article(s) dans votre panier VOIR

La typographie Optima

  • Vidéo 15 sur 27
  • 2h41 de formation
  • 27 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Optima
00:00 / 06:24
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
59,00€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Avec ce tutoriel en ligne pour maîtriser la typographie, le formateur expert vous présente l’Optima. L’objectif est de comprendre les attachements historiques de ce caractère. Hermann Zapf est un graphiste allemand né en 1918. Passionné de typographie, il propose ses créations à la fonderie Stempel qui l’embauche pour son talent notable. Dans cette fonderie il dessine deux caractères célèbres, le Melior et le Palatino. Au cours d’un voyage en Florence en 1950, le graphiste visite l’église de Santa Crochet. Il y découvre un caractère exceptionnel qui grave un texte sur des pierres tombales. Ainsi, il s’inspire de ce style pour créer un nouveau caractère typographique romain sans empattements. Ce type de caractère est inédit dans la typographie. En effet, il initie une nouvelle famille de caractères à savoir les Incises. Au commencement de sa création, il travaille surtout sur des lettres en capitale en vue d’une utilisation en titrage. Sous les conseils d’un de ses proches, il admet ensuite des caractères bas de casse. Il distribue ensuite ce caractère en 1958 sous le nom d’Optima. Ce caractère suggère la classe et la noblesse empruntées à la typographie latine tout en marquant son authenticité. Par rapport à cela, il est utilisé depuis les années 60 par des entreprises de grande envergure et pour des logos populaires. L’Optima est d’ailleurs une police indémodable. A cet effet, il est adapté sur différents supports quelle que soit l’ère du temps. Ce caractère polyvalent se retrouve aussi sur des couvertures de livres, ainsi que des packagings divers. Son utilisation pour l’introduction de produits de beauté s’inspire de l’image de la pierre taillée et des statues. A cette issue, il évoque la beauté éternelle et la douceur du marbre. Il suggère aussi la stabilité, la sincérité, la cohérence et la valeur. Ces connotations valorisantes lui valent une popularité continuelle dans le domaine de la communication et du commerce. En l’an 2000, Hermann Zapf entre en collaboration avec le graphiste Akira Kobayashi pour dessiner une nouvelle version de son caractère et le nomme Optima nova. Cette version diffère de son prédécesseur par sa véritable variante italique. Par ailleurs, vous avez le choix entre le Chianti et le Chronos pour remplacer l’Optima. Pour conclure, cette formation vous permet de connaître les connotations typographiques de l’Optima.