article(s) dans votre panier VOIR

Comment parler en public: apprendre le registre instrumental

  • Vidéo 3 sur 17
  • 2h46 de formation
  • 17 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Le Registre Instrumental
00:00 / 25:57
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
49,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Pour savoir comment parler en public, l'expert présente dans un premier temps le registre le plus facile à améliorer, le registre instrumental. Ce registre contient les accents, ceux-ci ne gênent pas l'oral et sont difficile à modifier. L'articulation, elle, peut être améliorée, et heureusement car elle est très importante dans une intervention orale. L'articulation est la qualité sonore du détachement des syllabes. L'intensité de la voix est également très importante car si la voix est très faible le message peut ne pas être entendu, ou même paraitre un signe de réserve. La pose de la voix est également importante, c'est à dire le timbre ( la hauteur) de la voix. La vitesse de parole (le débit) permet de montrer que la personne est à l'aise, il est conseillé de ne pas parler trop vite ni trop lentement mais de varier la vitesse. En général, le débit est remarqué plus facilement que l'articulation par les auditeurs, c'est pour cela qu'il est important de le modifier. La respiration est un point important qui est souvent négligé, quand un orateur respire mal, le public le sent et donc un effet d'oppression se dégage dans la salle. La respiration importante dans une prise de parole n'est pas la respiration pulmonaire mais la respiration ventrale/abdominale.