article(s) dans votre panier VOIR

Morph sur le logiciel de montage vidéo 3ds Max 2014

  • Vidéo 34 sur 69
  • 6h38 de formation
  • 69 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

La suite de cette vidéo est accessible après achat de la formation.
previous
summary
resume
next
play
Morph avec Apprendre 3ds Max 2014
00:00 / 04:55
HD
fullscreen
Je m’abonne à partir de
16,6 € / mois
OU 39,90€ Ajouter au panier
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès illimité

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Dans cette formation 3ds max, l'auteur nous présente le Morph. Nous allons créer des objets composés. On passe par le panneau Create, Geometry puis Compound Objects. On commence par le Morph, qui permet de faire un morphing animé d'une forme vers ses variantes. On choisit une forme standard, comme la teapot, puis on la duplique. On édite la première en mode sous objet vertex. On sélectionne manuellement une partie des vertex pour ensuite les déplacer en ayant pris soin d'activer le mode Soft Selection. On reduplique ensuite la taillère de base puis on lui applique une modification différente. On se retrouve donc avec trois variantes de la teapot. On active le mode Morph puis l'on se déplace dans la timeline, par exemple à 1 seconde. Une fois positionné à cet instant T, on active Pick Target puis on sélectionne la deuxième Teapot. On se déplace de nouveau dans le temps pour sélectionner la troisième taillère, après quoi le logiciel va automatiquement calculer une animation de morphing entre ces trois états. Il existe une méthode alternative qui permet de régler manuellement les clefs d'animation : on sélectionne la teapot d'origine puis on applique le modifier Morpher. Il propose une multitude de slots auxquels ont assigne les différents états de la taillère. On jongle ensuite entre les pourcentages pour faire morpher l'objet.