Accueil » 3D » ZBrush » Atelier créatif : Le Centipède - avec ZBrush et Photoshop

Tuto ZBrush | Ajustements des contrastes et des couleurs dans Photoshop

vidéo 29/34
  • Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

    Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

    La suite de cette vidéo est accessible après achat de la formation.
    previous
    summary
    resume
    next
    play
    Ajustements des contrastes et des couleurs dans Photoshop
    00:00 / 08:53
    HD
    fullscreen

Ce cours vidéo fait partie de la formation Atelier créatif : Le Centipède - avec ZBrush et Photoshop

Détails de la formation

A travers ce tutoriel, on va continuer un ajustement des contrastes et des couleurs.

Avec un calque niveau au-dessus des rochers, on va jouer sur les différents facteurs, c'est-à-dire le noir, les couleurs moyennes et le blanc. Rajouter du noir dans les blancs avec le curseur. Densifier les noirs et essayer de trouver le bon contraste qui correspond à l’image. A noter qu’on peut revenir dessus quand on veut. Là, on commence à affiner davantage les choses. Toujours se repérer grâce à l’écrêtage du menu qui donne les piques. Ne pas oublier de regarder l’avant et l’après. Maintenant, on va changer certaines parties du rocher. Au lieu de recoloriser, on va créer un nouveau calque de réglage, Hup/saturation et venir changer des teintes des rochers dans certaines parties. Cela s’applique globalement, mais on peut revenir dessus après en gommant les parties qui ne nous intéressent pas. Par exemple, si on veut quelque chose de plus rouge, on va se mettre en noir, remplir le masque de fusion. Avec une brosse, revenir dans les parties qui nous intéressent pour faire réapparaître le réglage. On prend une brosse texturée, ce qui va permettre d’avoir des petites teintes différentes. Plus la brosse est texturée, plus on va avoir des effets marqués. On peut jouer sur le négatif et le positif. L’idée c’est de récupérer des couleurs un peu plus chaudes, notamment dans les lumières, pour avoir quelque chose d’un peu plus saturé. Ne pas oublier de regarder ce que cela donne. On va retoucher les rochers en niveau de gris pour ajouter du détail. Interagir sur la mise en volume des rochers et ne pas toucher à la couleur, donc le niveau de calque de réglage qui est au-dessous. C’est tout l’avantage de cette technique de séparer les choses, de travailler d’une part les volumes, les contrastes en niveau de gris et par-dessus de régler les teintes avec un calque de couleur. On va tout simplement rajouter du gris pour donner un petit peu plus de détails, affiner les choses, augmenter les volumes. Ne pas hésiter à faire des allers-retours avec le niveau de gris, les couleurs et les niveaux, de manière à ce que tout s’égalise avant de peindre par-dessus. Remarque : on peut encore une fois revenir dessus autant de fois qu’on le souhaite, c’est tout l’avantage de la peinture numérique. Dans la recherche de détail, on va utiliser une brosse plus petite. Ne pas hésiter à varier la taille des brosses. Pour ajouter du réalisme aux rochers, créer des petites fissures. Ne pas hésiter non plus à varier les matières, à trouver des accidents, de petites fissures. L’idée c’est d’augmenter le niveau de détail et d’être en corrélation avec la 3D du centipède, de manière à avoir une image homogène. Ensuite, on va redensifier un peu avec un nouveau calque, qu’on va mettre en Overlay et on va appliquer à l’aide d’une brosse texturée du blanc. Comme on est en overlay, cela va permettre de créer des lumières rapidement, de ne pas abimer la mise en valeur qui est en dessous, mais interagir sur les lumières. Teindre en blanc les parties lumineuses, de cette façon, cela éclaire et crée un peu plus de volume, de détails, toujours avec une brosse texturée. Cela crée des petits points, des petites matières intéressantes. Appliquer ensuite la même technique en sens inverse, c'est-à-dire en noir, cette fois-ci dans les parties ombres. Toujours avec une brosse texturée. Dupliquer un calque de couleur, le mettre en calque d’écrêtage et le mettre en overlay. On remarque une très grosse saturation, c’est pour cela qu’on va mettre le calque de couleur en overlay. On a fait une pile de calque d’écrêtage de manière à ce que cela épouse la forme des rochers. Cela permet de rendre les choses un peu plus saturées. Créer un masque de fusion avant d’enlever les parties qui ne nous intéressent pas, notamment dans les parties ombres. A retenir dans les parties lumineuses plutôt saturées, dans les parties ombrées plutôt désaturées, moins chargées en détails. On va retoucher la teinte après avoir crée un claque, qu’on a mis en mode color, par-dessus. On cherche ensuite de nouvelles teintes grâce au nuancier. C’est une autre manière d’avancer dans le travail de la mise en couleur. Ne pas hésiter à mettre une pile de claque de manière à trouver les bons réglages et de revenir on arrière si on le souhaite. En profiter pour ajouter un petit coup de vert pour donner l’image d’une petite végétation sur le décor.

Maintenant, il ne reste plus qu’à s’occuper des ajustements des contrastes sur le centipède.

2 Notes et avis
Note moyenne:
3 5 0 4
4
Donnez votre avis sur la formation Atelier créatif : Le Centipède - avec ZBrush et Photoshop !
Vous devez acheter cette formation pour écrire des commentaires
Luis Campillo Matias il y a 172 jours.
Votre note :
5 5 0 0
0

Trés bonne formation !

J'ai rien à dire, je débute et juste avec les premiéres vidéos j'apprend beaucoup.
CLAUDE FREDERIC il y a 876 jours.
Votre note :
5 5 0 0
0

stimulant pour débutant !

En plus d'apprendre des choses sur l'utilisation du programme, sur plein de détails techniques, mais aussi de façon plus général de construction d'une illustration, le formateur sait communiquer le plaisir de créé.