Accueil » 3D » ZBrush » Atelier créatif : Le Centipède - avec ZBrush et Photoshop

Tuto ZBrush | Les fondamentaux Zbrush

vidéo 2/34
  • Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

    Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

    La suite de cette vidéo est accessible après achat de la formation.
    previous
    summary
    resume
    next
    play
    Les fondamentaux Zbrush
    00:00 / 07:19
    HD
    fullscreen

Ce cours vidéo fait partie de la formation Atelier créatif : Le Centipède - avec ZBrush et Photoshop

Détails de la formation

Afin de commencer un atelier créatif, Eric TRANCHEFEUX explique les fondamentaux de Zbrush.

Pour commencer, ouvrir Zbrush pour se retrouver avec la lightbox ouverte. La lightbox est une sorte de librairie qui contient plein de choses : les tools, les brushs, les alphas, les textures, les projets, etc. Après, il faut prendre le dynamesch et double-cliquer dessus pour l’afficher dans la fenêtre. On se retrouve avec le sol qu’on peut afficher ou pas suivant ce que l’on souhaite. Puis, cliquer sur la perspective. Dans draw, on peut régler la focale. Il vaut mieux rajouter un petit peu de perspective, pour sculpter, pour avoir une meilleure réalité de ce que va être le modèle. C’est important. Ensuite, vous pouvez utiliser la touche X comme raccourci clavier pour la symétrie. Vous pouvez aussi effectuer quelques réglages dans les préférences :
- Au niveau de la mémoire qui est allouée au logiciel que vous pouvez augmenter à l’aide du petit curseur suivant les capacités de votre machine.
- On retrouve aussi différents Undo réglables.
- Plus bas, on retrouve l’affichage des polygones que peut supporter la scène et que votre subtools peut contenir. Une fois les réglages terminés, appuyer sur compact now et les préférences sont mises en place dans le soft. On peut effectuer d’autres réglages dans préférences, dont :
- undo history qui vous donne un aperçu de tous les historiques enregistrés par le logiciel. En baissant, ça allège un petit peu la machine.
- On peut également purger dans « edit » l’historique.
Dans un second temps, Eric TRANCHEFEUX passe en revue quelques brosses. La première, la brosse move. En générale, c’est avec cette brosse qu’on commence. Comme raccourci, on peut appuyer sur ALT et glisser dans la fenêtre avec le stylet. Ceci permet d’avancer et de reculer par rapport à l’objet. Donc X pour la symétrie et move pour bouger la forme comme si on avait en faite tout simplement de la patte à modeler ou de la Glaise à modeler. Toujours pour la brosse move, le plus souvent, on met en place la forme et après on peut passer à d’autres brosses, ici c’est la Clay qui permet de rajouter de la matière ou d’en soustraire, en appuyant sur ALT. Puis, on a Zadd et Zsub qui permettent d’en enlever avec le raccourci clavier ALT. Il ne faut surtout pas hésiter à jouer avec la soustraction de matière pour sculpter. Pour lisser, le raccourci clavier est SHIFT. Votre brosse se transforme en smooth. Les polis s’affichent et on peut voir qu’ils sont étirés. Rafraîchir le dynamesh en faisant un tirer-glisser dans la fenêtre. Au niveau du dynamesh, s’assurer que Reproject est bien affiché, permettant d’avoir une reconstruction au plus proche de ce que vous aviez avant. Une autre brosse : le standard. Elle permet de rajouter de la matière, mais est un petit peu plus tubulaire que la Clay. Il est conseillé de jouer sur la soustraction, que tout simplement sur l’addition.
La dame standard est une brosse assez importante. Elle permet d’aller directement en soustraction pour dessiner sur son sculpte et de bien délimiter certaines zones. C’est une brosse assez importante quand on démarre une sculpture. Elle marque et permet de notifier des points puis de rentrer encore plus dans les détails.
On poursuit avec une autre brosse qu’est la Hpolysh. Elle permet d’aplatir. De ce fait, elle est assez utilisée dans le hard surface. Elle permet également de faire des arêtes, des angles et d’aplatir la matière.
Une autre brosse : la Trimdynamic. En générale, on s’en sert pour arrondir la forme. C’est le même principe que la Hpolysh. Voilà le principe de sculpter.
Dans les tools, vous avez le Save As pour enregistrer vos réglages et vos préférences ainsi que d’autres outils pendant que vous sculptez. Faire beaucoup d’enregistrement avec différentes versions : 0.1, 0.2, 0.3, etc. pour ne pas perdre votre travail.
Poursuivre avec light, pour mettre un peu de lumière. Vous avez aussi lightcap, un autre système d’éclairage encore. Pour une texture et une couleur, cliquer sur MRGB, en choisissant dans la palette des matériaux une texture et valider dans color et Fillobject.
Pour sauver votre document, aller dans File-Saves et loader ici. Important car tous vos réglages de lumière seraient perdus si vous loadez dans tool et que vous ouvrez votre soft.

Voilà pour les fondamentaux de Zbrush.

2 Notes et avis
Note moyenne:
3 5 0 4
4
Donnez votre avis sur la formation Atelier créatif : Le Centipède - avec ZBrush et Photoshop !
Vous devez acheter cette formation pour écrire des commentaires
Luis Campillo Matias il y a 174 jours.
Votre note :
5 5 0 0
0

Trés bonne formation !

J'ai rien à dire, je débute et juste avec les premiéres vidéos j'apprend beaucoup.
CLAUDE FREDERIC il y a 878 jours.
Votre note :
5 5 0 0
0

stimulant pour débutant !

En plus d'apprendre des choses sur l'utilisation du programme, sur plein de détails techniques, mais aussi de façon plus général de construction d'une illustration, le formateur sait communiquer le plaisir de créé.