article(s) dans votre panier VOIR

Quelques exemples de connotations typographiques

  • Vidéo 3 sur 27
  • 2h41 de formation
  • 27 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Quelques exemples de connotations typographiques
00:00 / 03:40
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
59,00€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Avec ce cours vidéo pour apprendre la typographie, l’expert vous montre quelques exemples de connotations. L’objectif de cette formation est de comprendre la valeur des polices. Dans l’univers du cosmétique, plusieurs enseignes sont mises en œuvre à partir de la police Optima. En effet, cette typographie s’inspire des écritures taillées dans la pierre. En analysant la forme de cette police, vous remarquez que les fûts de caractères sont évasés. En effet, cette typographie se distingue par un élargissement au niveau des extrémités contrairement aux autres polices qui présentent un parallélisme. Elle renvoie donc l’image des gravures dans les époques romaines, ou celle des églises anciennes. Dans ce sens, la connotation transmet un contexte d’Antiquité ou de marbre qui se reflète jusque dans l’image des produits commercialisés. L’utilisation de ce type de caractères suggère donc une beauté pérenne. Par ailleurs, un tout autre type de caractères est privilégié dans la presse de la mode. Il est à noter que ce cadre est surtout dominé par le genre féminin. Dans ce cas, la typographie favorise surtout Bodoni ou son homologue Didot. Elle est surtout perçue dans les revues de grande envergure et de grande notoriété. Son utilisation vaut donc cette réputation auprès des lecteurs bien que ce ne soit pas le cas. A titre d’informations, cette police est initiée depuis la Révolution Française. Par rapport à ses attributs visuels, elle se caractérise par un mélange de traits d’épaisseur marquée et des traits filiformes. Cette typographie évoque, entre autres, la noblesse, la classe et l’aristocratie. Ces idées sont en parfaite adéquation avec la mode et le stylisme. Voilà pourquoi, vous retrouvez cette police sur la majorité des magazines de mode les plus populaires. Pour conclure, la connaissance de la connotation relative à une typographie donnée vous permet de transmettre et de refléter une image à un public.