Accueil » 3D » ZBrush » Atelier créatif : Le Centipède - avec ZBrush et Photoshop

Tuto ZBrush | Sculpter une tête avec Zbrush partie 1

vidéo 3/34
  • Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

    Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

    La suite de cette vidéo est accessible après achat de la formation.
    previous
    summary
    resume
    next
    play
    Sculpter une tête avec Zbrush partie 1
    00:00 / 11:40
    HD
    fullscreen

Ce cours vidéo fait partie de la formation Atelier créatif : Le Centipède - avec ZBrush et Photoshop

Détails de la formation

Dans ce tuto nous allons apprendre la modélisation d’une tête avec Zbrush. Après l’ouverture de la lightbox, prendre un dynamesh, activer la perspective, baisser la focale pour éviter les déformations. L’affichage du sol n’est pas nécessaire dans ce cas ci.

Se mettre en symétrie en utilisant la touche X comme raccourci. Chercher la forme et le design à l’aide de la brosse move en déplaçant les polygones. Cette phase est une phase de recherche et de validation facilitant la conception et la modélisation de votre modèle. Zbrush est un logiciel créatif. On peut effectuer une recherche, retoucher les formes, revenir dessus, les valider et les refaire jusqu’à avoir exactement ce que l’on souhaite. La tête du modèle pour démarrer, avant de poursuivre avec le corps et la queue en créant une brosse IMM pour la construction d’un centipède. Dans cet exemple, on se base sur un design d’insecte avec les caractéristiques d’un crabe. Démarrer la sculpture à l’aide de la move et de la 01 :50, qui est une brosse plus radicale que la move, permettant vraiment de tirer. Ne vous en faites pas si cela détruit un peu les polygones. Un 02 :05 facilite la reconstruction dans la fenêtre puisqu’on est en dynamesh. Activer project pour obtenir une reconstruction approximative de la modèle précédente n’est pas à oublier. L’idée est de trouver une forme agressive avec les détails : une espèce de pince, une carapace, une coque. Avec la move, commencer à creuser pour situer la bouche et les yeux de la sentinelle. Un petit 03 :00 pour rafraîchir et reconstruire le mariage puis continuer à chercher de la forme avec la brosse move. La taille de la brosse move est déterminante pour pouvoir déplacer tous les polygones d’un seul coup. Ne pas hésiter à grossir et à bouger sa forme afin de voir les malformations suivant l’axe de vue.

Poursuivre en prenant la Dam-standard, pour dessiner sur la forme, après les déformations et restructurer certaines zones. Dessiner sur la forme pour valider des endroits. Pour entrer dans les détails, commencer par délimiter les coques, les pinces avec une idée de succession de carapaces, donnant un côté méca sous un autre œil, un côté mystérieux, un côté agressif avec les pinces. A noter que sculpter le dessous de la tête est sans impact sur le rendu. C’est une étape de prévision au cas où la 3D est utilisée pour autre chose, un autre angle de vue par exemple. Nous sommes vraiment dans du concept, du sketch, de la structure. C’est vraiment très souple comme de la patte à modeler. Ne pas hésiter non pus dès fois à donner des coups de brosse aléatoire pour voir ce que cela peut donner. Il faut avoir un coup d’œil pour remarquer ce côté inattendu si on peut l’exploiter ou pas. Recreuser avec la Dam-Standard pour commencer à délimiter les articulations et les plaques un peu plus marquées. On avance en délimitant toujours les zones avec la Dam-Standard. Si vous vous trompez ou si quelque chose ne vous convient pas, un petit coup de smooth, en enfonçant la touche SHIFT, peut tout arranger. Une reconstruction automatique du maillage, étant donné qu’il n’y a pas beaucoup de polygones. Revenir ensuite à vitesse normale et commencer à placer des antennes sur la tête du modèle pour le côté insecte et le côté centipède. Une première manière de faire qui est la manière sketch, dans le sens où l’on ne se soucie pas des polygones. Tirer et désabimer n’est pas grave puisqu’on peut tout reconstruire après. Ce qui compte c’est d’observer le placement qui convient. Il suffit juste de tirer les polygones et avec la brosse Inflat, on peut regonfler et reconstruire les polygones en mettant un petit coup de rafraichissement et un coup de lissage derrière. Cela se recorrige très bien, c’est tout l’attrait du dynamesh qui est très souple pour sculpter. Repartir ensuite avec la brosse move et retirer les polygones des antennes car ce qui est important c’est de trouver le placement sur la sculpture de ses antennes. Ne pas hésiter à maltraiter les polygones, ce n’est pas grave,les reconstruire n’est pas difficile. Prendre encore une fois l’inflat, réduire un petit peu la brosse puis regonfler, raccourci pour accéder au menu et changer la taille de la brosse : Barre d’espace. Un petit coup de smooth sur les antennes de la sentinelle avec la touche SHIFT. Les petites ondulations et les petites irrégularités ne sont pas très graves. Ce qui est important c’est d’avoir des choses naturelles, pas forcément droites et lisses. Il faut exploiter ces imperfections. Un coup de smooth permet de réussir à reconstruire le polygone malgré le fait de l’avoir tiré dans tous les sens. Une des manières de faire quand on fait du sketch en sculpting, ce n’est pas de se soucier énormément des polygones mais surtout du contenu de la forme, ce qu’on recherche c’est du design, c’est ce qui est important. Retirer les antennes un peu plus va vous permettre de les coucher davantage pour une meilleure continuité avant de relisser, d’affiner, de regonfler un petit peu si besoin est pour arriver à un objectif raisonnable au niveau du placement des polygones, que l’on peut vérifier d’ailleurs avec les poly d’afficher. Utiliser la brosse Clay va permettre de rajouter de la matière sur le sculpte tout en réglant la taille de la brosse, mais aussi d’en enlever. Maintenir la touche Alt enfoncée permet aussi de creuser le sculpte avec la brosse Clay. Elle est assez radicale, mais elle permet quand on fait du sketch, vu qu’elle a un alpha carré d’avoir des impacts assez marqués et c’est une bonne brosse pour démarrer. Des petits impacts sur la base de l’antenne, qui permet de mettre un petit peu d’épaisseur, de creuser et donner des impacts un petit peu comme s’il y avait des rochers, des trous dans la carapace.

2 Notes et avis
Note moyenne:
3 5 0 4
4
Donnez votre avis sur la formation Atelier créatif : Le Centipède - avec ZBrush et Photoshop !
Vous devez acheter cette formation pour écrire des commentaires
Luis Campillo Matias il y a 172 jours.
Votre note :
5 5 0 0
0

Trés bonne formation !

J'ai rien à dire, je débute et juste avec les premiéres vidéos j'apprend beaucoup.
CLAUDE FREDERIC il y a 876 jours.
Votre note :
5 5 0 0
0

stimulant pour débutant !

En plus d'apprendre des choses sur l'utilisation du programme, sur plein de détails techniques, mais aussi de façon plus général de construction d'une illustration, le formateur sait communiquer le plaisir de créé.