article(s) dans votre panier VOIR

Règlages du Boîtier pour la macrophotographie

  • Vidéo 9 sur 22
  • 1h37 de formation
  • 22 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Règlages du Boîtier pour la macrophotographie
00:00 / 03:02
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
34,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès uniquement à cette formation

Détails de la formation

Afin d'optimiser la prise de vue en photo macro, je travaille en mode manuel avec mon boîtier. Les raisons pour lesquelles je procède ainsi sont surtout axées sur la souplesse possible des réglages en fonction des conditions lumineuses extérieures, de la structure du décor naturel ou même de la vitesse du sujet, qui peut être tout simplement un insecte en vol. Pour cela, je dois être capable de gérer moi-même tous ces paramètres, d'où un mode priorité à l'ouverture ou un mode priorité vitesse seront un handicap dans certaines configurations de prise-de-vue. afin de gérer la partie post-traitement, je conseille également d'enregistrer les prises-de-vue en .Raw qui est un format capable de récupérer le maximum d'informations et en terme de traitement informatique, on pourra jouer sur beaucoup plus de nuances que si l'on enregistre ses fichiers en .Jpeg. Un bon boîtier, quant à lui, permettra de monter aisément en ISO sans trop affecter la qualité d'image. Ce qui est un avantage certain lors de prises-de-vue en très faible lumière. De plus certains boîtiers de gamme professionnelle sont équipés de capteurs plein format 24x36 (Full Frame) qui permettront à la fois d'augmenter la taille du champs de vision lors du cliché, mais surtout qui bénéficiront d'une meilleure résolution de l'image du fait du nombre de pixels qu'ils possèdent. Un capteur APS-C lui aura un champs de vision autour du sujet beaucoup plus réduit et l'effet "macro" sera plus fort car on aura l'impression que le sujet est plus gros, mais ce n'est pas le cas. Il est également très intéressant d'avoir un boîtier qui résiste facilement aux intempéries, car très souvent, les terrains de "chasse" seront humides et il ne faut pas hésiter à travailler avec l'appareil au sol.