article(s) dans votre panier VOIR

Tuto Infographie | La création musicale en perspective

  • Vidéo 18 sur 33
  • 1h55 de formation
  • 33 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

La suite de cette vidéo est accessible après achat de la formation.
previous
summary
resume
next
play
La création musicale en perspective
00:00 / 03:24
HD
fullscreen
Je m’abonne à partir de
16,6 € / mois
OU 29,90€ Ajouter au panier
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Accès illimité

Sommaire de la formation

Détails de la formation

A l'origine, on ne connaissait des droits d'auteur que dans des compositions avec ou sans paroles mais au début du 20ème siècle on a inventé des systèmes d'enregistrement qui permettent de fixer les sons et donc les interprétations. Sur les musiques, il existe deux couches de droits, à la base les droits d'auteur celles du compositeur de la musique et de l'auteur des paroles et par dessus une couche des droits voisins, celle des artistes interprètes et du producteur de l'enregistrement. Ce système dit des droits voisins existe en France et dans 90 autres pays mais il n'existe pas aux Etats-Unis où les interprétations sont protégées non pas par un droit voisin mais par le droit d'auteur. Cela peut causer des conflits, car le droit d'auteur a une durée plus longue que celle des droits voisins, un enregistrement dans le domaine public en France peut encore être protégé aux Etats-Unis. Les auteurs de l'oeuvre musicale, il s'agit généralement du compositeur, c'est à dire de la personne qui a crée la musique, ensuite de l'auteur des paroles lorsqu'il s'agit d'une chanson, et à coté de ces auteurs de l'oeuvre originale et première nous pouvons avoir deux autres auteurs à savoir l'arrangeur, la personne qui a arrangé la composition musicale originale, et en matière de musique électronique un mixeur DJ qui est une sorte d'arrangeur. Dans ces deux derniers cas, ce sont des auteurs qui bénéficient de droits moindres et limités. En ce qui concerne les auteurs de l'oeuvre musicale, traditionnellement les auteurs de l'oeuvre musicale connaissaient le solfège et déposaient alors les oeuvres à la SACEM sous forme de partition. De nos jours de plus en plus d'oeuvres sont réalisées de manière électronique, on ne compose plus une partition mais bien une création musicale grâce à des systèmes électroniques. Bien souvent ce sont ces systèmes électroniques qui permettent d'éditer une partition. Mais le mode de création des oeuvres musicales a totalement changé puisque les créateurs ne connaissent pas le solfège et composent avec les sons.