuer certaines ombres pour accentuation et vignetage. Je reprends mon pinceau avec une valeur de diffusion, je vais pouvoir revenir par ici par exemple en masquant davantage l’arrière de ma scène, et je vais venir régler l’opacité pour recentrer un peu mon sujet : je vais venir avec une valeur beaucoup plus légère en opacité, et je vais rajouter un peu sur le rebord, histoire que le regard se rapporte ici. Comme nous pouvons le remarquer, mon ciel est complètement noir, pareillement je vais venir déboucher un peu avec ma gomme en vue de gommer la couleur noire que j’ai rajoutée. Je peux simuler une spéculaire un peu plus importante en rajoutant une couche en mode incrustation cette fois-ci en blanc, je reprends mon pinceau et je vais repeindre sur les tuyaux, donc ici, l’idéal c’est d’avoir une palette graphique parce qu’avec une souris je n’ai pas le niveau de pression pour venir simuler mon effet et ce n’est pas le plus adapté et le plus propre, mais dans l’idée c’est de venir retirer un point de lumière à nos tuyaux, et aussi de les faire ressortir un petit peu davantage. L’idéal c’est d’avoir une palette graphique pour pouvoir retravailler plus finement chaque détail, je peux venir ici aussi pour rattraper le spéculaire donc je vais me rapprocher un peu plus, je vais réduire un peu l’opacité, et de mon pinceau, je vais travailler un peu les spéculaires de cette manière-là. Même chose pour mon robot, je vais revenir retravailler pour déboucher les petites zones au niveau de la base du cou et faire ressortir certains chromes, et ma fleur aussi par exemple. Venir retravailler les arrête que j’ai bisouté, pour accrocher davantage de lumière, car mon corps est un peu sombre. Je peux également leur simuler un effet de GLOW, alors pour cela nous allons avoir recours à une petite astuce et pour cela, je vais créer de nouveau un calque. Je vais aller dans sélection et plage de couleurs et je vais venir sélectionner la couleur qui m’intéresse ici, c’est le blanc très clair, je vais augmenter un peu ma tolérance, je fais OK, et j’ajoute une couleur de remplissage et ma valeur du coup est peut-être un peu faible. Donc je vais passer sur du blanc, « remplir », « couleur de premier plan » je vais obtenir un blanc. À partir de cela, je vais obtenir un effet en double cliquant sur mon calque ici et un tout petit peu de lueur. Nous allons affiner un peu plus l’effet, je vais le passer en blanc et je viens augmenter sa taille pour obtenir quelque d’un peu plus diffus, je vais pouvoir essayer les modes d’incrustation. Je vais diminuer l’opacité et je vais revenir retravailler certaines zones à la gomme, c’est vrai qu’ici sur mon œil, j’ai une lueur un peu trop puissante, je vais pouvoir venir retravailler mon opacité et pouvoir obtenir un effet de GLOW ce qui va apporter un petit côté atmosphérique très léger : voilà la scène va gagner un peu en crédibilité et en réalisme en ajoutant tout un tas de petit effet supplémentaire. Je pourrais aussi revenir retravailler certaines textures en rapportant des pièces à partir de photo ou de texture et en venant les redimensionner et à l’aide des différents modes de fusion améliorer certaines textures. Par exemple je retrouve le pied de mon lampadaire, la texture fait un peu procédurale, alors je peux venir retravailler avec salissure, où des textures sales comme cela, et travailler avec les masques de fusion pour créer davantage d’effet. Donc il ne faut surtout pas hésiter et ne pas s’arrêter à un rendu brut 3D les belles images que vous pouvez voir un peu partout ne sont pas forcément créées à 100% sur un logiciel de 3D, donc ici CINEMA 4D. moi je me sers toujours d’un petit coup de post production derrière pour donner un plus de peps et raconter une histoire également pour renforcer le côté narratif de mon image.

Cette formation Cinema 4D est également disponible dans les packs suivants

3 Notes et avis
Note moyenne:
3.333335 5 0 12
12
Donnez votre avis sur la formation Apprendre les fondamentaux Cinema 4D R15 - Atelier créatif !
Vous devez acheter cette formation pour écrire des commentaires
Sébastien BUGUET il y a 612 jours.
Votre note :
5 5 0 0
0

Très bien.

J'ai l'habitude d'acheter des formations sur tuto.com mais là, j'apprécie vraiment le fait que toute la formation soit divisée en plusieurs parties nommées. Voix agréable, sans temps mort même en cas d'erreurs, raccourcis claviers, astuces (surtout partie modélisation)...

Si il y a un manque c'est que la suite est redondante, si vous suivez le tuto, pas besoin de détailler la même chose à modéliser à chaque fois, vous utilisez la même méthode. Personnellement, aucune coupure de vidéo.
julien VRAY il y a 670 jours.
Votre note :
4 5 0 0
0

dommage

je suis debutant j'ai acheter cette formation pour apprendre plus facilement et sans chercher des heureus sur youtube, malheureusement tout n'est pas montré comme: les écroues des oreilles et l'obtique de la tête. Pas vue le reste car je suis toujours entrain de voir comme il a fait. sinon les vidéos bien expliqué avec un language simple. plus tôt satisfait
Benoit Courtemanche il y a 946 jours.
Votre note :
5 5 0 0
0

três satisfait merci

três satisfait merci