article(s) dans votre panier VOIR

Tuto Infographie | Cas particulier du photographe

  • Vidéo 32 sur 33
  • 1h55 de formation
  • 33 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Cas particulier du photographe
00:00 / 05:48
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
29,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Dans cette formation en ligne concernant l'infographie, l'expert vous présente le cas particulier du photographe. Ce cours a pour objectif d'étudier les caractéristiques légales des œuvres photographiques. Tant que ses œuvres sont originales, le photographe est considéré comme un auteur à part entière. La notion d'originalité est accordée suivant le sujet photographié. Ce concept est aussi appliqué sur les techniques de prises de vue. Dans un point de vue général, l'originalité se rapporte à la fixation sur le sujet. Par rapport à cela, les personnes photographiées peuvent revendiquer le droit à l'image dans le cas où elles ne sont pas consentantes. Ce droit découle en fait de celui sur la vie privée. A ce sujet, l'article 226-1 du Code Pénal stipule les limites de la photographie suivant l'atteinte à l'intimité des personnes à leur insu. A ce même titre, les restrictions sont fermes pour ce qui est des photomontages. Dans ce sens, vous accédez aux lois concernant l'intimité de la vie privée. Dans ce contexte, vous comprenez la contribution de la jurisprudence en faveur des moments de couple. A cette issue, la diffusion de ces images ne peut être octroyée qu'après l'autorisation des deux personnes concernées. En d'autres termes, la prise de photos intimes est libre, seule l'exploitation et la distribution de ces images au grand public sont conditionnées par des textes légaux. Il est tout de même à noter qu'une diffusion accordée est réversible. Dans ce cas, une autorisation de diffusion peut être retirée à tout moment par l'une des deux parties. En ce qui concerne les contrats en photographie, ils doivent communiquer les termes d'accord d'exploitation et les contreparties à cette issue. Pour les modèles professionnels, les conditions sont stipulées dans les lois en vigueur. Dans ce contexte, vous remarquez une organisation tripartite visant une liaison professionnelle entre le mannequin, l'agence et le photographe. En conclusion, la législation en photographie est sévère quant à la diffusion des images.