article(s) dans votre panier VOIR

Retouches des photos macros

  • Vidéo 17 sur 22
  • 1h37 de formation
  • 22 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Retouches des photos macros
00:00 / 08:32
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
34,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès uniquement à cette formation

Détails de la formation

Dans cette vidéo consacrée à la retouche de photo macro d'insectes volants, l'auteur explique comment traiter une photo macro de ce type. Cyril Verron vous explique comment analyser la netteté des photos et la mise au point sur l'insecte avant de passer au nettoyage de la photo pour éviter les taches qui pourraient dégrader la photo. L'auteur vous apprend dans Lightroom à régler l'exposition et les contrastes afin de rattrapper une photo à la luminosité un peu dure. Il faut ensuite travailler le cadrage pour obtenir un résultat optimal. Pour cela il faut suivre les points d'or et respecter la règle des tiers. Une photo macro est réalisée en maîtrisant plusieurs aspects de rendus visuels que l'on nomme la composition. Premièrement il faut savoir qu'un sujet photographier ne doit pas être centré dans l'image. on priviligiera ce qu'on appelle la règle des tiers. C'est très simple, il suffit d'imaginer un quadrillage dont les lignes découpent la photographie en trois parties égales, horizontalement et verticalement. L'intersection de ces lignes fictives s'appelle "le point d'or". On essaiera au maximum d'amener notre sujet principal sur l'un de ces tiers, voire même sur un point d'or. Cette action permettra un meilleur impact visuel lorsqu'on regardera le cliché. D'où, lors du cadrage on essaiera au maximum de placer son sujet afin d'éviter ce qu'on appelle un "crop" en post-traitement, c'est-à-dire un recadrage assez fort qui va inévitablement impacter sur la netteté de la photo mais aussi sur la qualité visuelle de la compo. On peut également utiliser les diagonales du cadre pour générer des effets visuels très sympathiques, par exemple faire traverser une tige ou une branche en diagonale dans l'image avec un sujet placé sur un point d'or. Bien évidemment toutes ces règles de composition sont des précèptes auquels on peut dérroger par soucis artistiques ou pour exprimer un point-de-vue singulier. De plus, il faut au mieux diriger le regard de l'insecte photographié vers le côté opposé d'où il se trouve. Il ne faut pas oublier qu'il existe un sens de lecture en photographie et il est très appréciable de pouvoir le respecter. Dans une composition idéale, si mon insecte se trouve en haut à gauche, il faut au maximum que son regard, ou son corps soient orientés vers le côté bas droit.">